Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 26 janvier 2016

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LOVECRAFT'S LIBRARY, A CATALOGUE, Joshi & Michaud






Cela s’appelle un travail de bénédictin ! S.T Joshi et Marc A. Michaud nous livrent, chez Necronomicon Press, un travail impressionnant : Lovecraft’s Library, a catalogue (1980) : tenter de reconstituer la bibliothèque de l’Ermite de Providence. Lovecraft possédait environ 1500 livres, et un bon millier a pu être ciblé, notamment grâce à l’inventaire manuscrit réalisé par une des voisines de l’auteur, à la demande de sa tante qui avait besoin d’argent. Les « trous » ont été partiellement colmatés sur la base de sa correspondance. C’est enfoncer des portes ouvertes que de dire que Lovecraft était un grand érudit, curieux de tout. On y trouve pêle mêle de grands auteurs classiques (gréco romains traduits en anglais), beaucoup de littérature du XVIII ème siècle et bien sûr une collection très riche de weird fictions. L’astronomie, une passion de jeunesse, figure en bonne place dans le rayon sciences. Et n’en déplaise aux tenants de la thèse « Lovecraft Grand Initié », pratiquement rien dans la catégorie ésotérisme. Tous les ouvrages d’occultisme cités dans L’Affaire Charles Dexter Ward ont manifestement été consultés, à titre documentaire, en bibliothèque publique.

Ce travail est à mettre en regard de celui de Jacky Ferjault :

100 auteurs évoqués par Howard Phillips Lovecraft par Jacky Ferjault, Editions L’œil du Sphinx (2014).
Une fois de plus, Jacky Ferjault met ses vastes connaissances à notre disposition pour un projet original et particulièrement intéressant.
H.P. Lovecraft n’était pas seulement un passionné de fantastique et de science-fiction. Les littératures, les sciences, les arts nourrirent sa pensée. Il entretint des relations avec de nombreuses personnalités et développa une vaste correspondance dans laquelle il est fait référence à de très nombreux auteurs.
En nous présentant 100 auteurs cités par Lovecraft, Jacky Ferjault ne fait pas que mettre en évidence l’érudition de celui-ci, il éclaire l’organisation de sa pensée et la manière dont il se nourrit de celle des autres, par adhésion, par opposition, par distinction…
L’ouvrage commence par les auteurs de l’Antiquité auxquels se réfère Lovecraft, Homère, Sophocle, Aristophane, Théocrite, Ovide, Lucrèce, Socrate, Empédocle, etc.
Il se poursuit par les auteurs français. Lovecraft admirait la littérature européenne, notamment certains auteurs français. On retrouve bien sûr Molière, Corneille, Racine, Hugo mais aussi Rabelais, La Rochefoucauld, Diderot, Rousseau, Chateaubriand, Alexandre Dumas, Villiers de l’Isle-Adam, Eliphas Levi, Jules Verne et d’autres encore.
Le gros de l’ouvrage est constitué des « autres » écrivains parmi lesquels des familiers comme Bullwer-Lytton, Edgar Rice Burroughs, Dante, Arthur Conan Doyle, les frères Grimm, Hemingway, Arthur Machen, Abraham Merritt, Milton, Edgar Allan Poe, Walter Scott, Shakespeare, Shaw, Marie Shelley, et beaucoup d’autres, certains moins connus de ce côté-ci de l’Atlantique.
Ce morceau de bibliothèque lovecraftienne permet de dresser un portrait très nuancé et subtile de Lovecraft, fin lettré, penseur complexe et auteur profond.
In La lettre du Crocodile

Aucun commentaire: