Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 15 novembre 2016

ANDRE RUELLAN (1922-2016), RIP

 
 
 (Photo ActuSF)
 
Né en 1922, après avoir été instituteur puis médecin, André Ruellan se met à écrire pour la collection Fleuve noir sous de multiples pseudonymes, dont le plus connu est Kurt Steiner.
Il publie en 1963 Le Manuel du savoir-mourir, illustré par Topor, puis il signe ensuite des œuvres de science-fiction ambitieuses comme Tunnel ou Mémo. Il a aussi été scénariste pour L’Ibis rouge de Jean-Pierre Mocky, ainsi que pour Le Distrait avec Pierre Richard. (Actu SF)

André était un grand Monsieur, digne et affable, qui savait nous recevoir dans son appartement-musée autour d'une bouteille de whisky de belle facture. Puis nous poursuivions la discussion sur les mondes de l'Ailleurs dans un petit restaurant libanais, près de chez lui, où il avait "son rond de serviette". Fidèle parmi les fidèles des "déjeuners du lundi", il laissera un grand vide dans les littératures de l'Imaginaire et le cœur de ses amis. 

Saluons à cette occasion l'initiative des éditions Mnémos de rééditer son œuvre, dont le premier tome sort le mois de son départ :
 
Ortog, Intégrale de andré Ruellan
La Guerre Bleue a provoqué trente milliards de morts. La Terre survit mais un mal inconnu ronge les hommes : ils meurent de plus en plus jeunes – une maladie acceptée comme une fatalité.
Ce destin, Dâl Ortog le jeune berger, le rejette. Quand son père meurt à son tour, il se rebelle. Il veut sauver l’espèce humaine à tout prix, trouver le remède, dût-il pour cela explorer tout l’univers et voyager au-delà de la mort…
Ortog est un joyau unique de l’imaginaire francophone. Palpitant, initiatique et métaphysique, il nous emporte au croisement de la science-fiction humaniste et de l’épopée mythique.
Voici un récit atypique et poignant qui fait de ce roman un incontournable du genre en France.

Aucun commentaire: