Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 6 mai 2016

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LE SOUTIEN-GORGE ENSORCELÉ, Sally Theobald





Le Soutien-Gorge Ensorcelé (1936 sous le pseudonyme de Sally Theobald, I wore the brassiere of doom, in True Confessions ; 1986 in Lurid confessions ; version française in La Nurserie de l’Épouvante, Encrage 1987). Un gag fabriqué par Robert. M. Price qui fit croire avoir retrouvé avec son compère S.T. Joshi cette nouvelle dans un « magazine de confessions », littérature féminine très en vogue aux USA à partir de 1910. Il s’agit du récit d’une jeune « oie blanche » de province qui monte à New-York où elle va ouvrir une boutique de vêtements. Afin de se faire « relooker », elle se rend chez Macy’s où une vieille vendeuse inquiétante lui conseille un magnifique soutien-gorge, au décolleté vertigineux, et avec sur chaque bonnet une étoile à 5 branches percée en son centre d’un rond en forme d’œil. L’affaire sera vite faite, et la jeune femme sera ravie de voir l’effet de son acquisition auprès de la gente masculine. Mais elle est vite la proie de rêves dans lesquels elle se sent plonger dans la décadence de la luxure. La vendeuse-sorcière semble la narguer, tout comme le soutien-gorge qui prend des proportions effrayantes, se transformant en bulles de mamelons pour la faire plonger dans d’autres dimensions aux couleurs de l’horreur.

Aucun commentaire: