Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

samedi 3 septembre 2016

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : CIMETIERE DE L'EFFROI, Donald Wandrei





Le Cimetière de l’Effroi (Donald Wandrei, 1931, Dead Titans, Waken, ; 1948 sous le titre de The Web of Easter Island ; 1954 Cimetière de l’Effroi, Fleuve Noir). Une autre perle du « Lovecraft Circle », une nouvelle pour laquelle Lovecraft a suggéré de nombreuses révisions et qu’il considérait comme un chef d’œuvre : Je pense que vous aimerez le roman de Wandrei... tout particulière­ment la seconde moitié, d'une poésie cosmique, dont certains chapitres atteignent des sommets nouveaux dans l'horreur... Wandrei était un correspondant et ami de Lovecraft. Il fondera, après sa mort, Arkham House avec Derleth. On lui doit les deux premiers tomes des Selected Letters.
Et c’est vrai que cette nouvelle est une petite perle. Joshi, dans The Rise and the Fall of the Cthulhu Mythos (2008, cf infra) consacrera deux pages à se demander si cette nouvelle est à classer dans la famille du Mythe ou pas. L’influence de Lovecraft est en tout état de cause évidente avec une nouvelle race de Grands Anciens, les Titans, et des rituels en langage de R’Lyeh (ou langue duriaque) qui laisse suinter, sous forme de contractions, le nom de Cthulhu. Nous sommes en Angleterre, dans la région d’Isling où un jeune garçon meurt dans des conditions horribles aorès avoir récupéré une étrange statuette dans le cimetière local. Ses parents, ayant conservé l’objet, connaîtront le même sort. La presse fera écho de ce mystère, ce qui attirera l’attention de Carter Graham, archéologue et conservateur du musée Ludbury. Celui-ci fera une enquête au cimetière et retrouvera la statuette et une étrange dalle pivotante. Il emportera la statuette et rentrera chez lui par le train, traim qui va subir un accident effroyable, perdant par cette occasion le précieux objet. Il reprendra ses investigations dans le cimetière et à l’aide d’un collègue descendra dans la cavité située sous la dalle. Le cable d’escalade s’étant rompu, il partira à la recherche d’une autre sortie, laissant son ami sur place. Il finira par déboucher à Stonehege. De retour sur les lieux, il retrouvera son partenaire affreusement décomposé. Il en sera de même du Professeur Charles Alton à qui il avait confié, pour décryptage, des copies des inscriptions relevées dur la dalle. Dans ses notes, il est question de Titans qui attendent qu’on les invoquent par le biais d’un Gardien du Sceau.
La presse se fait l’écho de crimes mystérieux et de rituels sataniques perpétrés tout autour de la planète, alors que les poètes et les artistes les plus sensibles deviennent fous (thème cher à Lovecraft !). Mais c’est sur l’île de Pâques que les phénomènes les plus inquiétants semblent se produire. Et d’embarquer pour cette destination, le voyage laissant le temps à Graham de mettre ses notes au clair. Prétexte pour nous offrir un intéressant récit sur la vie du chercheur, qui a plongé corps et âme dans l’archéologie pour tenter d’oublier la douleur consécutive à l’assassinat de sa femme bien aimée. Il nous explique avoir rencontré un sage au Tibet qui lui a lu quelques passages du Livre des Livres (Necronomicon ?). Il y est question également des Titans, du Gardien du Sceau, mais également de l’élu qui peut arrêter le processus de réveil par une incantation appropriée.
L’Ile de Pâques est déserte et soumise à une agitation géologique surprenante. Sur une colline, il retrouve la statuette et sa dalle, le tout enveloppé par une colonne de lumière qui ne cesse de s’élargir, l’amenant à se réfugier dans la mer. Il prononce le rituel de l’élu et sera sauvé pas un vaisseau volant qui l’emménera dans son monde, à des milliers d’années plus tard. Les indigènes possèdent une culture colossale et lui montreront l’évolution de la planète depuis son époque. Alors qu’il en a le choix, il décidera de rester dans ce monde futur.
Grands Anciens, Anciens Astronautes, Archéologie Mystérieuse, Livres Maudits, langage non humain et Science-Fiction, quel excellent cocktail !

Aucun commentaire: