Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 3 février 2017

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : CEUX DES PROFONDEURS, James Wade





Il est évident qu’avec un titre comme Ceux des Profondeurs (The Deep Ones, James Wade, 1969) on va retrouver rapidement l’odeur du marché aux poissons d’Innsmouth. Il s’agit de l’histoire d’un certain Dorn, spécialiste de la perception extra-sensorielle qui va rejoindre, sur la côte californienne, le Dr Frederick Wilhelm pour l’assister dans ses travaux à l’Institut d’études zoologiques. Un institut qui travaille sur les dauphins et sur leur langage, afin de pouvoir communiquer avec eux. Le Docteur est assisté par Joséphine Gilman, une jeune femme qui ne manque pas de charme, malgré ses yeux globuleux et sa peau « rêche ». Elle descend d’une famille d’Innsmouth et a fait ses études à l’université de Miskatonic d’Arkham. L’institut est situé dans un endroit isolé au bord de la mer, mais qui a été squatté par un groupe de hippies dirigé par Alonzo Waite. Ce groupe proteste face aux expériences menées par les chercheurs.
Les expériences vont se succéder dans un grand bassin dans lequel se trouve Flip le dauphin. Dorn est chargé de plonger Joséphine dans une transe télépathique, afin de tenter d’échanger avec l’animal. Lors de ses « voyages mentaux », la jeune femme parle d’une cité sous-marine qu’elle nomme Arlayeh. Puis, après d’une séance prolongée, ils retrouvent Joséphine à moitié déshabillée, en train de hurler et de tenir des propos incohérents, en revenant sur Arlayeh, puis évoquant Leng, Kadath, Cthulhu et Shub-Niggurath.
Profitant d’une absence du Docteur parti faire des courses en ville, le gourou des hippies contacte Dorn. Il lui explique avoir été professeur assistant en psychologie à Miskatonic, et s’en être fait vider suite à des recherches l’ayant amené à utiliser la drogue. Ces recherches avaient en effet entraîné de graves dépressions nerveuses chez ses étudiants. Le but était d’explorer les mythologies évoquées par le Necronomicon, à savoir la colonisation de la terre par les Grands Anciens, leur expulsion par les Anciens Dieux, et leur attente d’un retour lorsque les conditions seraient favorables. Il explique également que Joséphine, une de ses étudiantes, est un pur produit de la dégénérescence d’Innsmouth et qu’elle finira par aller vivre au fond de l’eau.  Les dauphins sont les agents des Grands Anciens.
Joséphine avoue alors à Dorn qu’elle est enceinte et pense que le Professeur a abusé d’elle lors d’une de ses transes léthargiques.
Elle disparaîtra durant la nuit avec Flip dont le bassin a été ouvert, le corps du savant gisant déchiqueté dans le mécanisme d’ouverture des portes donnant sur la mer. Dorn retrouvera une lettre qui lui avait été laissée, dans laquelle Wilhem reconnaît avoir injecté au dauphin un stimulant sexuel pour analyser ses réactions. Sur une bande magnétique, il entendra un étrange cri d’amour, celui de Flip qui va enfin pouvoir partir avec sa bien-aimée rejoindre les merveilles de R’Lyeh.
Un texte « téléphoné », mais bien écrit par un musicien américain passionné par Lovecraft. On notera l’emprunt marqué de la théologie des Grands Anciens développée par Derleth.

Aucun commentaire: