Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

jeudi 17 août 2017

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : BLACK ROOM, Colin Wilson




Roman - The Black Room (1971; Le Cherche Midi, 2005)
Lorsque je commence un thriller de Colin Wilson, j’ai généralement du mal à m’arrêter. Celui-ci m’a donné du fil à retordre, certainement parce qu’il juxtapose deux histoires qui s’emboîtent mal. On commence par le récit d’un jeune musicien de talent, Kid Butler, qui rencontre un groupe curieux qui sent bon les services spéciaux. Mais ce qui séduit l’artiste, ce sont les recherches sur les techniques d’élargissement de la conscience auxquels il se livre, et notamment l’expérience de la chambre noire. Combien de temps peut-on résister dans un endroit entièrement clos ? Quel est l’impact de cette isolation sensorielle sur les processus mentaux ? On devine qu’il s’agit d’expériences destinées à accroître la résistance au lavage de cerveau. Butler acceptera de tenter l’aventure et se retrouvera dans un centre très isolé, un endroit clos qui, comme souvent chez Wilson, a une petite couleur de lupanar ! Il servira de cobaye et sera vite repéré pour ses facultés étonnantes d’adaptation au point que l’on corsera le programme pour lui faire subir un test « d’enterré vivant ». Puis l’aventure bascule sur le roman d’espionnage, Butler se faisant enrôler malgré lui dans la traque d’une mystérieuse Station K. Il s’agit d’un réseau indépendant, fournissant des informations au KGB ou à la CIA selon la loi de l’offre et de la demande. Nous sommes à l’époque de la guerre froide. Il sera capturé par cette étrange organisation et deviendra l’hôte de son chef, Ernst Staufmann, un ancien nazi très cultivé qui travaille aussi sur les limites de l’esprit humain. Là encore il se retrouvera dans un ancien monastère isolé quelque part en Hongrie, en galante compagnie évidemment ! Le tout se terminera en queue de poisson, Wilson ayant eu manifestement beaucoup de mal à gérer une chute crédible.

Les Livres Imaginaires
° Berthold le Fou, Kid Butler (opéra inspiré de Hoffmann)
°La Nuit de la Liberté, Gunnar Varborg
° La Tour des Ténèbres, Vitezlav Hostovsky (étude sur Hoffmann)
° Der Einsame (L’Être Solitaire), Ernst Staufmann (pièce de théâtre)
°Der Fremde (L’Étranger), id
° Le Roi et son Bouffon, id
° L’Homme qui a dit Non, id (roman)
° Les Systèmes de la Cybernétique, Arnolt

Aucun commentaire: