Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

jeudi 11 février 2016

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : HERBERT WEST REANIMATEUR, Lovecraft





Herbert West Réanimateur (1922, publié en feuilletons dans Home Brew). Une nouvelle longue, divisée en chapitres pour sa publication en feuilleton, avec l’inévitable « rappel des chapitres précédents ». Une nouvelle importante, puisqu’elle introduit notre chère Université de Miskatonic et plus particulièrement sa faculté de médecine, dirigée par le sympathique doyen Allan Halsey. Une nouvelle de référence, enfin, parce qu’elle met en scène pour la première fois des zombies qui seront popularisés quelques décennies plus tard par Romero.
L’histoire est assez simple. Elle met en scène « le narrateur » (non identifié) et son collègue et ami Herbert West qui se rencontrent lors de leurs études de médecine. Herbert West est fasciné par le processus vital, voyant dans la vie une simple mécanique qu’il est possible de réactiver après le décès, moyennant l’injection d’un produit ad hoc, et à une condition essentielle : le cadavre doit être « frais » et ne pas avoir entamé son processus de décomposition. Les expériences à l’Université se feront sur des animaux, puis glisseront insensiblement sur des cobayes humains.
Sa pensée, tournée en dérision par nos professeurs et nos condisciples, reposait sur le caractère essentiellement mécanique de la vie. Il voulait agir sur la machine organique de l'homme par une action chimique appliquée après l'arrêt des processus naturels. Au cours de ses expériences sur des êtres animés, il avait tué un nombre incroyable de lapins, de cobayes, de chats, de chiens et de singes. Il représentait, pour l'Université, un véritable fléau. A plusieurs reprises, il était parvenu à observer des signes de vie sur des animaux prétendus morts. Des signes faibles et parfois des signes intenses. Mais il dut bientôt s'avouer que le perfectionnement de ses procédés exigerait une vie entière de recherches. Puis il s'aperçut que le même traitement agissait différemment sur des espèces vivantes distinctes. Pour aller de l'avant et progresser, il lui fallait trouver des sujets humains.
Après un premier cadavre déterré dans un cimetière, c’est au tour du Doyen, décédé lors d’une épidémie ayant foudroyé Arkham, de passer sur le billard. Les expériences se solderont par des demi-succès, créant des monstres redoutables dont certain parviendront à s’échapper. Mais West n’est toujours pas parvenu à répondre à la question fondamentale de savoir si la conscience survit après la mort.
Installé dans un cabinet médical à Bolton avec le narrateur, West ira jusqu’à assassiner une proie pour avoir un matériau de première qualité. Puis ce sera la guerre, et les deux acolytes installés dans un hôpital militaire sur le front des Flandres, donneront libre cours à leurs fantasmes. Tué lors d’un combat, leur ami le major Eric Moreland Chapham Lee subira le traitement, après avoir été décapité. Et ô miracle, la tête leur parlera…..
Puis ce sera le retour au pays, avec un final grandiose. Tous les zombis créés par West se mobiliseront et viendront mettre en pièces le savant fou dans son manoir isolé. 



° Films : Re-Animator, Stuart Gordon, 1985

Aucun commentaire: