Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 13 février 2017

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : L'ILE NOIRE, Derleth





L’Ile Noire (The Black Island, in Weird Tales 1952 ) est un beau spécimen de pastiche commis par August Derleth sur le mode « téléphoné ». On a compris au bout de quelques pages que le brave archéologue Horvarth Blayne va connaître une aventure très sportive après sa rencontre, dans un bar de Singapour, du Professeur Laban Shrewsbury et de ses acolytes. Ceux-ci ont besoin de ses connaissances concernant les civilisations disparues du Pacifique et les ruines de Ponape auxquelles il a consacré une étude remarquée. 




Ils sont en effet à la recherche de l’île Noire, petite portion de terre qui n’apparaît qu’épisodiquement. Elle serait le berceau de cultes maléfiques, et notamment celui de Cthulhu qui est le maître des eaux. Un monstre qui n’hésite pas à à se rapprocher des hommes, donnant naissance à une race mi-humaine, mi-batracienne appelée les Profonds. Les savants expliquent à l’archéologue la théologie des Grands Anciens qui ont régné sur terre avant les hommes, telle qu’on peut la comprendre par la lecture de certains manuscrits maudits, comme le Necronomicon, le Culte des Goules, les Unausprechlichen Kulten, les Manuscrits Pnakotiques ou encore Les Fragments de Celæno. Le but est de monter une expédition et d’éradiquer ces horreurs. L’archéologue est troublé par les propos de ses interlocuteurs et exhume chez lui de vieux papiers laissés par son grand-père Asaph Waine. Ce dernier, ainsi que toute la famille de Blayne, travaillaient dans un petit port chez un armateur, O. Marsh, et ont été décimés dans de mystérieuses circonstances. Il retrouve dans les archives familiales une invocation à Dagon, des allusions à des créatures monstrueuses près d’un Récif du Diable et des investigations de la police de plus en plus fréquentes.


La mission finira par être montée, avec l’assistance de la Marine Militaire. L’Ilot sera repéré. Du Temple qui surplombe une colline surgira…. Cthulhu. Et l’excroissance de terre sera rayée de la carte par un tir… nucléaire. Mais il n’est évidemment par certain que notre Grand Ancien préféré ait été exterminé. Quant à Blayne, il prendra progressivement conscience de sa véritable nature et s’apprêtera à rejoindre le fond de l’océan……

Aucun commentaire: