Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 17 janvier 2014

LES SCIENCES SECRETES AU PLAN B





Belle soirée au Plan B à Espéraza, avec un menu copieux puisqu’il s’agissait du premier « Dîner-Débat du Razès » avec deux conférences.



La manifestation s’est ouverte par une première contribution de l’anthropologue Véronique Campion-Vincent, intitulée "Brother Philip et Sister Thedra. Extraterrestres, Apocalypses, Théosophie & Montagnes Sacrées". Sous ce titre savant, il s’agissait de nous montrer que la mythologie Bugarach n’était pas un cas unique, et que l’on retrouvait les mêmes schémas dans d’autres affaires plus anciennes. 



Laissons parler Véronique :

« Ayant récemment découvert la saga de « Brother Philip et  Sister Thedra » j’ai pensé qu’elle pourrait intéresser les spécialistes de Rennes-le-Château que vous êtes. On y trouve « Extraterrestres, Apocalypses, Théosophie & Montagnes Sacrées » ce qui vous dit sûrement quelque chose. Dans la lignée de l’article de Philippe Marlin sur L’affaire du monastère dynamité je me propose de souligner des points communs.
Notre saga se situe dans le vaste ensemble des contactés qui, dès les années 1950, apportèrent au mouvement UFO les idées et pratiques des spirites et théosophes. Ils sont trop nombreux pour les évoquer tous ici. On se concentrera sur Dorothy Martin, alias Sister Thedra (1900-1992), et Georges Hunt Williamson, alias Brother Philip (1926-1986). Nous les verrons se retrouver au Pérou à la fin des années 1950, mais auparavant chacun avait fait du bruit dans le monde des contactés aux États-Unis. »



Une conclusion particulièrement intéressante :

« L’ensemble des religions liées aux extraterrestres est toujours vivace bien que d'importance limitée. Ce phénomène est devenu un sujet légitime d’études universitaires et l’on citera pour conclure l’introduction à un support de cours qui propose un nouveau terme : « Certaines des premières religions de l’humanité ont lié les étoiles au divin. La possibilité d’intelligence extraterrestre dans et depuis l’espace extérieur a été mêlée à la vie religieuse du monde moderne, spécialement aux États-Unis. Nous étudierons avec soin les textes d’orientation céleste de divers mystiques ; l’impact des révélations de mondes habités extraterrestres de Joseph Smith [Mormons] ; la cosmologie de L. Ron Hubbard [Scientologie] ; les spéculations de Jésuites sur l’exothéologie, c’est-à-dire l’impact de la découverte d’intelligence extraterrestre sur la théologie chrétienne ; les théories, surtout psychologiques et sociales présentées au sujet de l’évolution des religions liées aux extraterrestres. Ce que tous ces phénomènes ont en commun est l’idée que la signification religieuse humaine doit s’inscrire dans un contexte cosmique et non simplement terrestre. Le terme de “religions cosmiques” serait sans doute plus approprié que celui de “religions UFO”. » [Cours dispensé en 2011 dans le College of Charleston (Virginie) par Eric L.L. Thomas] »



Après un excellent dîner concocté par Marie-Christine Marre et servi par la charmante Agathe, c’est Jocelin Morrisson qui prendra le relais sur les NDE, remplaçant au pied levé Yves Lignon, empêché en raison de l’état de santé de son épouse. Jocelin, qui travaille notamment pour la revue Nexus, est un fin connaisseur du sujet qu’il développera sur la base d’un colloque organisé en 2013 à Marseille, et dont il était le modérateur.



Je retrace les principaux éléments de cette manifestation, tels qu’ils figurent dans les Actes du colloque (cf http://www.s17production.com/fr/index.asp) :



« Le Dr Raymond Moody, psychiatre et philosophe, auteur de « La Vie après la Vie », nous fait partager une réflexion nourrie au scepticisme grec originel et mûrie par 50 années de confrontation à l’indicible. Il envisage aujourd’hui rationnellement la poursuite d’une autre forme d’existence après la mort, et travaille à l’élaboration d’un appareil logique destiné à mieux comprendre ces expériences. 

Le Dr Eben Alexander, neurochirurgien universitaire, ex-enseignant à l’école de médecine d’Harvard, raconte l’expérience extraordinaire vécue au cours de sept jours de coma consécutif à une méningite bactérienne foudroyante, et la façon dont sa vie d’homme et de médecin en a été bouleversée. Un homme d’une chaleur et d’un charisme exceptionnels, qui a touché au cœur le public de Marseille. 

Le Dr Eyal Goldberger, médecin israélien en unité de soins palliatifs et spécialiste de l’étude de la Kabbale, expose les parallèles spectaculaires entre les expériences vécues à l’approche de la mort et la tradition mystique juive. Rajaa Benamour, économiste marocaine, raconte une EMI dont elle a rapporté une mémoire et un savoir qui l’ont reconduite à l’université pour étudier la cosmologie et la physique quantique. 

Nous partageons l’expérience des médecins français Olivier Chambon, psychiatre et psychothérapeute, Jean-Jacques Charbonier et Jean-Pierre Postel, anesthésistes-réanimateurs, Bernard Samson, médecin généraliste, ou du psychologue Eric Dudoit et sa consœur sophrologue Eliane Lheureux."



Inutile de dire que les propos de Jocelin étaient passionnants, et il a surpris son public en nous relatant un phénomène moins connu, celui des expériences de « mort partagée ». Les proches qui accompagnent le mourant sont eux aussi happés par un phénomène de décorporation qui les amène à accompagner leur proche jusqu’à l’entrée du fameux « tunnel » 

Merci à toutes et à tous, et un clin d'oeil à la Madone d'Antugnac et au vieux philosophe de Couiza qui étaient des nôtres.

 

Aucun commentaire: