vendredi 4 décembre 2020

JOSEPH ALTAIRAC A REJOINT LA BIBLIOTHEQUE DE L'IMPOSSIBLE

 


Caderonne, vendredi 4 décembre 2020

 


 

 

Joseph a enfin pu quitter ce monde sous forme d’une légère fumée s’échappant du Père Lachaise et prendre possession du bureau qui l’attendait dans la Bibliothèque de l’Impossible. 

 

 


Je le revois en 2009, alors que nous étions invités à dîner chez un ami, entamer une conversation passionnée sur les Sciences Zarbies avec son voisin de table. Et celui-ci de lui faire remarquer : « Sais-tu qu’il y a deux fous qui ont fait un gros bouquin très érudit sur les Terres Creuses ? ». Silence gêné qui se transformera en un immense éclat de rire ! « Je suis l’un des deux fous… »

 


 

lundi 30 novembre 2020

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : IMMORTEL, J.R. Dos Santos

 


 

 

JR Dos Santos continue de nous surprendre avec Immortel (Hervé Choplin 2019), un techno thriller dans la veine de La Formule de Dieu, la Clef de Salomon et Signe de vie. Sa recherche de l’intelligence cosmique passe cette fois par l’homme, un homme qui vise à égaler la divinité en utilisant des outils technologiques sans cesse plus sophistiqués. Les héros de ce roman sont en effet l’Intelligence Artificielle et le Transhumanisme dont les possibilités donnent le vertige. L’auteur, comme toujours, nous donne des synthèses scientifiques très complètes sur l’état de l’art en la matière, en insistant sur le fait que nous sommes proches de la « Singularité ».

Pour certains théoriciens et futurologues, il existera en effet dans l’avenir un moment à partir duquel l’humanité connaîtra une croissance technologique d’un ordre supérieur, sans doute grâce à l’intelligence artificielle. Car lorsque les intelligences artificielles dépasseront les capacités du cerveau humain, elles sauront aussi construire des intelligences artificielles plus efficaces qu’elles-mêmes. L’accélération du progrès technique, observée depuis des millions d’années et jusqu’ici modélisée par des exponentielles (comme la loi de Moore), enregistrera alors elle-même une accélération. A partir de ce moment, le progrès technique ne sera plus l’œuvre que des machines. Ce point d’inflexion voire d’explosion du progrès, qui évoluera trop vite pour que le cerveau humain puisse l’appréhender, est désigné par le terme de singularité en analogie avec la singularité gravitationnelle, région de l’espace-temps (telle que les trous noirs) au voisinage de laquelle le champ gravitationnel est trop important pour que la relativité générale parvienne à le modéliser, même s’il n’est pas infini. Logiquement, l’être humain sera donc incapable aussi de prédire les conséquences sur la société et nos modes de vie de cette singularité technologique. Pour bon nombre des défenseurs de cette hypothèse, son avènement pourrait intervenir dans les années 2030 ou 2040. Ensuite, une nouvelle organisation succèdera à l’actuelle ère humaine dans laquelle le Transhumanisme prendra toute sa place. Il ne s’agira plus de préserver l’homme (physique), mais sa conscience…

Le thriller fait intervenir notre cher Professeur Tomàs Noronha, appelé à l’aide par un des plus grands savants chinois, Yao Bai, dont le fis avait fait équipe avec lui lors de la mission spatiale Signe de Vie. La Chine serait prête à franchir le pas, c’est-à-dire à connecter ses super calculateurs aux réseaux et à créer l’IAG (Intelligence Artificielle Générale) en testant l’hypothèse effrayante suivante : à partir d’un certain niveau d’intelligence, la machine ne devient-elle pas consciente ? Nous sommes entraînés dans un hallucinant voyage dans la matrice en compagnie d’un chercheur qui n’hésite pas à télécharger son propre esprit dans la toile. Et ce qui fait frémir, c’est que l’auteur nous explique calmement que tous les éléments sont pratiquement en place aujourd’hui pour y parvenir et qu’il n’y a plus qu’à brancher quelques câbles ! Dans son dossier pédagogique en fin de volume, Dos Santos nous rappelle que les plus grands techno-savants de la planète (Elon Musk, Bill Gates, Stephen Hawking) ont régulièrement dénoncé le risque inouï qui nous menace, allant jusqu’à créer des organisations internationales pour nous alerter comme le FLI (Future of Life Institute) autour de Jaan Tallinn (fondateur de Skype) et financé par Elon Musk.


samedi 28 novembre 2020

CHANTS ET CONJURATIONS, Rémi Mogenet

 Rémi Mogenet est clair quant à son ambition poétique : "porter par les rythmes traditionnels les images puisées au fond de soi, afin qu'elles s'objectivent et deviennent mythologie." Il le prouve dans son imposant volume et son mixage d'épisodes épiques et d'autres au lyrisme plus intime. Mais se retrouvent aussi des contes à la manière médiévale, des sonnets, des poèmes inspirés par l'Oulipo, d'autres par le Surréalisme, des ballades à la mode de Villon et Charles d'Orléans, des poèmes en vers libres plus évanescents et plus modernes et enfin des chants de la nature.

Mogenet 2.pngL'auteur précise que beaucoup de ces textes et leurs franchissement de montagnes ont été écrits lors des réunions de l'association genevoise des Poètes de la Cité, qu'il a longtemps présidée. Ces rencontres fixent des thèmes ou des formes : l'auteur y a répondu à sa manière tout en respectant les règles imposées. S'y retrouve l'influence de ses poètes préférés qui fondèrent son style et -ajoute-t-il "peut-être mes idées" : Lovecraft ou Clark Ashton Smith.

Reste que l'ensemble demeure moins disparate qu'on pourrait le penser : la sensibilité profonde de Mogenet est omni-présente dans une poésie constellée de symboles et d'images qui ne peuvent se ramener à des concepts abstraits ni simplement et à l'inverse à des jalons de la vie terrestre. La manifestation de l'imaginaire d'une vie spirituelle reste ici en amont du monde physique, et leur éclat en vient là où,  pour finir, "le mot sacré demeure interdit".

Jean-Paul Gavard-Perrer

Rémi Mogenet, "Chants et Conjurations", préface de Jean-Noël Cuénod, Editions L'Oeil du Sphinx, 2020, 167 p., 10 E..

vendredi 27 novembre 2020

PHILIPPE MARLIN ET LES EXTRATERRESTRES (Rémi Mogenet)

Philippe Marlin et les extraterrestres

L’éditeur Philippe Marlin, patron de l’Œil du Sphinx, a récemment sorti un livre d’entretiens avec le conteur Claude Arz: il l’a interrogé sur sa vie. L’ouvrage est intitulé: Philippe Marlin, un enfant de Planète. Planète est la défunte revue dirigée principalement par Jacques Bergier et mêlant science-fiction et ésotérisme: Philippe Marlin, en la lisant, a eu une révélation!

Un texte passionnant, qui éclaire largement sur les mystères de Rennes-le-Château – dont l’auteur est spécialiste, et dont j’ai souvent entendu parler, même avant d’habiter tout près.

Il parle aussi du pech de Bugarach et de ses secrets – ainsi que de ceux qui y ont attendu les extraterrestres en 2012, date prévue de la fin du monde. Les légendes locales parlent plus modestement d’un dragon, caché ou enterré sous sa masse.

Dans cette région gauloise, Philippe Marlin a un jour vu un objet non identifié dans le ciel. C’était un soir, à Lavelanet, ville autrefois très active dans le textile, comme l’ensemble des départements de l’Aude et de l’Ariège. Ce n’est plus tout à fait la même chose.

Philippe Marlin a soudain aperçu, avec d’autres, un objet plus noir que le ciel nocturne, qui a vite disparu.

Il y a des miracles. Le doigt de Dieu, comme disait Amiel, est souvent sensible, dans l’existence. Mais pour moi, je ne me souviens pas avoir rien vu d’extraordinaire, dans le monde, sinon des hommes et des femmes dotés d’un esprit, des hommes et des femmes pensants, reflétant la divinité. Cela dit, il y a peut-être des penseurs sans corps, dans l’atmosphère – ou sous la terre, même, vivant l’enfer bien connu. Parfois la pensée cristallise, peut-être, des éléments physiques, et des soucoupes volantes apparaissent!

Philippe Marlin se passionne depuis des décennies pour les mystères, et il a écrit au moins un livre sur celui de Rennes-le-Château, l’abbé Saunière et la lignée mérovingienne remontant à Jésus. J’ai été initié à cela par le poète genevois Charles P. Marie, mais comme il n’y avait dans cette histoire ni extraterrestres, ni anges, ni elfes, je suis demeuré sceptique. D’ailleurs, les mérovingiens étaient reconnus fainéants; pourquoi se réclamer d’eux? Peut-être parce qu’au fond leur paresse favorisait l’arabisme du temps, très présent en Occitanie, et que de cet arabisme sont sorties des choses que le romantisme a consacrées: la tradition aristotélicienne conservée par l’Orient, avec son lot de gnose, et donc le catharisme et les troubadours. Car la vénération des dames initiées nous rappelle la tradition des chansons de geste qui voyait des chevaliers francs épouser des princesses sarrasines converties au christianisme, après la mort au combat de leurs maris. Que l’Islam médiéval ait contenu de la gnose est attesté par Henry Corbin. Et ainsi, l’éloge des mérovingiens face à l’activisme des carolingiens, trouverait sa solution karmique dans cet attrait de la culture propre au Languedoc médiéval. Il y a là une logique, je pense.

Quant aux extraterrestres, ils sont aussi issus de cette tradition qui unissait les éléments physiques aux mystères, à la magie, dans la tradition arabe antique. Il y a quelque chose en eux des houris. La science dont ils seraient les dépositaires rappelle les trésors de philosophie que possédaient les Arabes dans les temps anciens, et dont attestent les chansons de geste: les Francs ébahis vainquaient de véritables mages, soutenus qu’ils étaient par les anges venus de plus haut que les extraterrestres ou les houris, les princesses initiées et les automates merveilleux des cités d’Orient. Leur foi le leur permettait. Mais le romantisme a trouvé cela prosaïque. En un sens, on le comprend. Même la science-fiction est issue de tout cela.

Or, je ne la déteste pas: loin de là. Je suis aussi sensible à cette tradition, trouvant les anges de la Bible parfois trop abstraits, manquant trop de beauté accessible aux sens. Tolkien même a corrigé cette tendance malheureuse en créant de formidables Elfes dont les bateaux franchissent les atmosphères.

Beaucoup d’amis de Philippe Marlin ont tenté de démontrer l’existence des extraterrestres, et lui-même s’avoue sûr qu’il y a derrière le visible des présences agissantes et bienveillantes, des êtres, traversant le temps et l’espace et échappant aux lois physiques, tout en conservant un lien avec elles.

Il y a dans certains groupes ésotériques la croyance en une espèce qui a jadis été physique mais a peu à peu appris à s’en libérer. Elle sert de modèle à l’humanité. Elle l’aide en secret.

Philippe Marlin évoque en outre l’hypothèse plausible d’une intelligence cosmique, d’une loi de l’univers qui le tire vers toujours plus de conscience – comme le concevait Pierre Teilhard de Chardin. Peut-être est-ce cette intelligence cosmique qui a éduqué les extraterrestres; mais comment s’y est-elle prise? Cela reste à déterminer. Je crois quand même aux anges de la Bible.

Car entre la puissance suprême et les phénomènes paranormaux, il reste une brisure, un fossé qui n’est pas toujours comblé. Olivier Costa de Beauregard déjà en parlait, et il conseillait de résoudre le problème par les mythologies asiatiques. C’est un peu ce qu’a fait H. P. Blavatsky, de mon point de vue.

Philippe Marlin ne la cite pas, mais il cite abondamment, par contre, H. P. Lovecraft, qui l’a également fait, à sa façon, et J. R. R. Tolkien, donc.

La galerie de personnages qui entourent Philippe Marlin est fascinante, il a des amis remarquables, des chercheurs de mystères, des admirateurs de Lovecraft. L’un des plus célèbres est le regretté Joseph Altairac, parti pour l’autre monde ces derniers jours, et avec lequel j’ai un peu correspondu sur Internet. Il était très rationaliste, et n’approuvait pas toujours mes vues, notamment sur Lovecraft. Mais j’ai conversé avec plaisir avec lui, c’était un homme avisé. Il est mort bien jeune, c’est dommage.

Entre les lois physiques et le mystère de la divinité, que se trouve-t-il? Lovecraft proposait des êtres physiques qui par leurs pouvoirs psychiques pouvaient défier les lois physiques, s’en arracher. C’était paradoxal et impressionnant. Cela permet de mêler la rêverie et la science, et Philippe Marlin est largement de cette ligne. Comme le fossé entre les extrêmes ne peut être comblé que par l’imagination, il affirme avec raison que la littérature populaire en dit souvent plus que la science officielle. Je l’ai toujours pensé aussi!

J’aime aussi chez Philippe Marlin l’amour des traditions de sa région des Ardennes. Et l’enracinement avoué dans la tradition catholique! C’est sous ce rapport qu’il fait le plus penser à Olivier Costa de Beauregard: il reconnaît que le lien entre la Vierge et Jésus d’un côté et l’intelligence cosmique pressentie par l’humanisme scientifique de l’autre, n’est rien moins que clair. Il suggère, seulement, la possibilité d’une incarnation de cette intelligence cosmique. Il rappelle encore en cela Teilhard de Chardin.

Le livre de Philippe Marlin est en tout cas piquant, amusant, agréable à lire. De surcroît, il me cite dans les remerciements, me présentant comme un nouveau barde du Razès. C’est très flatteur. Merci.

 

mardi 24 novembre 2020

HITLER EST MORT, Brisard/Pagliaro

 


Excellente surprise que cette BD de Brisard & Pagliaro, Hitler est mort, T1 vigilant et impitoyable (Glénat 2020). Un petit sticker sur la couverture signale que l’ouvrage est « recommandé par Historia ». Et c’est mérité ! Nous plongeons dans l’univers glauque de la fin du Reich, en compagnie des troupes soviétiques qui ont investi le quartier du bunker. Et les services spéciaux de l’URSS - le NKVD - se lancent dans une investigation macabre pour retrouver les restes du Führer et apporter la preuve officielle de sa mort. Mais ils sont en permanence doublés par les agents du Smersh, service de contre-espionnage de l’armée. Manifestement, Staline ne veut pas mettre tous ses œufs dans le même panier ! Il en résulte évidemment une guerre fratricide dont feront les frais les proches d’Hitler, et notamment son dentiste. Les dents retrouvées sont-elles celles du monstre nazi ? On en restera là en attendant le volume suivant.

lundi 23 novembre 2020

LES PERSONNAGES DE LOVECRAFT


 

 

LES PERSONNAGES DANS L’ŒUVRE DE LOVECRAFT

 

 

 

 

 

J’ai pris l’habitude, en relisant les œuvres de fiction de Lovecraft (y compris les révisions), de relever le nom des personnages mis en scène. De nombreux textes sont « anonymes » (le narrateur n’est pas identifié). Pour ce qui est des acteurs identifiés, j’ai dénombré, dans les 173 textes analysés, 165 personnes :

-       5 d’entre elles ont été employées à plusieurs reprises. Il s’agit de Randolph Carter (5 fois), Richard Upton Pickman (2 fois), Gerald Canevin (2 fois), le Professeur William Dyer (2 fois), Etienne-Laurent de Marigny (2 fois).

-       10 d’entre elles sont des femmes. 7 sont des créatures « d’arrière-plan ». 3 sont des créatures « monstrueuses » (Lavina Whateley, Keziah Mason, Asenath Waite).

 

 

 

Détail par ordre chronologique des nouvelles

 

 

1917, Jervas Dudley (La Tombe)

1919, Randolph Carter (Le Témoignage de) ; 1923 (L’Indicible) ; 1926 (La Clef d’Argent) ; 1926 (La quête onirique de Kadath l’Inconnue) ; 1932 (A travers les portes de )

1919, Harley Warren (id)

1919, Old Bugs (Old Bugs)

1919, Alfred Trever (id)

1919, Juan Romero (La Transition de)

1919, Joe Slater (Par-delà le mur du sommeil)

1919, Basil Elton (Le Vaisseau Blanc)

1920, Kuranès (Celephais)

1920, Menès (Les chats d’Ulthar)

1920, Arthur Jermyn (Faits concernant…)

1920, C. Tillinghast (De l’Au-Delà)

1920, Karl Heinrich, comte d’Altberg-Ehrenstein (Le Temple)

1920, Marcia (La poésie et les Dieux)

1921, Iranon (La Quête d’)

1921, Romnod (id)

1921, Barzai (Les Autres Dieux)

1921, Atal (id)

1921, Barry Denis (La Tourbière Hantée)

1921, Zann Erich (La Musique d’)

1922, West Herbert

1922, Moreland Chapham Lee Eric (id)

1922, Martense (La peur qui rôde)

1922, Orne James P. (Le Monstre Invisible)

1922, Saint John (Le Molosse)

1922, Blake Robert (Sourd, muet et aveugle)

1922, Dobbs (id)

1922, Morehouse Dr (id)

1923, Oukranikov (Le mangeur de spectres)

1923, Van Allister Arthur (Cendres)

1923, Majorie (id)

1923, Delaporte (Les rats dans les murs)

1923, Norris Edward (id)

1923, Manton Joël (L’Indicible)

1924, famille Harris (Maison Maudite)

1924, de Roulet (id)

1925, Malone Thomas F. (Red Hook)

1925, Suydam Robert (id)

1925, Birch George (Le Caveau)

1925, Fenner Matthew (id)

1925, Sawyer Asaph (id)

1926, Munoz Dr (Air Froid)

1926, Pickman Richard Upton (Le modèle de) ; 1926 (La quête onirique de Kadath l’inconnue)

1926, Thurber (id)

1926, William ? (Le Descendant)

1926, Lord Northam (id)

1926, Olney Thomas (L’étrange maison haute dans la brume)

1926, Pasteur Domie Vanderhoof (Deux bouteilles noires)

1926, Foster Abel (id)

1926, Thurston Françis (L’Appel de Cthulhu)

1926, Angell George G. (id)

1926, Wilcox Henry (id)

1926, Legrasse inspecteur (id)

1926, Ardois-Bonnot Félicien (id)

1926, Christopher, oncle de R.C. (La Clef d’Argent)

1926, Marthy, tante de R.C. (id)

1926, Corey Benijah (id)

1927, Ward Charles Dexter (L’Affaire…)

1927, Willett Dr (id)

1927, Curwen Joseph (id)

1927, Allen Dr (id)

1927, Clarendon, Dt Alfred (Le dernier examen)

1927, Dalton James (id)

1927, Dalton Georgina (id)

1927, Surama (id)

1927, Gardner Nahum (La Couleur tombée du ciel)

1928 McNeil Dr, (La Malédiction de Yig)

1928, Walker (id)

1928, Audrey (id)

1928, Whateley Lavina (L’Abomination de Dunwich)

1928, Whateley Wilbur (id)

1928 Whateley Grand Père (id) ; 1929 (Les Familiers)

1928 Armitage Henry Pr (id)

1929, Atwood Steth (Le Puits)

1929, Feldon Arthur (L’exécuteur des hautes œuvres)

1930, Canevin Gerald (Cassius) ; 1931 Le Piège)

1930, Dr Pelletier (id)

1930, Brutus (id)

1930, Cassius (id)

1930, Powers Meredith (Bothon)

1930, Compton (Le Tertre)

1930, Heaton (id)

1930, Lawton Capitaine (id)

1930, Clay frères (id)

1930, Panfilo de Zamacona (id)

1930, Coronado (id)

1930, T’la-yub (id)

1930, de Russy Antoine (La chevelure de Méduse)

1930, de Russy Denis (id)

1930, Marsk Frank (id)

1930, Marceline (id)

1930, Wilmarth Albert N. (Celui qui chuchotait dans les ténèbres)

1930, Whateley Henry W. (id)

1931, Olmstead Robert (Le cauchemar d’Innsmouth)

1931, Sargent Joe (id)

1931, Marsh Obed (id)

1931, Dr Wallace, Pasteur (id)

1931, Allen Zadok (id)

1931, Dyer William Pr (Les Montagnes Hallucinées), 1935 (Dans l’Abime du Temps)

1931, Pabodie Frank H. (id)

1931, Lake (id)

1931, Atwood (id)

1931, Fowler (id)

1931, Orredorf (id)

1931, Watkins (id)

1931, Danford (id)

1931, Gedney (id)

1931, Grandison Robert (Le Piège)

1931, Holm Alex (id)

1932, De Marigny Etienne-Laurent (A travers les Portes de la Clef d’Argent) ; 1933 (Surgi du fond des siècles)

1932, Ward Phillips (id)

1932, Aspinwall Ernest B. (id)

1932, Chandraputra, pandit (id)

1932, Jackson Henry (L’Homme de Pierre)

1932, Wheeler Arthur (id)

1932, Dan (id)

1932, Hayden Ben (id)

1932, Van Kauran Nicholas (id)

1932, Dr Slauenwitt Thomas (La Mort Ailée)

1932, Dt Moore Henry (id)

1932, Jones Stephen (Horreur dans le Musée)

1932, Rogers Jones (id)

1932, Gilman Walter (La Maison de la Sorcière)

1932, Pr Upham (id)

1932, Mason Keziah (id)

1932, Jenkin Brown (id)

1933, Dr Johnson Richard H. (Surgi du fond des siècles)

1933, Reynolds Stuart (id)

1933, Upton Daniel (Le Monstre sur le Seuil)

1933, Derby Edward (id)

1933, Waite Asenath (id)

1933, Waite Ephraïm (id)

1933, Sprague Tom (L’Horreur dans le Cimetière)

1933, Sprague Sophie (id)

1933, Thorndike (id)

1934, Wesson Clark (Le coffret scellé)

1934, Martucci (id)

1934, Alphar (Les sortilèges d’)

1934, Theunis Constantin (L’Arbre sur la Colline)

1934, Jegler Rudolf (id)

1935, Bor Dan (Cosmos effondrés)

1935, Dr Marshall Andrews (Le déterré)

1935, Ull (Jusqu’à ce que toutes les mers)

1935, Campbell George (Le dédi d’Outre Espace)

1935, Rvd Brooke Winter-Halls Arthur (id)

1935, Blake Robert (Celui qui hantait les ténèbres)

1935, Lillibridge Edwin M. (id)

1935, Alonso Typer (Le Journal d’)

1935, Van der Heyl Cleis (id)

1935, Pealse Nathaniel Wingate (Dans l’Abîme du Temps)

1935, Pealse Nathaniel Wingate fils (Dans l’Abîme du Temps)

1935, Yiang-Li (id)

1935, Corsi Bartolomeo (id)

1935, Nug-Soth (id)

1935, Blaesus Titus Sempronius (id)

1935, Khephnes (id)

1935, Woodville James (id)

1935, Kingston-Brown Nevil (id)

1935, Theodotides (id)

1935, Montagny Pierre-Louis (id)

1935, Crom-Ya (id)

1935, Pr Mackensie (id)

1935, Ashley Ferdinand C. (id)

1935, Freeborn Tyler M. (id)

1936, Stanfield Kenton J. (Dans les murs d’Eryx)

 

 

 

 

Philippe Marlin, Novembre 2020


samedi 21 novembre 2020

POUR LES AMYTHOLOGUES

Chers amythologues,

Voici en pièce jointe, la troisième conférence qui clôt le thème  de l'année 2020 " Le Bestiaire mythologique" : 
Mardi 15 décembre 2020 à 19h"
par Quentin VINCENOT, Docteur en littérature médiévale. 

Cette conférence était programmée pour le 1er avril, fut déplacée au 2 décembre, et vu les incertitudes et difficultés de déplacement ou de réunion qui persistent, nous avons préféré opter pour une visio-conférence au lieu d'une conférence en présentiel.

Cette visio conférence aura donc lieu en direct sur SKYPE en cliquant sur le lien suivant (pour l'instant, il n'y a rien) :    https://join.skype.com/lOIwmrohCaxD (si vous n'avez pas déjà l'application SKYPE sur votre ordinateur, il est très simple de l'installer).
Il est conseillé de s'inscrire car le lien est susceptible d'être modifié d'ici le 15 décembre. Les personnes inscrites pourront ainsi être prévenues.
Nous serons heureux de partager avec vous ce moment de rassemblement autour de Monsieur Vincenot dont la thèse soutenue en 2017 était intitulée : « La Gueule et la Peau : le loup-garou médiéval en France et en Europe"

Le thème de l'année prochaine sera "Mythologie du corps humain ".
Vous pouvez déjà noter la date de la première conférence qui aura lieu le mercredi 24 mars 2021 à 19h : "Mythologie du boiteux ou du pied fabuleux"  par Karyn UELTSCHI-KOURCHINOU, Docteur en Littérature médiévale .

Nous vous remercions de transférer ces informations aux personnes qui pourraient être intéressées.

Cordialement
Anastasia ORTENZIO
Présidente GIDFMF

P.S. Veuillez nous excuser si vous recevez ce message plusieurs fois.
Si vous souhaitez vous désabonner de cette liste, merci de nous le signaler.


 

dimanche 15 novembre 2020

LE VRAI DOSSIER DE L'ÉNIGME DE RENNES-LE-CHÂTEAU ; réponse à M. Descadeillas, Gérard de Sède

 


 

Gérard de Sède n’a pas aimé l’opération de « débunking » menée par Descadeillas (1974) et il va le dire très clairement dans Le Vrai dossier de l’Énigme de Rennes, réponse à M. Descadeillas (Éditions de l’Octogone, 1975). Un livre « coup de sang », écrit dans la fureur, qui répondra plus sur des points de détail ou sur des questions d’interprétation que sur le fond. Et de retourner les accusations de Mythomanie à son contradicteur, en l’accusant d’avoir inventé l’affaire Bigou (qui aurait caché l’oule avec diverses pièces précieuses dans l’église), surévalué l’importance du trafic de messes, forgé l’affaire de « dons politiques ». etc….  On en retire le sentiment que Descadeillas a fait…. mouche !


MYTHOLOGIE DU TRESOR DE RENNES-LE-CHÂTEAU, René Descadeillas (1974-1989-1991)

 


 

L’ouvrage de René Descadeillas, Mythologie du Trésor de Rennes (Société des Arts et des Sciences de Carcassonne, Mémoires, tome VII, juillet 1974 ; repris et étoffé chez Savary, 1989, puis chez Collot, 1991) est le premier grand monument du debunking catelrennais. Un livre très riche, qui commence par reprendre les faits, ceux du vivant de Saunière (cf sa première contribution sur le sujet en 1962), à la lumière du bon sens et de la critique. Il est vrai que René Descadeillas (1909 – 1986) fut secrétaire d’une personnalité politique locale, journaliste, bibliothécaire, secrétaire général de la Société des Arts et des Sciences de Carcassonne et conservateur au musée des Beaux Arts de cette même ville. Sa thèse est simple : trafic de messes et gestion de dons importants, sur la provenance desquels l’abbé ne pouvait guère être bavard en raison de leur caractère « politique ». Descadeillas a une petite faiblesse pour la thèse dite des Habsbourg, famille avec laquelle il aurait pu être mis en contact par la famille de Chambord. « Paraît-il extraordinaire qu’un jour, quelque aristocrate autrichien, peut être quelqu’attaché d’Ambassade, soit venu jusqu’à Rennes voir comment on employait l’argent donné ? Qu’il y soit revenu ? Qu’on l’y ait vu plusieurs fois ? ».

Mais l’intérêt de l’ouvrage du conservateur n’est pas que dans la simple analyse de la vie « étrange » de Saunière. Son témoignage sur les éléments contemporains qui ont contribué à « fabriquer le Mythe » est de la plus haute importance.

Suit en effet un chapitre plein de sympathie et de nostalgie sur les débuts de la période Corbu (1946) : la mise au point de « la belle histoire » enregistrée sur cassette magnétique (1955), les premiers articles sensationnalistes dans la Dépêche du Midi (1956), l’arrivée des premiers chercheurs de trésor et de Robert Charroux. Puis c’est en 1965 l’irruption d’un nouveau venu dans la région, Gérard de Sède. Descadeillas n’a pas de sympathie pour l’écrivain et ne le cache pas. S’il lui reconnaît une « belle plume », il dénonce vigoureusement son manque de sens critique sur chacun des éléments qui vont fabriquer « l’Or de Rennes ». Et l’analyse est percutante : enquête impitoyable qui aboutit à la conclusion que les « documents secrets » sont des faux, que la filiation mérovingienne aboutissant dans le Razès ne repose sur rien, que la description de la dalle de la tombe de la dame de Hautpoul par Ernest Cros est de la plus haute fantaisie…. etc. A noter également quelques paragraphes vitriolés sur les apparitions ponctuelles de Pierre Plantard à Rennes-les-Bains et sur ses contacts avec l’abbé Courtauly qu’il fera parler abondamment……. après la mort de l’intéressé, et ce en lui prêtant des propos totalement extravagants.

Quoiqu’il en soit, la publication de l’ouvrage de Gérard de Sède (1967) donne à l’affaire une nouvelle dimension, à tel point que l’évêché de Carcassonne, sous la signature de Mgr Boyer, se devra de faire une mise au point (1967). Cela n’empêchera pas la recherche du trésor de mobiliser de plus en plus d’énergies, et Descadeillas nous raconte avec beaucoup d’humour l’aventure d’un ingénieur de Strasbourg, Léon Fontan, qui découvrit en 1971 la fameuse cache ! Les « manipulations douteuses » continuent de se multiplier, avec notamment la récupération castelrennaise de l’assassinat, en 1967, de Fakkar-Ul-Islam dans le Paris Genève. C’est enfin l’époque où Henry Lincoln commence à pointer le bout de son nez……

L’ouvrage se termine par une série de dossiers annexes sur les principaux points techniques de l’affaire (le pilier wisigothique, la dalle du chevalier, la tête sculptée de RLB, le tableau de Poussin, Dagobert II etc……) avec tous les éléments nécessaires pour se faire une opinion étayée.

Au total, un ouvrage fondamental auquel je n’aurais qu’un seul reproche à adresser : pourquoi n’a-t-il jamais été traduit en anglais, cela aurait peut-être évité à nos amis anglo-saxons d’écrire des tonnes de bourdes !




NOTICE SUR RENNES-LE-CHÂTEAU, René Descadeillas, 1962


 

Ce document, Notice sur Rennes-le-Château, signé René Descadeillas (tiré à part in « Les Archives de l’abbé Saunière », publication de l’association DLL, co / Pierre Jarnac) est intéressant à plusieurs titres. D’abord parce qu’il date de 1962, soit d’une époque antérieure au « lancement officiel du mythe ». Ensuite parce qu’il est rédigé par le conservateur de la Bibliothèque Municipale de Carcassonne, secrétaire général de la Société des Arts et des Sciences de Carcassonne et directeur du Musée des Beaux-Arts de cette ville ; et qu’à ce titre, il a eu accès aux archives de BS avant dilapidation d’une grande partie de celles-ci. Pas de révélations phénoménales dans ce travail qui est loin des mérovingiens/Marie-Madelaine/tombeau du Christ et autres OVNIS…….. Mais une analyse simple d’un problème que l’on compliquera par la suite : un brave abbé qui s’est enrichi grâce à un trafic de messes et du fait de la réception de dons importants, dont le frère était en grande partie le pourvoyeur. Pourquoi ces dons ? Peut-être parce que leurs initiateurs étaient, à des degrés divers, mêlés dans leur pays à des actes politiquement répréhensibles qui pouvaient les amener, un jour, à rechercher l’exil. Du reste, « le décès du principal intéressé » à mis fin à l’arrosage et a coupé les ressources occultes de notre abbé qui termina ses jours dans le dénuement. BS n’a-t-il pas écrit à son évêque, lors de son procès : « il ne saurait m’obliger non plus à divulguer les noms de mes donateurs ou donatrices, car les faire paraître au jour sans y être autorisé, serait s’exposer à porter le trouble dans certaines familles ou ménages dont les membres m’ont donné, les uns en cachette de leur mari, les autres de leurs enfants ou héritiers »…. Nous sommes loin du trésor légendaire….


samedi 14 novembre 2020

L'IMI CONFINÉ

A l’IMI :

Les nouvelles sessions du cours en ligne francophone "Découverte de la parapsychologie" ont débuté cet automne. Les personnes ne s'étant pas inscrites cette année pourront suivre la formation à l'automne 2021, et pour les anglophones d'autres cours en ligne débuteront en janvier (voir plus bas).
 
_____________________
En raison de la pandémie de coronavirus et des mesures de distanciation physique qui en résultent, les dernières conférences n'ont pas pu se dérouler dans les locaux de l’Institut, mais sous forme de visio-conférences. Les membres de l'A-IMI qui auraient raté la dernière visio-conférence, sur le Global Consciousness Project, pourront la retrouver gratuitement sur l'espace abonné. Les personnes non-adhérentes pourront la visionner au prix de 5 €. 
_____________________

Un article de Miriam Gablier présentant l'IMI a été publié dans le magazine Inexploré.

 

_________________________________________
 
Rappel : Réédition de l'ouvrage "Apparitions et maisons hantées", aux Editions de l'IMI
Pour en savoir plus sur l'ouvrage,  en vente à l'IMI, cliquez ici :


http://www.metapsychique.org/reedition-apparitions-et-maisons-hantees/
 


 
____________________________________
 
 
  • Pour les membres de l'association A-IMI, 
les vidéos des dernières conférences sont à retrouver dans l’espace privé pour les adhérents de l’A-IMI : http://www.a-imi.org
 
 
 
Et ailleurs…
  • Décès de James Randi
    Le magicien canado-américain James Randi, qui s’était donné pour mission de démystifier les charlatans du paranormal, est mort le 20 octobre, à 92 ans.
    En français, les articles de presse se contentent de relayer l'information en encensant le défunt, mais en anglais sont parus quelques articles plus nuancés, voire critiques, sur son action et son influence.

     
https://apnews.com/article/james-randi-magician-obituaries-8b14c7fe50695303efd0ddd029e68f18
 
https://boingboing.net/2020/10/26/the-man-who-destroyed-skepticism.html?fbclid=IwAR2WkZYbT-z2tS83IkPRUGq1kbCLy79V6BmE7HZ6cRN7-YStzW9KanPIydE
 
https://www.skepticalaboutskeptics.org/investigating-skeptics/whos-who-of-media-skeptics/james-randi/?fbclid=IwAR0b8W0_yB-Nf5V9R41f5_wz4wlY4c4gONVdvG9WixuCG7TLzlpfgHoOPHQ
  • Une série Netflix
 "Unsolved mysteries" (Enquêtes Extraordinaires) est une série documentaire de Netflix, entre fantastique, science-fiction, et horreur. L'épisode "Les esprits du tsunami" traite des manifestations d'apparitions au Japon suite à la catastrophe de 2011.




Parutions…
  • REAL MAGIC La science de demain, par Dean Radin, Editions Trédaniel, juin 2020.
     
Selon l’auteur, la « magie » est un aspect naturel de la réalité, et chacun de nous peut la développer par une pratique sérieuse.
La perception extrasensorielle et notamment la télépathie sont-elles pures superstitions et envolées de notre imagination ? Pas selon Dean Radin, qui a consacré ces quarante dernières années à mener des expériences contrôlées qui prouvent que les pensées agissent sur la matière, que nous pouvons percevoir les émotions et intentions des autres à distance, que l’intuition est une force, et que nous pouvons puiser dans le pouvoir de l’intention. Commençant par exposer une brève histoire de la magie à travers les siècles, un survol des preuves scientifiques de la réalité de la magie, et quelques techniques simples mais efficaces, l’auteur nous propose alors sa vision d’une magie abordée scientifiquement, et nous explique pourquoi elle joue un rôle essentiel dans l’exploration des frontières de la science.

https://www.editions-tredaniel.com/real-magic-p-8637.html
  • Victor Hugo. Dessins
    À l’occasion de la réouverture prévue de la maison de Victor Hugo, place des Vosges, Gérard Audinet, directeur des maisons de Victor Hugo et fin connaisseur de son œuvre propose, à partir de la riche collection du musée, la première monographie de l’œuvre graphique du créateur. Malheureusement, la Maison de Victor Hugo n'a pas pu réouvrir en raison du confinement, mais cet ouvrage permet d'apprécier les talents de dessinateur hors pair du grand écrivain. Beaucoup de ces œuvres sont inspirées du spiritisme et des contacts que l'artiste pensait établir avec l'au-delà.
http://bit.ly/victorhugodessins
 
  • Recension du livre Les gardiens de la raison par Foucart, Horel, Laurens :
     
http://zet-ethique.fr/2020/09/27/recension/?fbclid=IwAR2lHuNO4zY4H4jdSA7n608PGSzfioB9bewejwibcGR3-7LfDqMvY-gvGvg



 Exposition
L'équipe de l'IMI est allée visiter la magnifique exposition : "Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà", musée Maillol, du 10 juin au 1er novembre 2020.
L'IMI a contribué à cette exposition par le prêt d'œuvres, dont un tableau d'Augustin Lesage. Le catalogue complet de l'exposition a été intégré à la bibliothèque de l'IMI. Cette exposition sera transférée au musée de Chambéry et ouverte au public dès que les conditions sanitaires le permettront.




 

Le coin des anglophones ...
  • Symposium en ligne : Ecology, Nature, and Parapsychology le 21 novembre 2020
    Inscriptions sur : 
https://events.eventzilla.net/e/ecology-nature-and-parapsychology-an-online-symposium-2138789464
 
  • La Parapsychological Association a attribué une bourse de recherche pour une étude parapsychologique  pilote sur l'efficacité du contrôle de la météo par des chamanes mexicains, à Dr. David Luke (University of Greenwich, London, UK) & Dr. Dani Caputi (University of California, Davis, USA).



 

  • La PRF (Psychical Research Foundation ) a commenté  un article du New York Times sur les expériences exceptionnelles de type poltergeist/apparitions vécues lors du confinement.

https://www.psychicalresearchfoundation.com/post/experiencing-ghosts-poltergeists-in-quarantine?fbclid=IwAR2O3f5cm0aDCjz2vsiMt3FroR0L8w1CnlQRlMvn98pCMoAGpD7RycxrqWY


 

  • FORMATIONS A LA PARAPSYCHOLOGIE EN ANGLAIS :
     
    Différents organismes internationaux dispensent des formations en ligne. Les inscriptions pour le cours de KPU à Edimbourg sont closes, mais en janvier 2021 débuteront d'autres formations :
     

https://www.atlanticuniv.edu/academics/online-programs/principles-of-parapsychology/

http://parapsychologyonline.org/index.php/paramooc-2021/

Cette nouvelle session sera centrée sur les phénomènes de poltergeists et de fantômes.