Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 25 mars 2016

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : L'EXECUTEUR DES HAUTES OEUVRES, Alphonso de Castro





L’exécuteur des hautes œuvres (1929, une révision pour Adolpho de Castro, The electric exutioner in Weird Tales 1930). Une réécriture complète d’un « embryon » de nouvelle. Il s’agit du récit d’un expert-comptable, employé dans une compagnie minière dont le siège est à San Francisco, et chargé d’enquêter sur la disparition mystérieuse de l’un des responsables d’une exploitation dans les montagnes de San Mateo au Mexique. Ce collaborateur, du nom d’Arthur Feldon, s’est volatilisé avec documents et argent. A la fin d’un voyage ferroviaire mouvementé, l’enquêteur partage son compartiment avec un être étrange qui ne cesse de l’observer. Ce dernier ouvre une valise pleine de matériel électrique et explique au voyageur qu’il vient de mettre au point un nouveau système d’électrocution, dans le cadre des nouvelles dispositions prises pour exécuter les condamnés à mort aux Etats-Unis.  Et il l’a choisi comme cobaye ! Le voyageur essaie de retarder l’issue fatale en lui demandant l’autorisation de rédiger son testament qu’il devra remettre à sa famille. Suit un dialogue surréaliste au cours duquel le voyageur persuade le savant fou d’enfiler le casque pour lui montrer comment il devra faire. Et évidemment, suite à une fausse manœuvre, la machine est actionnée et l’inventeur se volatilise dans un nuage d’éclairs.
Arrivée à destination, l’enquêteur apprend que le corps de Feldon à été retrouvé dans une grotte. Il se rend sur les lieux et reconnaît le cadavre comme étant celui de son voisin de compartiment. Dépasse de sa poche… son propre testament.
Lovecraft parsèmera le récit de ses petits cailloux habituels, Yog Sothot, Shub Niggurah et surtout Cthulhu dont la seule prononciation du nom déclenche de curieuses transes chez le savant fou !

Aucun commentaire: