Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 14 avril 2014

OPERATION SECRET BANCAIRE, une Mission Scientifique de l'ODS en Suisse

 
Mardi 8 avril 2014

En route pour notre Mission Scientifique en Suisse. Nous partons dans ma voiture avec Astrid, Jean-Loup et André. 

Route sans histoire, au bouchon parisien de départ près. Nous retrouvons le reste des troupes chez Noesis à Genève. L'Institut de Parapsychologie suisse accueille les machines de relaxation de notre ami Hugo Soder que nous allons tester. L'une est en forme de boule, l'autre a le look d'une mini navette spatiale. Une fois enfermé, on est vite immergé dans un océan de musiques planantes censées vous faire décoller. L'expérience était très amusante.


Bon contact avec les deux animateurs de l'Institut, Sylvie Dethiollaz et Claude Charles Fourier. 



Ils nous ont relaté leur dernière expérience particulièrement réussie avec un clairvoyant fort doué. Mais leur corps principal de recherche reste les expériences de NDE et les phénomènes de décorporation.  




Soirée à l'Hôtel des Cygnes à Evian, au bord du Léman. Un Logis de France très cosy et une bien belle table. Les cuisses de grenouilles étaient un peu sèches à mon goût, mais les filets de perche étaient à la hauteur. Pierre a pris pour sa part un tartare de Daurade qui avait l'air savoureux. Quant aux morceaux de viande rouge, ils ont fait l'unanimité des amateurs.




Mercredi 9 avril 2012



Nous quittons le Lac de Genève direction Gruyères pour aller visiter le fameux musée de HR Gyger. Un endroit savoureux et inquiétant où j'ai beaucoup appris sur l'artiste, sur ses fantasmes et ses phobies. Il a peur de la surpopulation et déteste les bébés. Ses sculptures de têtes de bébés tuméfiés sont effrayantes, quant à son incinérateur à nourrissons.... Souvenir de l'accouchement douloureux de sa mère lorsqu'il est venu au monde.  Sa première femme, Li, s'est suicidée. Il l'a immortalisée, avec des yeux perturbants, dans deux de ses tableaux. Mais nous avons surtout fait une plongée extraordinaire dans l'univers de la biomécanique, dans celui des films Aliens et Dune, pour lesquels il a réalisé des décors et des monstres de légende. Sans oublier Lovecraft bien sûr dont il a illustré le Necronomicon ! Le Lovecraftien que je suis aura évidemment apprécié les nombreux clins d'oeil au Maître de Providence disséminés dans toute son oeuvre.


Mais Gruyères, c'est aussi la capitale du Fromage du même nom. Déjeuner à la Maison des Traditions, rue du Bourg 20, 1663 Gruyères. Nous nous sommes installés en terrasse sous un soleil brûlant. Viande des Grisons et fondue au fromage étaient bien sûr au rendez-vous.



Sur la route, nous passons près d'Interlaken et longeons le Mystery Park de von Däniken. Hélas, il n'ouvre ses portes que pour Pâques. Souvenir d'une belle Mission Scientifique passée...



Fin de journée à Meiringen, pour visiter le Musée Sherlock Holmes. Nous sommes en effet dans un endroit qui est un haut-lieu du Canon, celui des chutes de Reichenbach. Le musée est petit, mais fort bien fourni, avec une reconstitution assez exceptionnelle du salon du détective. La richesse est dans le détail, et là nous sommes gâtés. 


Et nous nous installons à l'hôtel que fréquentait Conan Doyle, l'Hôtel des Anglais, aujourd'hui Hôtel du Sauvage.
Établissement 4 étoiles, chambres superbes. Mais la table est lamentable. Le choix est de la taille d'un string. Les plats, sans être mauvais, sont d'une banalité affligeante et ne nourriraient pas un moineau.

Jeudi 10 avril 2014



 Sous un soleil radieux, nous arrivons à la base militaire de Meiringen, et quelle base puisqu'elle appartient à l'armée de l'air suisse. Un petit terrain d'atterrissage lové au fond de la vallée et accolé au lac. Une sorte de piste de porte avion avec bien sûr le filet en bout de piste. Pour y accéder, il faut franchir un passage à niveau dont la barrière est baissée lorsque les avions atterrissent ou décollent. Et nous aurons droit à ce spectacle complètement décalé de l'arrivée d'une patrouille d'une dizaine de chasseurs, des jets qui ne sont pas de toute première jeunesse. Une camionnette est prête sur le tarmac avec des employés chargés de ramasser les parachutes-freins.

 

Déjeuner à Interlaken, au bord du lac, dans un invraisemblable restaurant américain, le Hooters (Höheweg 57, 3800 Interlaken). Invraisemblable car les serveuses sont en T shirt très moulé et très décolleté et en short orange. Nous sommes servis par la blonde Baila, un magnifique spectacle à elle seule. Et pour ne rien gâcher, la carte regorge de merveilles toutes plus appétissantes les unes que les autres. Rib steaks, travers de porc grillés, assiettes gargantuesques de spécialités maison (beignets de crevettes, de poulet, rondelles d'oignons frites etc...). 


Visite l'après midi d'Interlaken et de ses environs en petit train sous un soleil torride puis escale dans une solderie un peu glauque où Hugo déniche des bouteilles de blanc à des prix défiant toute concurrence. Nous serons du reste conviés à tester ces liquides éventés avant le dîner.



Nous arrivons donc pour l'escale du soir au Chalet du Lac de Brienz à Iseltwald (3807, tél 033/845 84 58). 



La vue est sublime et la table, cette fois, à la mesure de nos bons missionnaires. Après une discussion serrée, Hugo arrive à imposer à Catherine de partager la fondue de poissons dont il rêvait depuis quelques heures. Un plat colossal comme il les aime.



 Sinon, pour le commun des troupes, ce sera de la friture de sandre et/ou de perche. Puis ces extraordinaires bratwürste accompagnées de roësties, plat on ne peut plus local. 



A noter dans les desserts le sorbet à la prune arrosé d'alcool de prunes, une révélation. Hugo se contentera d'une boule de vanille accompagnée d'une absinthe à 65 degrés. Il est vrai qu’il avait demandé à la serveuse : “Qu’avez-vous comme alcools bizzaroïdes ?”




André est comme un enfant devant un magasin de jouets à Noël. C'est la première fois qu'il voit la montagne "en vrai" !

Vendredi 11 avril 2014

Nouvel arrêt à la solderie où Hugo fait  un nouveau plein de crus qu’il a sélectionnés après notre “contrôle qualité”. 



Petit stop aux ruines romaines d’Avanches, “les origines de la Suisse” puis escale à l’Hôtel de la Poste à Lucens où nous retrouvons le très honorable Vincent Delay, président de la Société d’Etudes Holmésiennes de la Suisse Romande. La table est goûteuse, c’est le meilleur restaurant de la ville (entrecôte au curry, fritures de perches, roestis….). Notre hôte est charmant et s’intéresse lui aussi à la Matière qui nous unit. Il est très branché cryptozoologie et connaît bien nos éditions. Grâce à la recommendation d’Yves Lignon, nous avons droit à une visite privée du musée. Beaucoup plus grand que celui de Meiringen, il possède notamment la grande table de travail de Conan Doyle sur laquelle sont gravés les noms de ses amis habituels. Je m’installe sans complexe à la place de Bram Stoker pour écouter Vincent nous retracer la carrière du détective. Puis, c’est la révélation : la visite du second salon de Holmes, encore plus grand que le précèdent. Et en tant qu’invités de marque, Vincent nous fait pénétrer dans la pièce, protégée par une vitre. L’émotion est au rendez-vous. Nous croisons nos cotisations avant de nous quitter, une formule élégante pour rester en contact. 




Nous terminons notre périple par la visite de la Maison d’Ailleurs à Yverdon qui consacre actuellment une exposition aux Super Héros. Grosse déception. Je m’attendais à voir des objets (la Batmanomobile !). Non, de longues enfilades de pulps et de BD, assez lassantes. et quelques rares sculptures.  André trouve pourtant un bel album de Superman à la sauce soviétique.
 

Pot de départ sur la grande place d’Yverdon et dislocation du groupe. Retour sur Paris sans problème. Quelle belle Mission, les amis. Un grand merci aux organisateurs, Catherine et Hugo Soder, et une pensée spéciale pour Yves Lignon et Marie-Christine qui n'ont pu être des nôtres pour des raisons de santé.

Aucun commentaire: