Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 8 août 2016

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : HORREUR A RED HOOK, Lovecraft






Horreur à Red Hook (1925, Horror at Red Hook in Weird Tales, 1927). Un texte majeur dans lequel certains ont vu une illustration du racisme de l’auteur. Pour moi, cette nouvelle est intéressante par l’utilisation qui est faite de la magie noire, mais aussi parce qu’il s’agit d’une des rares nouvelles policières de Lovecraft. Nous sommes en effet dans une aventure de « détective de l’étrange », mettant en scène l’inspecteur Thomas F. Malone qui se remet doucement d’un véritable effondrement nerveux consécutif à une enquête menée dans le quartier de Red Hook à Brooklyn. Un vieux quartier, en marge de Big Apple, refuge d’immigrants de tous bords et considéré comme une « zone de non droit ». Vit dans une ruelle décrépie, à proximité d’une vieille église réformée transformée en salle de bal, un érudit expert en superstitions médiévales, Robert Suydam. Il dilapide sa fortune en achetant de curieux volumes de magie, importés de Paris et de Londres, et entretient des relations étroites avec certains groupes d’immigrés, notamment des Yezids du Kurdistan. Il explique, à qui veut l’entendre, qu’il se consacre à l’étude de leurs traditions. L’une de ses maisons communique avec la mer, et l’on enregistre de curieux trafics d’embarcations dans ces parages alors que des enfants disparaissent mystérieusement dans le secteur. Le médiéviste subit alors une étonnante transformation physique, rajeunissant et s’habillant de façon élégante. Il épousera une jeune fille de bonne famille et partira en voyage de noces sur un yacht. Sa jeune femme sera égorgée dans la cabine et on retrouvera Suydam mort avec un mot demandant de rapatrier sa dépouille dans la cave sous sa demeure. Ce qui sera fait.
Le jeune détective, chargé de l’enquête, assistera alors à une incroyable messe noire et verra Suydam se réanimer au son de terrifiantes incantations magiques, parmi des cadavres d’enfants et des sectateurs en transe : ils devaient être, ressentait-il intérieurement, les héritiers de quelque tradition choquante et primordiale ; les associés de bribes avilies et démantelées de cultes et cérémonies plus vieux que
l’humanité. Suydam s’effondrera, transformé en masse gélatineuse et Malone se fera prescrire une cure de repos. Les maisons au-dessus de la crypte, s’effondreront.
L’excellente petite publication The Occult Lovecraft (Gerry de la Ree, 1975) reprend une lettre de Lovecraft dans laquelle il revient sur sa nouvelle. Il explique ne pas être un spécialiste de magie noire et indique avoir été chercher les éléments de ses invocations chez A.E. Waite, Eliphas Lévi et Sax Rohmer. Il liste les termes évoqués (Sabaoth, Tetragrammaton, Agyros, Adonai….) en essayant de leur donner une signification, tout en reconnaissant que certains d’entre eux lui échappent totalement.

Aucun commentaire: