Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 22 novembre 2017

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LES PEINTURES INCONNUES D'ALEISTER CROWLEY




 The Sun, auto-portrait

Les Peintures inconnues d’Aleister Crowley (catalogue de l’exposition 2008 au Palais de Tokyo ; projet dirigé par Marco Pasi ; Archè Milano, 2008). Même si la comparaison est oiseuse, Crowley ne peut m’empêcher de me faire penser à Lovecraft. Ce n’est en effet que post-mortem que ces deux personnages obtiendront reconnaissance et célébrité.
On ne retient habituellement de Crowley que ses frasques sexuello-magiques. On sait plus rarement qu’il était également un peintre de talent dont toutes les tentatives « d’exposition » ont pratiquement échoué de son vivant. Londres en 1998 puis Paris en 2008 répareront cette lacune. On ajoutera que l’exposition parisienne a été reprise le temps d’un week-end au Center 548 à New-York (Night Mare Paintings, 2015)
Crowley découvrira les milieux artistiques à Paris, en 1898, avec son amant de l’époque, le jeune peintre anglais Gerald Kelly. Il fréquentera Auguste Rodin en 1907 puis fera ses premières armes au pinceau à New York en 1918. Mais c’est en Sicile que son art prendra toute sa dimension.



 Cefalu

La manifestation au Palais de Tokyo était centrée sur les peintures inconnues de Crowley. Celles-ci ont été découvertes, il y a quelques années, par un particulier en Sicile et regroupées sous le nom de « collection de Palerme », afin de préserver l’anonymat souhaité par l’inventeur. L’ensemble est bien évidemment très marqué par la période Cefalù (1920-1923) et sa fameuse abbaye de Thélème dont il avait décoré intégralement sa chambre – la Chambre des Cauchemars – ainsi que partiellement d’autres pièces. 



Sunset

On peut classer l’œuvre de Crowley en trois catégories : paysages, portraits et « magie ». C’est à cette dernière catégorie qu’appartiennent trois planches qui préfigurent son jeu de tarot, The Book of Thoth, qu’il réalisera de 1938 à 1942 avec l’artiste anglaise Frieda Harris.
Son style, très coloré, est fortement inspiré de Gauguin. Il le définissait comme étant un Impressionnisme subconscient, travaillant plus par visions que par création réfléchie.
Crowley aurait produit environ 300 œuvres dont seule une petite partie nous est connue. Entre visions oniriques et hallucinations psychotropes, utopie d'un paradis primitif, l'ensemble de l'œuvre de Crowley a influencé la contre-culture autant que la musique pop. 

 Ninette

Aucun commentaire: