Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 17 novembre 2013

LES CHRONIQUES D'EL Bib : SERAPHITA, H de Balzac





Intéressante curiosité que celle que nous proposent les Editions du Carrousel[1] avec Séraphîta d’Honoré de Balzac. On connaît surtout Balzac pour ses œuvres passées à la postérité sous le vocable de classique. On connaît moins son œuvre ésotérique et occulte dont Sépharîta est sans conteste le fleuron. Inspiré par la mystique angélique de Swendenborg, Balzac nous convie à une extraordinaire queste amoureuse dont le héros est une mystérieuse créature androgyne, femme aux yeux de l’homme aimant, homme sous le regard de la femme amoureuse. Être inaccessible par essence, car de nature divine. Et nous assisterons stupéfait à la mue de la créature en un ange éblouissant, car l’ange n’existe pas aux cieux, il est créature humaine élue par Dieu qui le transformera graduellement jusqu’à sa Sublimation Finale.
La préface, signée Jean-Pierre Deloux, nous apprend par ailleurs que Balzac était un disciple d’Eliphas Lévi auprès duquel il a puisé l’essentiel de ses connaissances occultes. Il semble également qu’il ait assidûment fréquenté les cercles martinistes. Sa pensée ésotérique est synthétisée dans ses Etudes Philosophiques.
A découvrir (P.M.)


[1] Dirigées par Hélène et Pierre Jean Oswald, responsables des feu Editions NEO.

Aucun commentaire: