Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 11 janvier 2015

BERENGER SAUNIERE CHEZ LES TEMPLIERS

Explorez l'un des plus grands mystères historiques de France

Floriane Louison | 11 Janv. 2015, 07h00 | MAJ : 11 Janv. 2015, 05h53
 
LE PARISIEN
 
 
0
réagir
Senlis, hier. Philippe Marlin (à gauche), spécialiste de l’énigme de Rennes-le-Château, avec Laurent Thomas et Nathalie D’Herbez, organisateurs d’une expo sur ce thème.
Senlis, hier. Philippe Marlin (à gauche), spécialiste de l’énigme de Rennes-le-Château, avec Laurent Thomas et Nathalie D’Herbez, organisateurs d’une expo sur ce thème. (LP/F.L.)

C'est une plongée au cœur d'une énigme fascinante... A partir d'aujourd'hui, à Senlis, une exposition est consacrée au mystère de Rennes-le-Château (Aude). Elle est organisée par la Commanderie templière senlisienne, dans une cave romane du XIIe siècle. C'est ici que les visiteurs pourront découvrir ou redécouvrir l'un des plus grands mystères de l'histoire.



Que s'est-il passé à Rennes-le-Château ?
Vers le milieu du XIXe, à Rennes-le-Château, un prêtre, Béranger Saunière, prend son ministère dans une église qui tombe en ruine. « En quelques années, il rebâtit tout, se lance dans des constructions pharaoniques et amasse une fortune. Tout le mystère est là : comment a-t-il fait ? », retrace Philippe Marlin, l'un des spécialistes de la question. Nous savons aujourd'hui qu'il était un expert en sollicitation de dons, il faisait également du trafic de messes. Origine probable de sa richesse...

Mais il y a aussi les légendes : un trésor caché ? Ou mieux encore... En 1983, Henry Lincoln, un Britannique, publie « l'Enigme sacrée » : Jésus aurait eu des enfants avec Marie-Madeleine, dont serait issue une lignée de sang divin, protégée par une organisation, le Prieuré de Sion. Ces descendants seraient enterrés à Rennes-le-Château... Un mythe retracé dans le best-seller de Dan Brown, « Da Vinci Code », qui a fait exploser, dans les années 2000, la popularité de Rennes-le-Château.  Jusqu'au 23 janvier de 14 h 30 à 19 heures au Cachot, 24, rue Léon- Fautrat, à Senlis. Entrée libre.

Aucun commentaire: