Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 22 mars 2017

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LE RETOUR D'HASTUR, August Derleth






Le Retour d’Hastur (The Return of Hastur, 1939 ; première parution VF, 1972 ; parution originale Weird Tales, mars 1939 est un des premiers pastiches derlethien, très téléphoné. Le narrateur est appelé par son ami Amos Tuttle, sur le point de mourir, afin de lui rappeler ses dernières volontés : faire sauter sa maison l’Aleysbury Road avant que son neveu ne prenne possession de l’héritage. Il lui faudra également restituer à la bibliothèque de l’université, un exemplaire du Necronomicon. Il est vrai que le vieux Turtle vivait en reclus avec ses manuscrits effrayants comme Le Culte des Goules, les Unausspreclichen Kulten, le livre d’Eibon, Les Manuscrits Pnakotiques ou encore Le Texte de R’Lyeh qu’il avait acquis pour une somme fabuleuse auprès d’un vieux moine chinois qui avait noté : en sus à ma promesse. Paul, le neveu, vient assister son oncle, et la nuit du décès les deux compères entendent un bruit bizarre, comme celui que ferait un objet visqueux et gélatineux. L’oncle décède alors que son corps subit des transformations monstrueuses.
On devine aisément la suite ; Paul refuse de détruire la demeure dans laquelle il s’installe. Il poursuit les recherches de son oncle et découvre que ce dernier préparait le retour d’Hastur. Mais un « court-circuit » cosmique rappellera aussi à la vie Cthulhu, et nos deux gentilles bestioles se livreront un combat sauvage pour prendre possession du refuge terrestre préparé par Paul.
Cette nouvelle est intéressante, car rédigée en 1939 peu après le décès de Lovecraft, elle nous offre un premier cours de théologie révisionniste dans laquelle les Anciens Dieux sont les créatures du Bien, alors que les Grands Anciens sont celles du Mal. Toute une typologie faisant rentrer nos monstres dans la classification en quatre éléments nous est également proposée.

Aucun commentaire: