Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 30 mars 2016

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LA MALÉDICTION DE YIG, Zelia Bishop





La malédiction de Yig (une révision pour Zelia Bishop, in Weird Tales 1929). Une écriture quasi totale de Lovecraft, sur la base d’une légende indienne de l’Oklahoma faisant allusion à des fantômes se manifestant sur un tertre. Pas de références ici au Mythe de Cthulhu, mais un mini-roman bien ficelé dans lequel la montée en puissance de l’horreur est magistralement traitée.
Il s’agit du récit d’un ethnologue, spécialisé dans les questions concernant les Indiens d’Amérique, qui se rend pour enquêter dans l’Oklahoma sur les légendes concernant le Dieu-Serpent. Il a en effet entendu d’étranges rumeurs sur une étrange créature enfermée à l’asile de fous de Guthrie. Il est reçu par le Dr McNeil qui lui explique que la région est terrorisée par Yig, un demi-humain père des serpents qui transforme ses victimes en monstres. Et de l’emmener voir une cellule dans laquelle rampe une créature serpentine aux yeux humanoïdes. Il lui raconte ensuite l’histoire d’un jeune couple de pionniers, Audrey et Walker, partis avec leur chariot à la recherche de terres à exploiter. Walker a la phobie des serpents. Une nuit, durant leur voyage, Audrey tombe sur un nid de serpents qu’elle détruit pour protéger son mari. Ce dernier l’apprend et entre en transes, car la légende veut que Yig punisse sévèrement ceux qui attentent à ses enfants. Le temps passe, le couple trouve sa terre, construit son ranch, commence ses plantations et sympathise avec le voisinage. La nuit de Walpurgis est organisée chez eux une petite fête pour éloigner Yig à l’aide de rituels ; c’est aussi l’occasion de faire bombance avec les amis. Lorsque les derniers fêtards quittent le ranch, Audrey et Walker s’écroulent de sommeil. Ils seront réveillés par d’étranges bruits. Les voisins découvriront le lendemain le chien explosé sous l’effet de piqûres venimeuses, Alker horriblement charcuté et une créature serpentine qui semble féminine en train d’agoniser.
L’ethnologue demandera au médecin qui était alors cette créature enfermée dans le cachot de l’asile ? C’est ce qui est né d’elle 9 mois plus tard.

Aucun commentaire: