Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 21 avril 2014

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : CLAUDIA PROCULA, SUPER STAR

 




Kris Darquis, bien connue dans le milieu des chercheurs castelrennais, vient d’autoéditer (2014) une petite plaquette sur Claudia Procula, reprenant sous forme de traduction libre un ouvrage  en langue anglaise de Val Wineyard. L’épouse de Ponce Pilate est à la mode, en partie à la suite des travaux romantiques de Christian Doumergue, la faisant naître à Narbonne, ville où elle serait retournée avec Marie-Madeleine après la mort de Jésus, sans oublier bien sûr de faire une escapade à Rennes-le-Château (in La Tombe Perdue, Pardès, 2008). En fait, les sources (sérieuses) sur Claudia Procula sont maigres, et toute la saga qu’elle a généré se fondent sur un passage de l’évangile de Matthieu : Or, tandis qu’il siégeait au tribunal, son épouse lui fit dire : « Ne te mêle pas de l’affaire de ce juste, car aujourd’hui j’ai été très affectée dans un songe à cause de lui. » (27,19) D’autres allusions à cette « sympathie » pour Jésus peuvent être relevées dans certains évangiles apocryphes, mais largement postérieurs aux textes « officiels ».
Kris Darquis fait un bon tour du sujet, sans céder aux fantasmes mais tout en marquant une petite faiblesse pour la thèse « Claudia amie de Marie-Madeleine ». Le chapitre d’histoire romaine destiné à replacer Ponce Pilate dans son contexte est fort bien fait. Quant à la fin de Ponce Pilate et de son épouse, elle aurait certainement gagnée à être étayée par les travaux de deux auteurs de la région du Pilat, Patrick Berlier et Thierry Rollat qui ont creusé le sujet sous l’angle local.
Mais un grand bravo en tout état de cause pour cette sympathique coproduction franco-britannique qui ne demande qu’à être poursuivie 

Aucun commentaire: