vendredi 28 septembre 2018

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LE MYSTÈRE DE LA VALLÉE DE BOSCOMBE, Conan Doyle





Le mystère de la vallée de Boscombe (1891, 2005 Omnibus) nous entraîne au fin fond de l’Angleterre rurale où vivent deux fermiers rentrés d’Australie, Turner, le propriétaire et McCarthy son locataire. Ce dernier est retrouvé assassiné près d’un étang après une violente altercation avec son fils que tout semble accuser. Ce dernier sera emprisonné. La fille de Turner, amoureuse du dit fils, ne veut pas croire à sa culpabilité et demandera à notre détective de reprendre l’enquête. Turner sera vite confondu, avouant avoir été la victime d’un chantage de son locataire suite à un crime commis lors de leur passé en Australie.
Remarque incidente : malgré son mariage, Watson continue d’être omniprésent dans ces nouvelles. Il a l’art de rendre une visite de courtoisie à son ami alors que celui-ci s’apprête à recevoir un quidam qui va lancer une nouvelle enquête !
-->

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : UNE AFFAIRE D'IDENTITÉ, Conan Doyle

 



Une affaire d’identité (1891, 2005 Omnibus) fait partie des enquêtes-gadget qui ne laissent pas un souvenir impérissable. Une jeune fille éplorée vient solliciter l’aide du détective car son futur mari a disparu juste avant la cérémonie nuptiale. On apprendra que la pauvre a perdu son père qui lui a laissé une belle rente, rente qu’elle a mise à la disposition de sa mère pour subvenir aux besoins de la petite famille. La mère vient en effet de se remarier avec un homme bien plus jeune qu’elle qui mène grand train et qui empêche sa belle-fille de sortir. Las, lors d’une exceptionnelle permission de minuit, elle rencontrera le Prince Charmant et acceptera de l’épouser. Or celui-ci n’est autre que le beau-père déguisé dont le stratagème avait pour but de maintenir la victime à la maison en l’attendant, permettant de ce fait à ses parents… de continuer à jouir de la rente !

LES REBELLES AU CERLI


INTRODUCTION AU MENTALISME, JEAN-FRANÇOIS GÉRAULT

 Une conférence de Jean-François Gérault à Berder-sur-Seine (novembre 2017)



En deux parties


L'ÉGRÉGORE, JEAN-MICHEL NICOLLET

 Une conférence de Jean-Michel Nicollet lue par Jean-Christophe Pichon à Berder-sur-Seine (novembre 2017)




En deux parties


H.P. LOVECRAFT ET JEAN-CHARLES PICHON, LES RESONANCES

 Conférence de Philippe Marlin (Paris Novembre 2017, Café de Paris, Oberkampf). Les univers de Jean-Charles Pichon et de Lovecraft résonnent sous différents aspects. Philippe Marlin expose ici les passerelles entre les deux hommes et les clefs pour décrypter les œuvres de Jean-Charles à la lumière de Lovecraft. Conférences dans le cadre du cycle des conférences de Berder sur Seine (2017). Le Collège des Temps.

(Deux Parties)







Le texte complet de cette conférence a été publié dans les Ectes de Berder-sur-Seine (2018, EODS)

dimanche 23 septembre 2018

YVES FREMION FAIT SA RENTRÉE


LES LITTÉRATURES MAUDITES 2017 dans la Lettre du Crocodile


Les littératures maudites n°2

Les Littératures Maudites n°2. Actes du Salon 2017 dédié à Jacques Bergier. Editions L’œil du Sphinx, 36-42 rue de la Villette, 75019 Paris – France.

Voici les actes de ce salon, devenu incontournable pour tous les passionnés de réalisme fantastique ou plus largement les amateurs d’insolite, qui se tient chaque année à Charleville-Mézières.

Thibaut Canuti, Conservateur en chef des bibliothèques, rappelle en ouverture la place de Jacques Bergier :


« De Bergier on retient l’intelligence surhumaine, la culture pléthorique, l’art du mensonge et la fascination pour le paranormal, l’occulte et les sciences avancées. Mais il ne faut pas oublier qu’il faut l’artisan principal de l’édition en langue française de deux monuments des littératures de l’étrange, Lovecraft et Tolkien. Il méritait ainsi amplement cet éclairage, celui fortéen du parrain de la manifestation, l’ami Philippe Marlin et littéraire par Joseph Altairac, au travers de l’autre passion de Bergier, la science-fiction. »

Le sommaire, très divers, permet d’approcher certains des thèmes chers à Jacques Bergier : Jacques Bergier, amateur d’insolite et scribe des miracles par Philippe Marlin et Joseph Altairac – L’Atlantide, la cité disparue de Jean-Marie Beuzelin – Clarles Richet et l’affaire de la villa Carmen par Renaud Evrard – Jack L’Eventreur démasqué de Sophie Herfort – Le mystère des dames blanches par Stéphanie Del Regno – La longue histoire des loups-garous de Marie-Charlotte Delmas – Charles Fort, collectionneur de faits maudits par Claude Arz – Les lettres ummites par Stone Gardenteapot – Jésus thaumaturge de Bertrand Meheust – Une introduction à la légende des quatre fils Aymon, défense et illustration du patrimoine ardennais de Philippe Vaillant.

Personnalité hors norme, véritable aventurier, Jacques Bergier, à qui nous devons Le Matin des Magiciens et l’excellente revue Planète, tous les deux en collaboration avec Pauwels, présente de multiples facettes. Ce salon permet de mesurer son influence et de découvrir son héritage, comme le souligne justement Joseph Altairac :

Jacques Bergier a su nous faire rêver et a suscité derrière lui toute une génération de chercheurs parallèles qui ont poursuivi ses impertinences scientifiques dans des collections de légende qu’il a fortement marquées de son empreinte (J’Ai Lu, l’Aventure Mystérieuse, les Chemins de l’Impossible, etc….). Ces chercheurs sont maintenant à Charleville-Mézières pour ces deux journées, et avec eux nous continuerons à rêver avec le petit homme d’Odessa. »

Les domaines explorés par Jacques Bergier vont des penny dreadful ou penny blood aux avancées scientifiques comme les travaux de Tesla dont on sait qu’ils font aujourd’hui partie des investigations les plus prometteuses tant au niveau thérapeutique que de la santé. Il convient de distinguer ce qui relève de la fantaisie, de l’art et de la science sachant que parfois la science peut se révéler fantaisiste et la fantaisie aboutir à une découverte scientifique majeure.
Jacques Bergier incarne un état d’esprit qui manque cruellement à notre époque.

jeudi 20 septembre 2018

RETOUR SUR LES LITTÉRATURES MAUDITES 2018






Charleville-Mézières du 14 au 16 septembre 2018



Je fréquente beaucoup de Salons de l’Imaginaire, mais cette troisième rencontre dédiée à Conan Doyle est certainement à mettre au-dessus du panier. Camille Renversade, célèbre chiméroloque, et son ami, Dominic Marquet, secrétaire du Club des Chasseurs de l’Étrange, n’ont en effet pas hésité à traverser la France avec une camionnette pour installer à la Médiathèque Voyelles une magnifique reconstitution du cabinet de Sherlock Holmes. 




Bien que temporaire, cette exposition est à mettre au regard de ce que l’on peut admirer dans les musées holmésiens de Londres, Meiringen et Lucens (Suisse). L’équipe était renforcée par le sympathique Chevalier Altamont Dupin, un adepte convivial qui nous fera une brillante communication sur les pastiches inspirés du maître.

Il est vrai que la richesse de la personnalité de Conan Doyle a donné une forte cohésion à la manifestation et a permis de nombreuses déclinaisons. Citons celle sur le spiritisme d’Yves Lignon, sur les fantômes de Daniel Sangsue ou encore sur Le Monde Perdu par Lauric Guillaud. 




Claude Arz évoquera par ailleurs la bataille magique d’Angleterre avec Dion Fortune, Jocelin Morisson La Spiritualité laïque, Joslan Keller le dossier ufologique d’Harravilliers, Michèle Malka-Lazès Les états modifiés de la conscience et Romuald Leterrier L’enseignement de l’Ayahuasca.

Mais c’est Stéphane Bourgoin qui battra tous les records d’audience, son expérience des « serials killers » étant l’assurance pour les participants d’un grand frisson. Et lorsqu’on sait qu’il travaille actuellement sur Fourniret, un criminel qui a laissé des traces sanglantes dans les Ardennes et ma bonne ville de Sedan…. Il ne participera pas du reste à notre repas du samedi soir, ayant un dîner avec le fils de la Bête. Opinion personnelle, mais ce genre de littérature glauque n’est pas trop mon truc.

Concerts, stands libraires et éditeurs, nuit du film holmésien, jeux de rôle, pompes à bière et buffets bien garnis ont contribué à la qualité de l’ambiance assurée, le tout sous le pilotage de Thibaut Canuti, de sa dynamique équipe. Et nous n’avons pas manqué d’avoir une pensée émue pour notre amie Geneviève Beduneau pour laquelle Thibaut avait rédigé une affichette « in mémoriam ».

Bravo les gars !

-->

jeudi 13 septembre 2018

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LE VOYAGEUR ONIRIQUE, Guillaune Beck





Le Voyageur Onirique de Guillaume Beck (OGMIOS 2018) est une sorte de pastiche OVNI. L’action démarre de façon néo-derlethienne à Arkham où un jeune étudiant (non nommé) de l’université de Miskatonic essaie de tirer les vers du nez de son professeur, Herbert West himself. Mais que sont ces Grands Anciens dont il ne cesse de parler ? Il rendra visite à ce dernier, remarquant « Le Livre Maudit » dans son bureau et, sous la contrainte d’un pistolet, le suivra dans les sous-sols de son manoir, véritable gruyère ayant abrité maints trafics dans le passé d’Arkham. Le but de cette expédition n’est pas moins d’essayer de délivrer un shoggoth coincé sous la roche. L’étudiant parviendra à se libérer et rejoindra son domicile où l’attend la douce Abitgail, artiste maudite dont les peintures révulsent son amant. Commence alors un trip cosmico-psychédélique, conduisant tout d’abord notre anti-héros dans à Pnakotus dont les  contrées sont habitées par le Grande Race des Yiths. Remake de Dans l’Abîme du Temps, il devra changer d’enveloppe corporelle et travailler à enrichir de ses mémoires leur grande bibliothèque tout en absorbant toutes les connaissances accumulées. Les Yiths sont menacés par les Polypes, car leur travail sur la connaissance menace gravement le Chaos qui est l’ordre naturel de l’Univers.
Il y apparaissait que, dans l’ordre des choses, la science et sa conservation étaient contre nature. Les données enregistrées et développés par l’esprit sont naturellement soumises à l’érosion et si certains savoirs  résistent brièvement, ce n’est en principe que dans le brassage constant de données générées puis perdues, l’ensemble étant voué, au final, à retourner dans l’oubli. Ce ne sont parfois que quelques phrases concernant une civilisation antique millénaire, et quelques bribes d’histoires qui nous parviennent, mais la réalité des faits dans toute sa complexité, demeure profondément évanescente. Ce principe d’érosion participe d’un fonctionnement universel plus global. C’est une partie de la mécanique du grand tout qui veut que les choses puissent se dérouler de façon cyclique, et dans le maelström cosmique, aucun hasard véritable n’est observable. En théorie, l’univers est donc comme une machine géante dont le moteur ronfle tranquillement.
Après quelques aller-retours auprès d’Albigaï, le narrateur se retrouvera à Innsmouth, guidé par une puissance inconnue où le Dr West est à la recherche d’une main d’œuvre à bon marché ( !), puis dans un asile psychiatrique où un écrivain fou écrit un livre invisible devant une bibliothèque vide ou encore dans un poste de police dont les agents proviennent de la race des Profonds. Il finira par se dissoudre dans l’horreur cosmique en perdant sa petite amie.
La plume est agréable, l’objet-livre est beau et le récit pour le moins déroutant.

TOUJOURS A L'IMI

En bref

A l'IMI...

  • N'attendez plus pour vous inscrire à la nouvelle session du cours en ligne de parapsychologie !
Depuis septembre 2014, l'A-IMI (Association des Amis de l'IMI) propose un cours en ligne de découverte de la parapsychologie scientifique.  Il s'agit du premier cours en ligne francophone sur ce sujet. La prochaine session de septembre-octobre 2018 est ouverte à tous pour le Cycle 1 (participation financière modeste).
De plus, les étudiants qui ont déjà suivi le premier cycle peuvent s'inscrire à un Cycle 2 d'approfondissement.
Tous les renseignements à partir de cette page :
http://www.a-imi.org/a-imi/derniers-evenements-a-l-a--imi/cours-en-ligne

  • Pour les membres de l'association A-IMI, les vidéos des 2 dernières conférences sont en ligne :

"Approches quantiques de la conscience", de Pierre Uzan (27/04/2018)

"Quand l’éducation et l’intuition font chemin ensemble", de Anju et Pascal Chazot (04/06/2018)

A retrouver dans l’espace privé pour les adhérents de l’A-IMI : http//www.a-imi.org


  • Séminaire avec Mario Varvoglis et Magali Folmer, les 13-14 octobre à l’IMI
Terra Incognita : A la découverte de notre conscience élargie

Pressentiments, synchronicité, inspiration, vision, intuitions… Spontanées ou intentionnelles, précises ou troubles, tristes ou exaltantes, nous avons tous pu avoir des expériences qui semblaient dépasser le rationnel, le connu. Chacune, sans doute, avait sa propre histoire, son propre sens et pourtant … nous ressentons peut-être qu’elles ont des racines communes, qu’elles semblent surgir d’une seule source, même si celle-ci nous reste voilée.

Un weekend pour  découvrir, déchiffrer et développer votre conscience élargie, cette terra incognita qui est à la fois en nous et au-delà de nous. Pour expérimenter et intégrer une vision plus globale et plus profonde dans notre quotidien, dans nos décisions et nos projets.

Parmi les thèmes abordés :

Pratiques guidées pour vivre un état de conscience élargie

L’intuition :  accès, discernement, pratique

Expériences psi de groupe

Enraciner la conscience élargie dans notre quotidien

Limité à 14 participants, ce séminaire s’appuiera sur des exercices courts ou longs, individuels, en binômes, en petits groupes ; sur des éclairages venant de la parapsychologie et de la psychologie transpersonnelle; sur des alternances vivantes entre expérimenter, échanger, intégrer.


Les intervenants :

Magali Folmer, Hypothérapeute certifiée et Coach, a mené une recherche avec des artistes de renommée mondiale, afin de comprendre les différentes dimensions de leur talent – créativité, intuition, connexion, création. Dans sa pratique, Magali s’appuie notamment sur l’hypnose Ericksonienne et l’hypnose Humaniste, pour accompagner des particuliers et des artistes sur le développement de leur potentiel. Elle anime également des séminaires sur les thèmes de la créativité et de l’Intelligence émotionnelle.  (http://magalifolmer.com/)


Mario Varvoglis, Ph.D en psychologie expérimentale., étudie depuis 40 ans les expériences exceptionnelles ou psi, d’abord dans des laboratoires américains à New York et à Princeton et aujourd’hui au sein de l’Institut Métapsychique International, dont il est président. Il a publié de nombreux articles dans des revues spécialisées et des ouvrages collectifs et est l’auteur de La Rationalité de l’Irrationnel, Le Sixième Sens (avec Marie-Monique Robin) et le CD-ROM éducatif Psi Explorer.

Mario dirige également une société consacrée à la créativité et l’intelligence collective ; il a travaillé sur ces sujets avec plus d’une centaine d’organisations dans les secteurs privés ou publics (http://mariovarvoglis.com/).

Pour en savoir plus :
http://www.metapsychique.org/event/seminaire-terra-incognita-a-la-decouverte-de-notre-conscience-elargie/


  •  Appel aux bénévoles
L'IMI est toujours à la recherche de bénévoles pour aider au maintien et au développement des projets ! Si vous avez un peu de temps à consacrer à l'IMI et demeurez en région parisienne, n'hésitez pas à nous contacter. En ce moment, nous sommes particulièrement à la recherche de personnes ayant des compétences en communication, informatique, programmation, etc.




Et ailleurs...

  • Séminaire exceptionnel de la Société psychédélique française le 20 septembre à Paris, de 18h à 20h, au Muséum national d'Histoire naturelle, amphithéâtre Rouelle.

À l'occasion du Global Magic Mushroom Day, vous pourrez écouter :

· Marcos Garcia de Teresa, anthropologue (EHESS, ENS, UAM) : "Existe t-il une façon "traditionnelle" de consommer les champignons hallucinogènes ? Une histoire de l'usage des psilocybes à Huautla de Jiménez (Mexique)"

· Élise Grandgeorge, historienne de l'art (HAR, UPN) : "Psilocybine et psychiatrie, recherches françaises dans les années 1950 - 1960"

· Vincent Verroust, historien des sciences (CAK, EHESS, IHM) : "Expériences volontaires et involontaires avec les champignons à psilocybine"

Les conférences seront suivies d’un temps d’échange avec l’assistance. L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles (merci d'arriver avec un peu d'avance !...).

https://societepsychedelique.fr/fr/evenements/920-paris-seminaire-exceptionnel



  • Pièce de théâtre en janvier 2019 à Paris, à propos des séances de  tables tournantes de Victor Hugo :
Parutions...
  • Sur le divan des guérisseurs... et des autres. À quels soins se vouer ?
par  Renaud ÉVRARD
Éditeur : Éditions des archives contemporaines
février 2018






  • Altered States of consciousness
Experiences Out of Time and Self
par Marc Wittmann, IGPP
https://mitpress.mit.edu/books/altered-states-consciousness






  • Publication de trois romans de collaborateurs de l'A-IMI :
- Le premier roman de Bertrand Méheust :
La conversion de Guillaume Portail
Éditions Libre & Solidaire 2018
Commentaire de Renaud Evrard :
"Lecture conseillée à tous : le dernier livre et premier roman de Bertrand Méheust. Mêlant ses thèmes favoris (parapsychologie et écologie) avec une sacrée dose d'humour et d'autobiographie, un autre monde devient possible grâce à cette fiction intelligente."
https://libre-solidaire.fr/epages/e02491b5-ce3a-4c00-b187-dc9ff39194fc.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/e02491b5-ce3a-4c00-b187-dc9ff39194fc/Products/52


- Le sourire du Golem, par Brice Mattivi, mai 2018, Editeur Rroyzz,  roman de science-fiction
https://www.rroyzzeditions.com/fr/science-fiction-anticipation/125-le-sourire-du-golem-brice-mattivi.html



- Une histoire de rêve, par Dibal, août 2018 : roman sur les rêves lucides










Le coin des anglophones...
 
  • Certaines vidéos du dernier congrès de la Parapsychological Association sont en ligne et en accès libre sur la chaine Youtube de la PA :
https://www.youtube.com/channel/UCs3rgEjohpmCPSWZA2k661Q
61 st Annual Parapsychological - Association Convention - Institute of Noetic Sciences (IONS) - Petaluma, California August 2-5, 2018

  • Interview de Dean Radin en anglais dans PCMAG :

dimanche 9 septembre 2018

LE FILM FANTASTIQUE ARRIVE À STRASBOURG


ILS ARRIVENT À PÉROLS


INCONTOURNABE CE FESTIVAL DU DESSIN DE PRESSE


BERDER-SUR-SEINE 2017 DANS INCOHERISM


Rencontres de Berder-sur-Seine autour de Jean-Charles Pichon

Publié le 2 Septembre 2018, 08:44am



Rencontres de Berder-sur-Seine autour de Jean-Charles Pichon. Editions L’œil du Sphinx, 36-42 rue de la Villette, 75019 Paris – France.

Cette édition des actes des Rencontres de Berder-sur-Seine autour de Jean-Charles Pichon rassemble trois interventions très approfondies.

Philippe Marlin nous plonge dans une analyse comparée de deux grandes œuvres qui lui sont familières, celle de Lovecraft (1890-1937), le prince noir de Providence, et celle de Jean-Charles Pichon. Il nous avait déjà démontré que Lovecraft avait développé la seule métaphysique matérialiste connue. Il nous livre « d’étranges résonances entre les deux œuvres, sachant que Jean-Charles Pichon a bien lu Lovecraft même s’il ne lui a jamais consacré d’écrit. Philippe Marlin met en évidence le rôle des archétypes dans les travaux des deux auteurs mais il les différencie toutefois. Lovecraft est un « machiniste », un » créateur d’univers » qui donne du sens. Jean-Charles Pichon est un chercheur, il est en quête du sens.

Jean- François Gérault nous introduit au mentalisme, ou plutôt aux mentalismes puisque les définitions les plus basiques nous conduisent soit vers l’illusionnisme soit vers « une approche plus intérieure de la psychologie ». Ce sont ces deux dimensions qu’il explore ici. Lui-même pratiquant du mentalisme et de l’hypnose, il retrace l’histoire complexe du mentalisme, qui passionne de nouveau les Français, évoque Harry Houdini, l’une des grandes figures de cette discipline « basée sur des méthodes psychologiques, sur de la manipulation, de l’hypnose, et d’autres astuces pour donner l’impression au public qu’il est possible de lire les pensées ». Il nous présente la loi du mentalisme de Victor Segno pour faire le lien avec le développement personnel et la loi de la pensée nouvelle de William Walker Atkinson qui lui est, dit-il, concomitante. Il s’agit de mentalisme métaphysique.

Jean-Michel Nicollet s’intéresse, et nous intéresse au mythe du golem et à ses composants. Popularisé par Gustav Meyrinck, le mythe kabbalistique fait écho à d’autres traditions, égyptiennes ou autres, et permet d’introduire le concept d’égrégore. Si le mot lui-même semble être une création récente (Victor Hugo, 1857), le concept est ancien. « En général, nous dit l’auteur, c’est  une force psychique ou une entité créée et nourrie par un courant spirituel ».
Jean-Michel Nicollet interroge le concept et sa fonction à travers divers regards, celui de Jung et de son inconscient collectif, celui de Robert Ambelain qui souligne la fonction du rituel dans la création et le renouvellement des égrégores, ou encore celui d’H.P. Blavatasky. Il aborde aussi les questions du retournement d’un égrégore, de sa destruction, à travers les apports de Stanislas de Guaïta et von Sebottendorf notamment. Le texte très documenté et illustré réalise une excellente synthèse sur un sujet hautement complexe et souvent mal compris.

LES LITTERATURES MAUDITES, C'EST LE PROCHAIN WEEK-END


RETROUVONS ALBERT ROBIDA


LES CHRONIQUES D'EL'BIB : L'AFFAIRE DE LA BELLE ÉVAPORÉE, J.J. Murphy





Curieux ouvrage que L’Affaire de la Belle Évaporée de J.J. Murphy (Éditions Baker Street 2016). Ce n’est pas à proprement parler un pastiche, mais une intrigue policière faisant appel à son corps défendant à un Conan Doyle vieillissant. L’action se déroule à l’hôtel Algonquin de New York, la nuit du 31 décembre. Un hôtel célèbre pour abriter les réunions du Cercle de la Table Ronde, regroupant artistes, écrivains et acteurs. L’auteur met en scène une foultitude de personnages ayant réellement existés comme Dorothy Parker (écrivain « mondaine »), à l’occasion d’une party privée donnée par deux célébrités de l’époque. Las, une des invitées au nom charmant de Bibi Bibelot, grande star d’Hollywood, après avoir défilé en tenue d’Ève, est retrouvée morte dans la baignoire de ses hôtes résidant, une baignoire qu’elle avait fait remplir de champagne. Et l’enquête de démarrer, une investigation parfois difficile à suivre, en raison de la multiplicité des intervenants. Et pour corser le tout, l’hôtel sera bouclé pour des raisons sanitaires, en raison d’une épidémie de variole contactée par une famille de passage. Huit clos étouffant et copieusement arrosé, dans lequel Sir Arthur se promène pataud, détestant que l’on fasse appel aux talents de son détective de papier et encore plus à ses talents médicaux qui ne sont plus qu’un vague souvenir.
L’intrigue sera laborieusement résolue et surprendra le lecteur. Et l’hôtel sera rapidement rouvert, la variole n’étant en fait qu’une méchante varicelle … Erreur de diagnostic !