Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

jeudi 14 novembre 2013

DANIEL DUGES DECRYPTE


 

 

L’écrivain Danièl Dugès tente toujours de décrypter la « prophétie » d’un mystérieux creusois

Lu 79 fois
La Souterraine n’a plus de cirque Valdi, mais p eut-être compter sur un nouvel atout touristique: une prédiction à la mode cathare. D’ici au 11 décembre, la mayonnaise peut-elle prendre.
Les Sostraniens qui auront été intrigués par le courrier reçu par Daniel Dugès, historien et romancier - une prédiction étrange portant sur le 11 décembre 2013 ( La Montagne du 17 septembre et 22 septembre) - auront tout le loisir d'échanger avec l'auteur présent à la librairie Leprieur, samedi.
Un parallèle avec Rennes-le-Château Sa venue n'est pas le fruit du hasard, la libraire, Agnès Leprieur, fut la première intriguée ; en bonne professionnelle, elle a su trouver et le jour - après le Salon du Livre à Brive - et les raisons pour faire revenir cet érudit haut-viennois d'origine montalbanaise dans la cité de l'Ouest Creuse. Il en profitera sans doute pour poursuivre ses investigations. Peut-être verra-t-il cet habitant de La Souterraine qui lui a adressé ce courrier et qui n'a pas voulu révéler son nom par peur du ridicule.
À la lecture de son dernier roman L'Abbaye, polar historique, publié au début de l'année 2013, il n'est pas étonnant que celui-ci ait pensé à Daniel Dugès pour décrypter ce court poème qui invitait chacun à devenir l'élu d'un nouveau monde en suivant un parcours allant de la Porte Saint-Jean au promontoire de la tour. En raison sans doute de la similitude avec les lieux de Rennes-le-Château et le contenu ésotérique de ce message, ce mystérieux Sostranien s'adressait à la fois au spécialiste du genre - Daniel Dugès a publié de nombreux essais sur la région de Rennes-le-Château où il possédait une maison - mais aussi à l'érudit et au cartésien qui ne s'en laisse pas conter.
Fruit de l'imagination du romancier ou réalité de ses observations de pratiques religieuses ou maçonniques d'antan ? L'auteur a su faire son miel de ces nombreuses observations, là-bas dans la région audoise, ici dans la région Limousine. En effet, la vierge miraculeuse est inspirée d'une observation faite quelques années plus tôt à l'abbatiale de Bénévent.
L'auteur aura-t-il la même opportunité samedi prochain à La Souterraine ? ce n'est pas sûr car le message est sybillin et sans grand rapport avec la raison. On se souvient de ses premières visites dans la cité de l'Ouest Creuse, celles de l'érudit ; elles sont venues amender ses recherches sur le rapport entre l'église et la maçonnerie monarchique, sur le symbolisme franc maçon. Demeurent cependant les quelques points communs relevés entre La Souterraine et Rennes-le-Château, comme le bénitier, le culte à Marie-Madeleine, Saint-Jean et la Porte, le promontoire et la tour qui pourraient être Bridiers. Vrai hasard de cette signature, ce chemin de l'église à la Tour a été matérialisé par la ville voilà trois semaines par une liaison douce jalonnée de vingt-trois bornes de granit. Si le temps le permet, Daniel Dugès ira peut-être jusqu'au château de Bridiers qu'il n'a pas eu le temps de visiter.
Dédicace. Daniel Dugès sera à la Librairie Leprieur, en face de l'église, en haut des marches, samedi 23 novembre de 10 heures à 12 heures.

LE POPULAIRE 

Aucun commentaire: