Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 20 janvier 2013

LES FRITES DE EL JICE : Y A QUELQU'UN ? de Philippe Curval




Philippe CURVAL : Y a quelqu’un ?
Edition J’ai Lu – 1985 – 250 pages

A Paris, un couple se promène sur les Champs-Elysées et s’arrête devant une vitrine de magasin qui expose des colonnes de téléviseurs. Soudain, ceux-ci implosent et Nina disparait. Son mari part à sa recherche.  Cette quête incroyable lui fera découvrir que des étrangers, venus d’un univers parallèle tentent de pénétrer notre monde et de l’envahir en remplaçant ses habitants par leurs doubles vivant dans leur univers.
 Basé sur l’hypothèse scientifique qu’au moment du big bang deux univers ont été mis en expansion, l’un allant vers le futur (le nôtre) et l’autre vers le passé, Curval exploite brillamment le concept en démontrant que si nous perdons toutes nos valeurs spirituelles et artistiques c’est parce que les envahisseurs ont déjà investi la place (dans les domaines politique et spirituel, notamment). Ces “aliens” sont tournés vers le passé et risquent donc de mener notre humanité à l’obscurantisme et au retour à zéro.
Le fait d’avoir choisi un héros alcoolique, Clément Volgré, est bien pensé dans le sens où l’on met évidemment ses élucubrations sur le compte d’hallucinations éthyliques. En outre, Clément est rationaliste et a donc du mal à admettre les événements fantastiques et inimaginables qui lui arrivent (les retours et disparitions consécutives de sa femme Nina). Pour son ami Saint Aude, au contraire, le fantastique fait partie du quotidien. L’un et l’autre finissent par s’allier pour affronter l’ennemi.
Nina est cependant perdue. Elle est passée de l’autre côté et la «fausse» Nina qui la remplace et pour laquelle Clément s’est aussi pris d’amitié ne survivra pas. Elle lui avouera la finalité des choses et persuadera Clément de ne rien révéler à l’humanité de peur de perdre les deux mondes. Ses amis et lui agiront donc seuls pour tenter de sauver la planète en éliminant les conspirations naissantes.
Un roman au départ un peu lent mais qui va crescendo, basé sur une théorie d’ailleurs reconnue dans certains milieux scientifiques : celle de ces deux univers parallèles en expansion inverse où un jour les “présents” doivent s’aligner et se confondre. Un présent commun qui prendra alors une direction unique.

Aucun commentaire: