Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 31 mai 2019

WENDIGO 5 EST ARRIVÉ

 

SOMMAIRE WENDIGO 5
Printemps 2019


ÉDITORIAL – Richard D. Nolane
LA MALEDICTION D’AMEN-RA – Victor Rousseau
LA JARRE – Charles R. Tanner
PALLINGHURST BARROW – Grant Allen
MES TROUS DE MÉMOIRE – Rog Phillips
LES DÉMONS DE LA NUIT – Seabury Quinn
PARFUMS FANTÔMES – Ethel Watts Mumford
LA DEMEURE DU MONOCÉROS – E. Hoffmann Price & Clark Ashton Smith

On commande ici

La boutique de l'ODS

mercredi 29 mai 2019

NUIT DES LEGENDES (1)

 


Nuit des Légendes (1) renoue avec la tradition des collecteurs d’histoires.
Pour sa réalisation, on a demandé aux conteurs qui ont participé au spectacle Nuit des Légendes 2018 à Pleuven (Finistère Sud) de raconter la généalogie de leur histoire contée.
Un défi auquel Céline CARDOT, Jean-Marc DEROUEN et Sébastien TENENBAUM ont souscrit avec esprit et talent malgré les contraintes.
En effet, il leur fallait passer de l’oral à l’écrit et expliquer l’origine du collectage de la matière nécessaire à la production de leurs contes.

Aux éditions de l'Oeil du Sphinx . On clique :

Pour commander


mardi 28 mai 2019

LES CHEFS D'OEUVRE DE L'ÉPOUVANTE, Planète



Planète, c'était aussi une incroyable plongée dans la "littérature différente". Jugez-en par ce sommaire des "Chefs d’œuvre de l'épouvante", parue en 1965. Impressionnant, non ?
A suivre...
1 - Jacques BERGIER, Préface, pages 11 à 21, Préface
2 - Howard Phillips LOVECRAFT, La Musique d'Erich Zann (The Music of Erich Zann), pages 25 à 31, trad. Yves RIVIÈRE
3 - Alfred NOYES, Le Train de minuit, pages 33 à 35
4 - Hanns Heinz EWERS, L'Araignée (Die Spinne), pages 37 à 47, trad. (non mentionné)
5 - Guy de MAUPASSANT, Le Horla, pages 49 à 61
6 - Thomas OWEN, La Présence désolée, pages 63 à 67
7 - Montague Rhodes JAMES, La Chambre n° 13 (Number 13), pages 69 à 75, trad. Georgette CAMILLE
8 - Marcel SCHWOB, L'Homme voilé, pages 77 à 79
9 - Jorge Luis BORGES, La Bibliothèque de Babel (La biblioteca de Babel), pages 81 à 85, trad. Nestor IBARRA
10 - Herbert George WELLS, La Chambre rouge (The Red Room), pages 87 à 91, trad. Henry D. DAVRAY
11 - Roland TOPOR, Le Spectacle est permanent, pages 93 à 94
12 - Robert BLOCH, L'Âge tendre (Spawn of the Dark One / Sweet Sixteen), pages 99 à 105, trad. Gabriel VERALDI
13 - Ray BRADBURY, Le Piéton (The Pedestrian), pages 107 à 109, trad. (non mentionné)
14 - Richard CONNELL, Les Plaisirs de la chasse (The Most Dangerous Game), pages 111 à 123, trad. (non mentionné)
15 - Stanley ELLIN, La Spécialité de la maison (The Specialty of the House), pages 125 à 135, trad. (non mentionné)
16 - Charles FRITCH, Une si jolie planète (Big, Wide, Wonderful World), pages 137 à 139, trad. CATHERINE
17 - Richard MATHESON, Les Enfants de Noé (The children of Noah), pages 141 à 151, trad. (non mentionné)
18 - Dino BUZZATI, Il était arrivé quelque chose (Qualcosa era successo), pages 153 à 155, trad. (non mentionné)
19 - Carl STEPHENSON, Quand la marée monte (Leiningens Kampf mit den Ameisen), pages 157 à 166, trad. (non mentionné)
20 - John COLLIER, Oiseaux de proie (Bird of Prey), pages 171 à 175, trad. (non mentionné)
21 - ERCKMANN-CHATRIAN, L'Araignée crabe, pages 177 à 185
22 - SAKI, Gabriel Ernest (Gabriel-Ernest), pages 187 à 191, trad. (non mentionné)
23 - Bram STOKER, La Vierge de fer (The Squaw), pages 193 à 199, trad. (non mentionné)
24 - Phillip MacDONALD, Nos amis ailés (Our Feathered Friends), pages 201 à 205, trad. (non mentionné)
25 - Maurice RENARD, Le Papillon de la mort, pages 207 à 209
26 - Arthur PORGES, La Mouche (The fly), pages 211 à 214, trad. (non mentionné)
27 - Julio CORTAZAR, La Nuit face au ciel, pages 219 à 223, trad. (non mentionné)
28 - Guy de MAUPASSANT, La Nuit, pages 225 à 227
29 - Roald DAHL, Jeu, pages 229 à 231, trad. Hilda BARBÉRIS & Elisabeth GASPAR
30 - Jorge Luis BORGES, Les Ruines circulaires (Las ruinas circulares), pages 233 à 237, trad. Paul VERDEVOYE
31 - Edward Frederic BENSON, La Chambre dans la tour (The Room in the Tower), pages 239 à 244, trad. (non mentionné)
32 - Robert SHECKLEY, Peur dans la nuit (Fear in the Night), pages 247 à 249, trad. Jean-Michel DERAMAT
33 - Dino BUZZATI, Ils n'attendaient rien d'autre (Non aspettavano altro), pages 251 à 258, trad. (non mentionné)
34 - Frank Belknap LONG, Les Chiens de Tindalos (The Hounds of Tindalos), pages 263 à 267, trad. (non mentionné)
35 - Jean RAY, Bonne soirée, pages 269 à 271
36 - Claude FARRÈRE, Le Train perdu, pages 273 à 275
37 - Gustav MEYRINK, Les Vampires voleurs de temps (J.H. Obereit Besuch bei den Zeitengeln), pages 277 à 281, trad. (non mentionné)
38 - Arthur Conan DOYLE, L'Horreur du plein ciel (The Horror of the Heights), pages 283 à 289, trad. (non mentionné)
39 - Michel de GHELDERODE, Un crépuscule, pages 291 à 294
40 - Poul ANDERSON, Tranche de nuit (Night Piece), pages 297 à 307, trad. (non mentionné)
41 - Hugh WALPOLE, Le Masque d'argent (The Silver Mask), pages 309 à 318, trad. (non mentionné)
42 - Thomas OWEN, 15. 12. 38, pages 321 à 327
43 - Howard Phillips LOVECRAFT, Les Adorants du fond des mers (Dagon), pages 329 à 330, trad. (non mentionné)
44 - Fredric BROWN, Caïn (Cain / Each Night He Died), pages 335 à 338, trad. (non mentionné)
45 - Ray BRADBURY, Jeu d'octobre (The October Game), pages 341 à 345, trad. (non mentionné)
46 - Ambrose BIERCE, Huile de chien (Oil of Dog / The Oil of a Dog: A Tragic Episode in the Life of an Eminent Educator), pages 347 à 349, trad. (non mentionné)
47 - Franz KAFKA, Devant la loi (Vor Dem Gesetz), pages 351 à 353, trad. (non mentionné)
48 - John Boynton PRIESTLEY, Devant le ministre, pages 355 à 360, trad. (non mentionné)
49 - André RUELLAN, Le Terme, pages 363 à 367
50 - Daniel KEYES, Des fleurs pour Algernon (Flowers for Algernon), pages 369 à 383, trad. (non mentionné)
51 - Marina DE BERG, Le Couloir, pages 385 à 390
52 - Theodore STURGEON, Les Mains de Bianca (Bianca's Hands), pages 395 à 401, trad. (non mentionné)
53 - Edgar Allan POE, Le Masque de la mort rouge (The Masque of the Red Death), pages 403 à 406, trad. (non mentionné)
54 - Philip K. DICK, Le Père truqué (Minority Report), pages 409 à 413, trad. (non mentionné)
55 - Peter CHENEY, Les Petites marionnettes, pages 415 à 420, trad. (non mentionné)
56 - Fitz-James O'BRIEN, Qu'était-ce ? (What Was It? A Mystery), pages 423 à 429, trad. (non mentionné)
57 - Richard MATHESON, Journal d'un monstre (Born of Man and Woman), pages 431 à 433, trad. Alain DORÉMIEUX
58 - Clifford Donald SIMAK, Bonne nuit, Mr James (Good Night, Mr. James), pages 435 à 441, trad. (non mentionné)
59 - Auguste VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Véra, pages 443 à 447
60 - Marcel SCHWOB, Les Sans-Gueule, pages 449 à 451
61 - Donald WANDREI, L'Oeil et le doigt (The eye and the finger), pages 453 à 457, trad. (non mentionné)
62 - (non mentionné), Dictionnaire des auteurs, pages 459 à 468, Dictionnaire d'auteurs

PASCAL GROS EN FAIT TROP


samedi 18 mai 2019

CHEZ MAMAN, 2 rue de la Juiverie à Nantes



Situé dans le quartier très animé du Bouffay, ce restaurant n'est vraiment pas comme les autres. C'est un bistrot brocante où l'on peut (pratiquement) tout acheter.


C'est à la fois un magasin d'antiquaire, un cabinet de curiosité, une librairie (on peut lire paisiblement aux toilettes !) et un "endroit" comme disent les cheunes.



Accueil chaleureux et carte dans le registre "canaille locale". Vous ne résisterez pas au "curé nantais" chaud, un délicieux fromage du pays, aux tapas d'anchois (si Yves Lignon goûtait à ça...) et à la friture d'éperlans à l'ail nouveau et à la ciboule.


Pour suivre, si vous êtes vraiment un accroc à la cuisine de la Belle Ligérienne, vous craquerez pour la persillade d'anguilles du lac de Grand Lieu. Un plat de plus en plus difficile à trouver en dehors de la région, sauf dans certains restaurants japonais à Paris, allez savoir pourquoi !



Quant aux desserts vous perdrez vite la nécessité de choisir, car entre le pain perdu, le gâteau nantais et le sorbet aux poires ....



Une belle expérience mes zamis !

jeudi 16 mai 2019

MORT DE LA LIBRAIRIE THÉÂTRALE




Liquidation judiciaire de la Librairie théâtrale, rue de Marivaux Paris

Chers amis,
Le 6 mai 2019, le Tribunal de commerce de Paris a prononcé la liquidation de la Librairie théâtrale avec une cessation immédiate d’activités. Je l’avais saisi en constatant, après dix-huit mois d’hospitalisation, un état des lieux plus que préoccupant. La chute de l’activité, une succession de malchances, des difficultés techniques que corrigeraient un apport massif de capitaux, des négligences aussi, poussent à tourner la page. 
Le modèle économique a changé. Le théâtre pour les amateurs est un liant social fondamental et nos auteurs, souvent joués plusieurs centaines de fois chaque année, réjouissent les théâtres, les salles des fêtes, les centres ruraux. Pressés de diffuser leurs textes (qui ne le serait pas à leur place ?), ils ont à leur disposition des sites gratuits et puissants. L’édition nécessite du temps et du soin : relectures, maquettes, impression, diffusion… Les troupes elles-mêmes préfèrent photocopier les textes pour les apprendre dans une version plus large (qui ne le ferait pas à leur place ?). Auteurs et clients ont ainsi trouvé des voies plus rapides, modernes. Ils représentaient les trois quart de nos recettes… Nos nouvelles maquettes n’auront pas eu le temps de trouver preneurs.
Nous avons développé un catalogue magnifique, prenant le risque de publier des pièces de théâtre qui n’étaient pas jouées, avec l’envie de les proposer à des metteurs en scène, des comédiens, toujours en quête de nouveautés et d’aventures théâtrales. Nous avons été, à travers le Comité de lecture, des renifleurs de talents, avec de belles surprises, attirant la confiance d’auteurs de premier plan. Nous organisions dans la Librairie des signatures, des lectures, des fêtes pour mettre en valeur un auteur, un texte, des voix. Ces soirées débouchaient parfois sur des projets ; elles rassemblaient toujours dans l’amitié, les curieux, les amoureux des textes. Rémi, à la librairie, aura été pour beaucoup de clients un conseiller, un accompagnateur, un découvreur de rôles.
J’espère que nous avons suscité une forme de pédagogie de l’enthousiasme, c’était notre credo. 
La Librairie théâtrale existe depuis 1852. La liquidation prononcée permettra sans doute à des passionnés, habités par son histoire, de la reprendre sur un projet dynamique et pérenne, pour placer les auteurs en majesté et les comédiens dans la lumière. Nous l’espérons tous. Ils peuvent prendre contact avec Madame Emilie Bertel, MJA e.bertel@mjassocies.fr afin de consulter le dossier. Le Tribunal de Commerce de Paris rendra sa décision le 20 juin.
Dans l'attente de ce nouveau souffle, je remercie de tout cœur ceux qui nous ont suivi, nous ont apporté leur confiance, leur soutien, leur fidélité et leurs talents.
Chaleureusement.

Christophe Mory



LE SACRE DU NOIR par Lauric Guillaud

LE SACRE DU NOIR : Imaginaire Gothique, Imaginaire Maçonnique

de Lauric GUILLAUD (Editions Cosmogone – mai 2019)

Préface de Jacques RAVENNE :
Il revient à Lauric Guillaud, dans ce livre, de mettre en évidence le terreau obscur, mais fécond où ont germiné les racines, longtemps invisibles, de la franc-maçonnerie. Une mise à nu où se dessine une nouvelle sociabilité, non plus celle bien connue des sociétés savantes et des salons philosophiques, mais celles des cercles libertins, dans le sens du XVIIe siècle, c’est-à-dire d’une liberté de pensée totale et absolue…
Et que dire de la littérature gothique…, on prend conscience aujourd’hui combien elle répondait à une sourde interrogation des esprits que la lumière de la Raison ne parvenait pas à satisfaire…
La franc-maçonnerie comme le roman noir furent deux réponses à cette inquiétude. Deux réponses qui semblent désormais beaucoup plus proches que prévu. Et là aussi, Lauric Guillaud dévoile les passerelles, demeurées longtemps invisibles, entre ces deux mondes et démontre l’influence manifeste de la littérature gothique dans la dramaturgie de nombre de rituels maçonniques dont certains d’ailleurs dépassent en macabre les plus noirs des romans de cette époque.
Tables :
Genèse du gothique :  Le Hell-Fire Club, une société secrète entre Histoire et imaginaire/ Le sacre de la nuit/ Y a-t-il eu un proto-gothique américain ?/ Les sociétés secrètes/ Frankenstein ou  la quête du savoir/Gothique et parcours initiatique
La franc-maçonnerie et son imaginaire : Emergence de la franc-maçonnerie spéculative/ La femme et l’initiation / L’impact littéraire et artistique de la maçonnerie/ Descensus ad inferos /Le Cabinet de Réflexion/ Le Troisième Degré/Les Grades de Vengeance /Le serment maçonnique et la loi du silence
Porosités des imaginaires gothique et maçonnique : Réhabilitation de la peur de la mort et revalorisation du sacré/L’anticatholicisme/Le double/Lamekis de Fieux de Mouhy : initiation maçonnique ou fantasmatique ?/ Vathek ou l’hubrisdu roi Salomon
Les Templiers entre gothique et maçonnerie : les débuts du conspirationnisme
La fin de siècle. Outrances black et mortifères

L’auteur :
Lauric Guillaud, professeur émérite de littérature et de civilisation américaines à l’Université d’Angers, ancien directeur du CERLI, a publié nombre d’articles sur l’imaginaire anglo-saxon : les mondes perdus, les mythes américains, le gothique, le fantastique, les détectives de l’étrange, etc. Ses principales publications incluent Lovecraft : une approche généalogique, Histoires secrètes de l’Amérique, Des mines du roi Salomon à la quête du Graal, La Terreur et le sacré : la nuit gothique américaine, Jules Verne face au rêve américain, King Kong, ou la revanche des mondes perdus, Nouveau Monde, autopsie d’un mythe, Frontières barbares, L’Eternel déluge, L’Atlantide de A à etLe retour des morts.

jeudi 9 mai 2019

JE SUIS PROVIDENCE

 Résultat de recherche d'images pour "je suis providence"

L'ouvrage Je suis Providence, avec son auteur, son directeur de collection et ses traducteurs et traductrices entre en tournée de dédicace ! L'occasion pour vous, lecteurs et lectrices, de rencontrer ceux qui ont permi la réalisation complète de la biographie de H. P. Lovecraft.
Vous pourrez retrouver tout au long du mois de mai :
Christophe Thill le 9 mai à la librairie Decitre de Grenoble (38)
Christophe Thill le 10 mai à la librairie Accrolivres de Albertville (73)
Christophe Thill le 11 mai à la Fnac Lyon Bellcour de Lyon (69)
Alex Nikolavitch et Patrick Marcel le 16 mai à la librairie Mollat de Bordeaux (33)
S. T. Joshi et Christophe Thill le 21 mai à la librairie Gibert Joseph Jeune de Paris (75)
S. T. Joshi et Christophe Thill aux Imaginales du 23 mai au 26 mai à Epinal (88)

LES ARTS DIVINATOIRES A L'IMI

Conférence de Didier Goutman :

« Les arts divinatoires »

Le  vendredi 24 mai 19h30 - 21h30 à l'IMI

 

Présentation par le conférencier : 

Runes, Tarots, Yi Jing, astrologie, voyance…

Qu’est-ce que les arts divinatoires ont à nous apprendre ?
Sur eux, sur nous, sur le monde ?

La pratique des arts divinatoires pose beaucoup de questions. Mais elle offre en même temps un champ d’investigation d’une très grande richesse. Surtout si on sait confronter les disciplines et croiser les expériences.

De façon très ouverte, et sans certitude naturellement, Didier Goutman se propose d’animer ainsi pour nous une réflexion transversale sur la pratique des arts divinatoires, à partir d’expériences précises et de témoignages vivants. Afin de tenter d’en tirer des enseignements utiles :
  • Sur ce qu’ils pourraient avoir à nous dire du fonctionnement du monde,
  • Sur ce qu’ils pourraient révéler de nos propres fonctionnements, et de notre place au sein d’un ensemble nécessairement plus large,
  • Sur ce que nous pouvons comprendre enfin de leur utilité propre, de leurs différences et de leurs logiques spécifiques.

Parce que chaque expérience signifiante – au-delà de sa valeur propre, pratique ou poétique –  chaque voyance réussie, chaque tirage probant, chaque « coïncidence » évocatrice est comme une porte ouverte sur une réalité sinon invisible…

Le conférencier :

De formation « raisonnée », diplômé d’HEC, consultant, recruteur et coach, spécialiste des questions de juste place au travail, Didier Goutman s’intéresse en parallèle aux arts divinatoires depuis plus de trente ans. A la fois comme question essentielle et comme pratique concrète.
Auteur ainsi de deux ouvrages, l’un sur la voyance et l’autre sur le Yi Jing, il aime à partager des idées et des réflexions ouvertes, mais aussi des outils, des pratiques et des expériences précises, sans lesquelles ces réflexions seraient sinon creuses ou arbitraires.
Membre actif depuis 2003 du centre Djohi, fondé et présidé par Cyrille Javary, il enseigne depuis plus de 10 ans l’usage du Yi Jing, au service d’un ajustement permanent entre soi et le monde. Initié par ailleurs aux runes en 2014, par une medium d’origine à la fois russe et écossaise, familier des tarots, de l’astrologie et de la voyance, il tient en parallèle à multiplier les approches pour mieux les confronter.
 Parce qu’il est plus d’une manière vivante d’approcher et de questionner l’ordre du monde…


Informations pratiques :
Métro : Stalingrad ou Louis Blanc
Tarifs :   15 €,  ou  12 € pour les membres AIMI ou  les étudiants  (sur présentation de la carte).
Réservations :
De préférence envoyez un mail à metapsychique@gmail.com, ou à défaut téléphonez à l’Institut : 01 46 07 23 85