Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 20 janvier 2014

QUE LA RUMEUR SOIT !

INTERVIEW - Véronique Campion-Vincent, spécialiste de ce type de phénomènes, analyse ce qui se joue derrière la colportation des rumeurs.

LE FIGARO. - Depuis les révélations par Closer d'une prétendue liaison entre François Hollande et Julie Gayet, les médias affirment que le bruit courait déjà depuis plusieurs mois. Ce type de rumeur a-t-il toujours existé? 
 
Véronique Campion-Vincent, spécialiste de la rumeur, auteur de De source sûre, les nouvelles rumeurs. - Ce qui ne nous regarde pas nous a toujours intéressé! La vie privée des puissants, notamment, a toujours passionné les foules. Mais il faut savoir qu'il a pendant longtemps été interdit d'en parler. Louis XIV par exemple, qui ne se privait pas en privé, n'hésitait pas à envoyer en prison ceux qui racontaient ce qui se passait dans sa chambre à coucher. La censure a longtemps existé dans notre pays. Même François Mitterrand a sérieusement pressurisé Jean-Edern Hallier quand ce dernier a tenté de révéler l'existence de sa fille cachée. Aujourd'hui, le pouvoir ne fait plus pression pour cacher ses secrets. Les rumeurs sont une preuve de notre liberté d'expression.

Pourquoi certains prennent-ils plaisir à diffuser ces rumeurs?
Il y a longtemps eu l'idée que les ragots étaient diffusés par des personnes peu éduquées, mais c'est entièrement faux. Nous aimons tous être en connaissance d'informations que les autres ne connaissent pas. C'est une façon de montrer que nous sommes capables d'aller au delà du discours officiel, de prouver que nous ne sommes pas dupes. D'ailleurs, quand vous racontez une rumeur à quelqu'un, il va souvent se targuer de la connaître depuis bien plus longtemps que vous! C'est d'ailleurs ainsi que les rumeurs s'éteignent. Une fois que tout le monde sait, il n'y a plus d'intérêt à raconter l'histoire, être en connaissance de cette prétendue information n'est plus du tout valorisant.

Quand on est l'objet d'une rumeur, mieux vaut donc se taire et laisser passer?
Il n'existe hélas aucune formule magique! La rumeur finira par s'éteindre, oui, mais au bout de combien de temps? Il peut parfois être utile de démentir, si l'on est en mesure de prouver ce que l'on avance. J'ai aussi remarqué que les rumeurs les plus vivaces naissent de changements de comportements que les autres ne comprennent pas. Une personne qui soudain change de poste au travail, ou d'attitude, sans que ses pairs ne puissent l'expliquer pourra faire l'objet de rumeurs car chacun va tenter d'interpréter les raisons de ce changement. Expliquer son changement d'attitude pourra peut-être déminer la rumeur, mais là encore, cela n'a rien d'une vérité absolue.

Aucun commentaire: