Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 26 octobre 2015

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LE TOMBEAU DU DIABLE, Eric Bony





Eric Bony a baroudé de nombreuses années dans les terres du mystère, notamment pour le compte de divers médias. Et son premier roman, Le Tombeau du Diable (City 2015), fleure bon la flagrance des célèbres « petits rouges » de chez J’Ai Lu (L’Aventure Mystérieuse). Nous sommes dans le domaine du thriller ésotérique, de « l’ésopolar » pour reprendre la définition de Lauric Guillaud (Berder, 2015). Car il s’agit bien d’un polar, mettant en scène un journaliste du magazine Enigm, nouvel avatar de cette race que j’affectionne particulièrement, celle des « détectives de l’étrange ». Et l’enquête qu’il va mener sort pour le moins des sentiers battus. Il s’agit en effet de percer le mystère du médaillon de Mandrin, pendentif maudit depuis le XVIII ème siècle. Une pièce très précieuse qui fera l’objet d’une tentative de cambriolage, sous les yeux du journaliste, lors du vernissage d’une exposition parisienne sur les plus beaux bijoux du monde. Une traque qui va mener sur la piste d’une redoutable société satanique, car l’objet n’est rien d’autre qu’une sorte de clef permettant d’accéder au tombeau du Maître des Enfers. Une aventure hautement périlleuse, car les satanistes sont aussi des tueurs sans scrupules, laissant des flots d’hémoglobine lors de leurs différents passages, à Provins d’abord, à Glozel ensuite pour une chute finale en « dolby stéréo ».
L’auteur a du métier, et le fait d’utiliser des chapitres très courts tient le lecteur en haleine, lui donnant sans cesse envie d’en « reprendre un petit coup » avant de poser temporairement le bouquin. Il semblerait que le journaliste mis en scène, Thomas Cazan, viendra nous conter bientôt d’autres aventures. C’est une bonne nouvelle, mais il faudra qu’Eric Bony donne un peu plus de chair à son personnage sur lequel, bien évidemment, on aimerait en savoir plus.

Aucun commentaire: