Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 28 juin 2011

CE SOIR LE BUGARACH SUR TF1

TF1 dénonce le business de l'Apocalypse

Le magazine Enquêtes et révélations, présenté par Magali Lunel se penche sur le business de la fin du monde


Tags :

  • Votez
    VotezVotezVotezVotezVotez
    Note de l'article : 3/5
TF1 dénonce <i>le business de l'Apocalypse</i>
Photo : © TF1

On pourrait s'en moquer, en rire même ; tourner en dérision ces hommes et ses femmes que l'on juge hurluberlus mais qui peuvent s'avérer dangereux à force de distiller leurs théories fumeuses dans des esprits vulnérables. On se souvient du massacre du « Temple du soleil ».
De soi-disant guides spirituels peu scrupuleux ont toujours surfé sur la peur ancestrale de la fin du monde. Mais depuis quelque temps, ils se sont multipliés, prenant prétexte du calendrier maya qui prendrait fin le 21 décembre 2012 pour décréter que, ce jour-là, la terre disparaîtra. En France, le village de Bugarach (Aude) est devenu le refuge des disciples de la fin du monde. Le maire est submergé de messages inquiétants et les illuminés défilent en procession pour des « promenades purificatrices » en haut d'une montagne « sacrée », construisent des bunkers et entassent des provisions.
Des gens du coin ont reniflé le filon et les prix des maisons et des terrains ont grimpé en flèche ; sans oublier ceux qui ouvrent des commerces pour vendre les gris-gris indispensables pour calmer les mauvais esprits et les conférenciers alarmistes.
En gros, si on ne suit pas leurs conseils, on va droit dans le mur.
En ce domaine, ce sont les Américains qui sont les plus forts : croisières spirituelles, cérémonies auxquelles les organisateurs ne croient pas eux-mêmes : « L'Apocalypse, je n'y ai jamais cru, il ne se passera rien en 2012 », dit la papesse du genre dont le compte en banque est proportionnel aux inepties qu'elle raconte.
Le reportage ­d'Arnaud Levert (Patrick Spica productions), Enquête sur le business de l'Apocalypse , apporte un bon éclairage sur ces pratiques sectaires.

Aucun commentaire: