Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

jeudi 12 novembre 2015

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : PAR DELÀ LE MUR DU SOMMEIL, Lovecraft






Selon S.T. Joshi, la nouvelle Par delà le Mur du Sommeil (Pine Copes 1919, Weird Tales 1938) aurait été inspirée à Lovecraft par la lecture d’un article du New York Tribune concernant les populations des Montagnes Catskill dans l'état de New-York. Il s’agit du récit d’un jeune homme (non nommé) qui travaille dans un hôpital psychiatrique dans lequel va être interné, suite à un meurtre, un certain Joe Slater, paysan demeuré de la région des Catskill. Celui-ci est atteint de violences crises dé démence, dont il ressort en décrivant une entité flamboyante vivant aux confins de l’espace et dont il désire se venger.
Le narrateur apporte un engin qu’il a mis au point, sorte de capteur psychique, pour tenter de pénétrer les visions du patient. En février 1901, une entité supérieure prend possession de son corps et révèle au narrateur qu’ils sont tous deux des « frères de lumière », que Slater va bientôt mourir et qu’il va pouvoir affronter son « oppresseur », Algol[1], l’étoile du démon.
Slater meurt en effet dans la nuit, et le narrateur apprend que le 22 février 1901, une nouvelle étoile a été découverte à proximité d'Algol, a brillé de façon très intense pendant deux semaines, puis semble avoir pratiquement disparu.

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une histoire relevant du « Mythe », même si la nouvelle a été reprise dans le recueil Bragelone (Tome 2, 2015).


[1] Wikipédia : Algol (Beta Persei, ou Bêta de Persée en français, en abrégé β Per) est une étoile variable à éclipses de la constellation de Persée, de magnitude 2, qui varie périodiquement tous les 2 jours et 21 heures environ. Algol a un compagnon sombre qui l'occulte et est responsable de sa baisse de luminosité, il s'agit donc d'une binaire à éclipses (elle est d'ailleurs le prototype des variables de type Algol).
La distance qui nous sépare d'Algol est de 92,8 années-lumière.
Étymologiquement, Algol dérive de l'arabe ra's al-ghoul رأس الغول: «la tête (ra's) de l'ogre (al-ghoul, goule)». En astronomie chinoise, cette étoile fait partie de l'astérisme Daling, qui représente un mausolée.
Possédant un mouvement propre très petit comparé à sa vitesse radiale, Algol est passé non loin du Système solaire il y a 7,3 millions d'années. Il n'est pas exclu qu'elle ait pu perturber le nuage d'Oort en cette occasion, et provoquer un afflux de comètes vers le système solaire interne.

Aucun commentaire: