Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 3 octobre 2012

SAUF A BUGARACH

La fin du monde est à 7h, sauf à Bugarach

Lio Kiefer   2 octobre 2012 14h13  Voyager avec Lio Kiefer
Le pic de Bugarach.<br />
Photo : Thierry Strubb
Le pic de Bugarach.
Depuis que des spécialistes se sont penchés sur le calendrier maya et la fin du monde, le 21 décembre prochain, certaines âmes bien nées veulent trouver refuge dans des lieux où ils pourront se terrer dans un bunker, sans peur du lendemain. Comme à Bugarach, village paumé en France, dans l’Aude.

On ne sait pas d’où cela part, mais le village de Bugarach, a été désigné village sauvé de la fin du monde.

Les habitants qui ne voyaient que passer des touristes qui se faisaient le pic éponyme, ou quelques marcheurs en mal de méditation, voient depuis des mois des équipes de télé (principalement des États-Unis et du Japon) essayer de repérer le signe caillouteux, le témoignage d’outre-tombe, la brume explicite, le maya retrouvé, etc. Ainsi qu’ une cohorte d’illuminés qui se réclament de la grotte salvatrice ou de la source sacrée.

Si vous savez jouer de la flûte de Pan, allez au sommet, vous allez faire un tabac.

Les habitants commencent à être fatigués, le maire compte ses chambres et appelle à l’aide. Certains, par contre, ont déjà compris la passe monétaire. T-shirts, vin local appelé «S’il n’en reste plus qu’un» et maisons très vides vendues trois fois le prix. Sans compter les kits de survie sur le Net.

D’autres, sous le concept de géologie subtile, argumentent que les terres de Bugarach sont, depuis des siècles, réceptrices seulement d’énergies positives. (Nous sommes en terre cathare!)

Il reste aujourd’hui quelque 79 jours avant le 21 décembre 2012.

Isaac Newton avait, lui, prophétisé le grand final pour 2060. Et ne connaissait pas Bugarach...

Si vous passez par Carcassonne, allez vers Limoux (la blanquette), au sud, et suivez la D14. En descendant vers Limoux, vous verrez Montréal sur la droite. Vous aurez aussi Mirepoix, petit village avec arcades autour d’une placette. Arrivés à Bugarach, il y a une épicerie-magasin général, le Relais de Bugarach. Si vous voulez une autre sphère en hauteur dans les environs, le mont Canigou… qui serait le contraire du mont Bugarach.

Il faut se souvenir de cette maxime cathare: «sine ipso factum est nihil», (le rien a été fait sans lui).

Petite parenthèse: les voyagistes du Québec qui programment la Riviera Maya ne voient pas de baisses des réservationss à cette période.

Ne vit-on pas un époque formidable

Aucun commentaire: