Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 27 août 2014

NON AUX POLTERGEISTS

Amnéville«Ce n'est pas un cas de poltergeist!»

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image
Mathématicien de formation, Yves Lignon a découvert la parapsychologie lors qu'il enseignait en Grande-Bretagne dans les années soixante-dix
 
Le spécialiste Yves Lignon donne son point de vue sur le paranormal et les événements qui se seraient déroulés à Amnéville la semaine passée.


Entretien avec Delphine Dematte
(Le Républicain lorrain)


Yves Lignon a fondé en 1974 le laboratoire de parapsychologie de Toulouse, dans le sud de la France.

Qu'est-ce que la parapsychologie?

Yves Lignon : C'est l'étude scientifique, par des méthodes utilisées en biologie ou en médecine, d'un certain nombre de phénomènes comme la voyance, les guérisseurs, les apparitions ou les maisons supposées hantées. Née en 1882 à Cambridge, cette discipline est reconnue dans le monde entier sauf en France.

Quelle est la différence entre parapsychologie et paranormal?

Ça relève davantage d'une question de typologie et de vocabulaire scientifique. La voyance ou les guérisseurs, qui sont directement liés au comportement d'un être humain, sont de la parapsychologie. Un ovni, c'est du paranormal! À savoir un phénomène dont la réalité est établie scientifiquement mais dont aucune théorie scientifique connue ne rend compte. Le paranormal exclut donc toute interprétation de nature philosophico-religieuse du type intervention de l'esprit d'un défunt.

Vous avez créé le laboratoire de parapsychologie de l'université de Toulouse-Le Mirail. C'est le seul existant en France. Combien de cas recensez-vous par an?

Constitué de médecins, ingénieurs, mathématiciens, ce groupe n'a ouvert qu'une centaine d'enquêtes depuis sa création en 1974. Seuls quatre ou cinq relevaient vraiment du paranormal et ne trouvaient pas d'explication scientifique. Chaque année, nous recevons environ 500 témoignages. En 2013, nous en avons eu 468.

Que pensez-vous du cas d'Amnéville?

Il ne faut pas envisager l'hypothèse paranormale tant que les hypothèses compatibles avec l'état actuel des connaissances scientifiques n'ont pas été testées et écartées. D'autant que cette affaire s'inscrit également dans un contexte de croyances avec l'intervention d'un prêtre qui a béni la maison. La fiabilité des témoignages est très relative. Une enquête de police est nécessaire pour les recouper. Une certitude : ils ne font pas apparaître une caractéristique essentielle des poltergeists. À savoir une montée en puissance, sur plusieurs jours, de petits incidents qui deviennent de plus en plus violents. Ce qui s'est passé à Amnéville est incompatible avec la pathologie des poltergeist. Il existe très souvent des explications simples auxquelles les gens ne pensent pas. Je ne dis pas qu'il y a eu tricherie mais cette hypothèse ne doit pas, non plus, être écartée. On peut aussi penser à une explication géologique, un problème de construction ou à la présence d'un radar militaire ou civil qui pourrait causer un effet parasite sans oublier un souci de réseau électrique. Il faut tordre le cou aux rumeurs selon lesquelles il y aurait des fantômes aux endroits où il y a eu des prisonniers ou la Gestapo. Cette légende urbaine est très répandue en France. Quant aux maisons hantées où des objets se déplacent, c'est impossible scientifiquement. C'est l'un ou l'autre! Il n'a jamais été observé d'apparition accompagnée de déplacement d'objets.    

Aucun commentaire: