Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 25 août 2015

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LA CLE DE SALOMON, JR Dos Santos





La Clé de Salomon de JR Dos Santos (Pocket, 2014) se présente comme la suite de La Formule de Dieu. Le professeur Tomàs Noronha est cette fois confronté à un nouveau mystère. Le responsable du Département Scientifique de la CIA est retrouvé mort dans les locaux du CERN à Genève, alors qu’une nouvelle expérience sur le boson de Higgs venait de débuter. Et qui plus est avec un message entre ses mains semblant accuser l’expert en textes anciens et en cryptographie. L’enquête, pour passionnante qu’elle soit, est un nouveau prétexte pour nous faire plonger dans les méandres de la Physique de l’Impossible.
Elle débute, sous forme de clin d’œil, par une visite à l’hôpital où l’universitaire a été appelé d’urgence, sa mère ayant eu une crise cardiaque fatale. Et de la retrouver en pleine forme, émergeant d’une étonnante expérience de NDE. Une façon de s’interroger sur les liens du cerveau et de l’esprit, et de tenter de cerner l’incompréhensible. Comment le thanatonaute peut-il conserver des souvenirs de son existence alors que son électroencéphalogramme est plat, et son « disque dur » débranché ?
Mais ce n’est qu’une mise en bouche afin de nous permettre de mieux comprendre la suite. Le savant de la CIA aurait rédigé un mémoire, L’œil Quantique, que les Services Spéciaux veulent retrouver à tout prix, car il contiendrait la méthode pour fabriquer un ordinateur quantique, capable de faire sauter instantanément tous les codes, clefs, combinaisons. Bien utile pour une Agence Fédérale qui multiplie les échecs dans sa lutte contre le terrorisme. Et on aura droit à un cours très pédagogique sur les contradictions apparentes entre la physique classique (déterministe) et la physique quantique (aléatoire), avec en permanence une question lancinante : l’observateur a-i-il une influence sur l’observation et, plus grave encore, les choses existent-elles lorsqu’on ne les observe pas. Le dénouement sera grandiose : le chercheur américain n’avait pas décrit la technique de fabrication d’un ordinateur quantique, mais son mémoire montrait qu’il avait enfin résolu l’énigme de la « Théorie du Tout », à savoir la conciliation scientifique des inconciliables, sur fond d’un univers conscient s’observant en permanence pour se réguler. On revient bien sûr à La Formule de Dieu.
Une mention spéciale pour les « notes de l’auteur » qui clôturent chacun des romans de Dos Santos. La liste de ses sources, les références des universitaires à qui il a soumis pour vérification son travail, et la part des choses entre réalités avérées et fiction. Et quand on dit fiction, on ne parle pas d’Imaginaire au sens traditionnel, mais d’intuitions de l’auteur pour tenter d’approcher le Mystère de l’Univers.
Un nouveau bravo.

Aucun commentaire: