Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 17 janvier 2017

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : AU-DELA DU SEUIL, Derleth





August Derleth se lance dans les « pastiches » et nous livre, avec Au-delà du Seuil (Beyond the Thresold, in Weird Tales 1941), l’une de ses premières « collaborations posthumes ». Un certain Tony, bibliothécaire adjoint à l’université de Miskatonic, est appelé par son cousin Frolin, qui réside avec le grand père Josiah Alwyn dans la résidence de famille dans le Winconsin. Il se fait du souci au sujet de la santé du patriarche, mais ne souhaite pas en dire plus. Frolin débarque et trouve un grand père en pleine forme qui explique être très pris par ses recherches sur les papiers laissés par le grand-oncle Léandre qui était originaire d’Innsmouth. En aparté, Frolin fait part à Tony de phénomènes étranges qui semblent se produire la nuit, émanant de la chambre-bureau de Josiah : odeurs de poisson, courant d’air glacial alors qu’une tempête qui ne fait pas bouger les arbres se déclenche autour de la maison, musique étrangement belle de flutes. Josiah interroge longuement Tony sur ce qu’il peut savoir sur Innsmouth et le bibliothécaire lui parle des travaux de Lovecraft sur le sujet. Le grand père évoque également un certain nombre de noms comme Wendigo, Ithaqua, Lloigor ou Hastur, relevés dans les travaux du grand-oncle. Il précise que ce dernier recherchait un « seuil » qu’il ne fallait absolument pas franchir. Perturbé, Tony se remémore ce qu’il a appris dans les livres maudits de la bibliothèque, comme Le Livre d’Eibon, Les Manuscrits Pnakotiques, le Texte de Rlyeh et le terrible Necronomicon. Il explique à Frolin la théorie des Grands Anciens qui attendent le signe permettant leur retour. Il lui parle notamment de Hastur et Ithaqua, le Chose de la Neige, Celui qui chevauche les Vents. Après une première nuit d’inquiétude, les deux cousins vont pénétrer dans la chambre de Josiah qui a disparu. Une grande fresque murale a été détruite, laissant voir l’ouverture d’une galerie dans le mur. On retrouvera le corps du grand père sur une île du Pacifique, remarquablement bien conservé dans un bloc de glace. Tout laisse penser qu’il était tombé d’un avion !
Un texte sans prétention, terriblement téléphoné, mais amusant par la mise en scène que fait Derleth de l’œuvre de fiction de Lovecraft . A noter également que le novelliste enrichit le « panthéon » en introduisant Ithaqua (Wendigo), estimant qu’il manquait au Mythe une créature représentant le vent…

Aucun commentaire: