Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 7 septembre 2014

LES PETITS GRIS AU JARDIN DE MARIE






Il y avait affluence ce samedi à Rennes-le-Château pour participer à la seconde Journée Ufologique du Razès. Il est vrai que la presse, locale et nationale, avait largement relayé l’annonce de cet événement. Ce qui fera à dire à Alexandre Painco, Maire de la commune, que l’ufologie est une discipline sérieuse justifiant de recherches sérieuses. Il saluera au passage la présence dans la salle de représentants « d’une jeune génération de chercheurs avec lesquels il faudra désormais compter ». 




Yves Lignon prendra le relais, montrant avec pertinence comment cette discipline est souvent discréditée par le comportement même de certains de ses adeptes.


Ce sera à Jean-Luc Rivera, Directeur de La Gazette Fortéenne, d’ouvrir le cycle des conférences avec « Qu’est-ce qu’un cas solide en matière d’Ufologie ? ». Il nous résumera pour ce faire l’histoire de l’ufologie contemporaine, en insistant sur les cas « non expliqués » (Kenneth Arnold, Valensole, Téhéran…).


Didier Gomez, chercheur au sein de l’association MUFON, prendra le relais pour nous présenter Ufomania, une revue de référence qu’il anime. Son objectif principal est de présenter le bilan des recherches réalisées durant les dernières semaines tout en essayant de déboucher sur un débat d'idées constructif. « L'ensemble des données publiées provient de témoignages, d'articles de presse ou de réflexions émanant de nos différents correspondants en France et à l'étranger. Ensemble, nous nous efforçons de faire progresser l'étude du sujet en apportant peu à peu des éléments de réponse. Si l'origine de ces phénomènes n'est pas encore clairement identifiée, de nombreuses pistes restent envisageables.
Il est donc important de garder l'esprit ouvert afin de mieux appréhender leur signification dans notre environnement immédiat. Les enquêtes sur le terrain constituent notre matière première d'étude. » cf http://www.ufomania.fr/accueil.html.




Puis ce sera à Vincent James, chercheur, à nous présenter « L’incident de Moriches Bay », un étonnant cas de « crash » d’OVNI survenu au large de New YORK.
Depuis la fin de 1995, le LIUFO (association ufologique américaine) affirme en effet qu’un incident majeur s’est produit le 28 septembre 1989 à Moriches Bay, le golfe qui borde la rive sud de Long Island. Il y a là une région de camping très populaire, Smiths Point Beach, mais voilà qu’elle a été subitement fermée au mois d’août précédent par décision du gouvernement local du comté de Suffolk un vague prétexte de « problèmes budgétaires ». Le 24 septembre en fin d’après-midi, Bruce et Martha Richardson se trouvent sur leur cabin cruiser mouillé dans la baie, lorsqu’ils voient une formation d’hélicoptères Huey de l’armée approcher par l’est. Ils se mettent en ligne et commencent à tourner au-dessus de Smiths Point Beach. Le manège dure environ une heure, après quoi les appareils s’éloignent vers l’ouest. Le soir du 28, des habitants se plaignent de problèmes électriques et de perturbations des émissions de télévision. Quelques personnes aperçoivent d’étranges lumières au-dessus de la baie, qu’ils prennent d’abord pour des fusées éclairantes à parachute. Vers 17 h 30, les McLaughlin remarquent deux grands objets triangulaires qui s’immobilisent dans le ciel. On ne voit ni moteurs, ni ailes, ni lumières, ni fenêtres mais leur surface semble lisse et d’un noir d’encre. Voir à ce sujet par exemple:
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t10060-lincident-de-moriches-bay-que-faut-il-en-penser#ixzz3Cdr66Zq9




 L’heure du déjeuner sera mise à profit pour nouer de nouveaux contacts, approfondir les échanges et répondre aux questions du journaliste du Parisien qui couvrait l’événement. Le Dragon de Rhedae aura du mal à faire face à l’afflux d’ufologues affamés voulant tous tester « l’œuf cocotte au foie gras » !



L’après-midi reprendra avec une intervention pointue du jeune chercheur Thibaut Canuti sur « Les Ovnis et le Nucléaire ». 


Il insiste beaucoup sur le fait que ce ne sont pas que les centrales nucléaires qui semblent être surveillées, mais toutes les activités nucléaires humaines. De nombreux témoignages de militaires semblent aller en ce sens pour ce qui est des bases de missiles à ogives. On peut écouter cette intéressante analyse en podcast sur le site : http://www.bob-toutelaverite.fr/thibaut-canuti-les-ovnis-et-le-nucleaire_a1233.html



Vincent James reprendra la parole pour traiter du passionnant dossier des exoplanètes. Il partira de Mars, puis des satellites de Jupiter avant de plonger dans l’espace à la recherche de signes de vie. Il insistera notamment sur la découverte récente de « Nova Terra », une planète jumelle à la nôtre. De taille équivalente à notre planète, Kepler-186f est située dans la zone « habitable » de son étoile. Pourquoi cette 1 781e exoplanète, selon le décompte de l'un des catalogues de référence, exoplanet.eu, peut-elle prétendre au titre très recherché de jumelle de la Terre? Tout d'abord parce qu'elle fait presque exactement le même diamètre que notre planète (elle est 10 % plus grosse). Cela est rare et signifie qu'elle a de grandes chances d'être rocheuse - au même titre que Vénus ou Mars. Ensuite parce qu'elle est située dans la zone d'«habitabilité» de son étoile. En somme, à une distance où il ne fait a priori ni trop froid ni trop chaud pour pouvoir conserver de l'eau liquide à sa surface (à titre d'exemple, la zone d'habitabilité du Soleil ne contient que la Terre, Mars et la Lune). Il s'agit de la première exoplanète à réunir ces deux propriétés. (http://www.stargate-fusion.com/forum-stargate/science/decouverte-officielle-terra-nova-t20570_1.html). 
 
Le conférencier estime par ailleurs que « ceux qui nous visitent » ont par rapport à nous un décalage maximum de deux siècles.


La journée se terminera par une table ronde avec les intervenants auxquels se joindra l’universitaire Geneviève Beduneau. Animée par le journaliste Jocelin Morisson, elle aura pour objet de faire le point sur « le cas Phoenix ». Les Lumières de Phoenix (Phoenix Lights en anglais), appelées aussi parfois Lumières au-dessus de Phoenix (Lights over Phoenix en anglais), sont le nom populaire donné à une série d'observations de phénomènes lumineux célestes au-dessus de la ville de Phoenix et du désert de Sonora (Arizona), le 13 mars 1997. Des phénomènes lumineux semblables se répétèrent le 6 février 2007 et furent filmés par des employés d'une station locale de Fox News. Un incident du même genre est survenu le 21 avril 20083. Il aurait été causé par des ballons leurres gonflés à l'hélium.


Nombreux sont ceux à avoir souhaité prolonger la soirée avec nous, puisque nous nous retrouverons à 35 personnes au Jardin de Marie pour partager le dîner de l’amitié. Morgan et ses Morganettes s’étaient surpassés pour nous préparer un repas ad hoc qui commencera bien sûr par une dégustation de « petits gris ».



Rendez-vous l’année prochaine pour une troisième édition de ces belles rencontres où l'on ne parle pas de "Plantard et les extraterrestres" !


Aucun commentaire: