Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 29 juin 2014

BERDER EN LIMOUSIN (Juin 2014)

-->



Les aléas de l’édition m’ayant amené à me rapprocher de la maison Edite tenue par l’un des fils de feu Jean-Charles Pichon, Jean-Christophe, je me décide à participer pour la première fois aux rencontres des sympathisants de l’auteur défunt, organisées cette année dans un adorable château perdu dans la campagne limousine. 



Décision d’autant plus facile à prendre que, descendant dans le Razès pour la saison d’été, cela constituait une agréable escale, exactement à mi-chemin entre Paris et Rennes-le-Château.  Décision qui de surcroît devait être placée sous l’œil bienveillant du « Dieu du Futur » puisque je serai accompagné pour le trajet par la charmante Vanessa L., hôtesse de l’air et sophrologue, en quête d’un covoiturage pour rejoindre le Convent.



La rencontre débutera le vendredi par un piège infernal : le premier intervenant qui devait parler d’architecture sacrée ayant disparu dans la nature, Jean-Christophe (photo) me demandera de le remplacer au pied levé. Les mains dans les poches, je leur expliquerai ce qu’est l’ODS avant de leur présenter de façon synthétique l’affaire de Rennes-le-Château. Puis ce sera un défilé étourdissant de conférenciers qui nous parleront des fractales et des mathématiques de l’impossible, des Illuminatis, du Washington secret, de l’Utopie, des états modifiés de conscience, de la méditation, des NDE et du féminin sacré etc.   




Le tout ponctué d’excellents repas préparés par une équipe de bénévoles qui forcent le respect par leurs talents culinaires. L’eau ferrugineuse n’était du reste pas absente des tables pour la plus grande satisfaction de l’auteur de théâtre Bernard P. qui ne cessait de redouter une crise de sécheresse. (Photo avec JC Pichon)



Ces rencontres sont étonnantes. Elles ont en fait beaucoup de points communs avec les manifestations de l’ODS (plusieurs des membres participent du reste à nos activités). Nous partageons une même partie de la « Matière ». Et nous sommes tous deux  adeptes de la convivialité culturelle. La différence, bien sûr, c’est que Berder est organisé autour de l’œuvre multiforme de Jean-Charles Pichon, décédé en 2006. Une œuvre que j’ai découverte dans les sixtees par la revue Planète. 



C’est en 2008 que « la Famille » a décidé de créer ces rencontres, à l’origine à Berder dans le golfe du Morbihan, région natale de l’auteur disparu. Et cette famille est formidable : la fille et les deux fils, leurs enfants (je ne parle pas des petits-enfants qui pointent leurs museaux !), tous plus attachants et cultivés les uns que les autres. Et de nous promener dans les cycles, le temps et l’espace, l’histoire des Dieux. La matière s’élargira au fil du temps avec l’apport des participants externes à « La Famille », comme par exemple Georges Bertin (le Graal, les Druides) ou Lauric Guillaud (les Littératures de l’Imaginaire, les Sociétés Secrètes, les Mondes Perdus) (photo avec Vanessa). 



Mais on n’est jamais loin de la pensée du père fondateur. Même point commun avec nous, c’est que les rencontres donnent lieu à publication des Actes du Colloque (comme ceux de l’ARTBS). Et raccourci de l’histoire, ces Actes sont désormais une coédition de… l’ODS.



On sort de ce type de manifestation avec un sacré coup de soleil aux neurones. Bravo et merci à la famille, aux contributeurs et à tous les bénévoles  qui maîtrisent une précieuse recette, celle nous faire dépasser les frontières du quotidien. Je reviendrai.


Aucun commentaire: