Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 21 janvier 2015

LES POM'POM DANS L'INDEPENDANT

Déja inscrit ? Connectez-vousRennes-le-Château : l'alchimie des pommes bleues révélée en l'église

Le 20 janvier à 6h00 par Correspondant | Mis à jour le 20 janvier
De nombreux curieux tout au long de la matinée dans l'église ce 17 janvier.
De nombreux curieux tout au long de la matinée dans l'église ce 17 janvier. PHOTO/© D.R
Comme tous les 17 janvier, le soleil se joue de la lumière et le phénomène se produit, même si ce n'est que pour quelques secondes…
Si le 17 janvier est pour la majorité de nos lecteurs la Sainte-Roseline, pour d'autres dont la passion est de mieux connaître, comprendre ou décortiquer l'histoire de Rennes-le-Château, cette date représente la date dite des "pommes bleues". Tout d'abord, cette date est tout sauf hasardeuse…
En effet, le 17 janvier 1781 s'éteignit à Rennes-le-Château, Marie de Negri d'Ables, dame d'Hautpoul Blanchefort dont la stèle est connue et demeure une énigme. C'est également la date où Saint-Antoine, en 461, mourut…
Puis c'est l'abbé de tous les mystères, qui s'y adjoint. Relevée dans un message que l'abbé Saunière ramène de Paris : "Bergère pas de tentation que Poussin Teniers gardent la clef pax DCLXXXI par la croix et ce cheval de Dieu j'achève ce daemon de gardien à midi pommes bleues".
C'est également la supposée date de la mort de l'abbé Saunière qui n'aurait été déclarée que quelques jours plus tard… D'autres 17 janvier pointent leur existence. Le Cercle du 17 Janvier est une association dont le but est de se réunir à cette date et de faire rencontrer des personnes curieuses du mystère de Rennes-le-Château.
Le soleil se joue de la lumière
À Rennes-le-Château, le soleil se joue de la lumière au sein de l'église en cette période hivernale. Il semble que peu d'églises en France possèdent les mêmes particularités (Saint-Sulpice à Paris et la cathédrale de Chartres). Alors bas, ses rayons font apparaître trois pommes magnifiquement bleutées, détachées du reste des projections. Elles vont circuler de la gauche vers la droite, jusqu'à arriver à l'extrémité droite de l'église (vers l'autel) et disparaître soudainement.
Trois pommes
Tout proche de Saint-Antoine Ermite à 11 h (GMT) entre les stations 1 et 2 apparaît une magnifique rosace, normalement invisible… Plus tard, "à midi, pommes bleues" (à "midi vrai", c'est-à-dire à 12 h 15), c'est sur la chaire que les trois pommes bleues se positionnent exactement sur le globe tenu dans la main gauche de la statue, la pomme rouge est parfaitement à la verticale et les trois pommes blanches représentant la Trinité (le père, la mère et l'enfant) sont indiquées par le doigt de sa main droite relevée.
Le phénomène se poursuit jusqu'à 13 h, où ça et là quelques paniers de pommes aux belles couleurs plus ou moins pâles de bleu, jaune, rouge ou vert circulent au gré de la course du soleil, créant le suspense. Plusieurs jours encore, ce phénomène se reproduit, mais à condition qu'il fasse soleil. Mais tous les 17 janvier, même si le soleil ne perce pas les nuages, à Rennes-le-Château par chance, pour seulement quelques secondes parfois, le soleil fait toujours une brève apparition à "midi vrai", vous diront les habitués.
Et c'est ainsi que l'église Marie-Madeleine et également le village de Rennes-le-Château résonnent tous les 17 janvier d'accents français certes, mais aussi espagnols, italiens, allemands, anglais, hollandais...

Aucun commentaire: