Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 30 décembre 2018

LA CONVERSION DE GUILLAUME PORTAIL, UN ROMAN DE BERTRAND MÉHEUST



Et si l'homme le plus riche du monde décidait  de mettre son immense fortune au service de la décroissance et de la retourner contre le capitalisme?  C’est autour de ce paradoxe provocant qu’est construit  La conversion de Guillaume Portail, le  nouveau roman  de Bertrand Méheust. Le héros du récit - on retrouvera  si besoin le nom de son modèle américain en  s’aidant d’un dictionnaire -  voit s’effondrer soudain à la suite d’une crise mystique toutes les certitudes qui l’avaient motivé jusqu’alors :  ce qu’il prenait pour le progrès n’ était  que l’amorce de la descente aux enfers! Il décide alors  de choisir pour théâtre d’opération la France, la patrie de ses ancêtres,  et d'employer tous ses moyens pour développer à grande échelle les solutions alternatives prônées par les théoriciens de la décroissance. Pour réaliser son grand  projet, il n’hésite pas à piétiner allègrement les barrières qui paralysent habituellement l’action, les normes, les règles  et la législation.
Ainsi, avec lui,  l’agro-industrie est impitoyablement harcelée, l'agriculture biologique devient l'agriculture "normale", la publicité est ringardisée, le bétonnage cesse et même recule, les jeunes peuvent acquérir des terres pour faire du maraîchage "normal",  des armées de juristes et d’avocats s'emploient à paralyser la réaction des multinationales polluantes et  assignent les empoisonneurs en justice…

Une manière drôlatique ( et étrangement prémonitoire…) d’aborder les choses sérieuses , de remettre joyeusement le monde à l'endroit en moquant impitoyablement  faux-semblants de notre époque... Un objet littéraire improbable, inclassable, mais qui ouvre sans aucun doute une brèche psychologique dans le carcan idéologique qui nous écrase.


Aucun commentaire: