Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 23 mars 2012

YVES LIGNON DANS LA DEPECHE

Vendredi 23 Mar - 16:45 - Saint Victorien
Publié le 23/03/2012 08:58 | Gérard Freyssenge

Minimes. Yves Lignon, entre jazz et paranormal

Yves Lignon, chez lui aux Minimes entouré de livres. /Photo DDM
Yves Lignon, chez lui aux Minimes entouré de livres. /Photo DDM
Yves Lignon, chez lui aux Minimes entouré de livres. /Photo DDM
À soixante-neuf ans, Yves Lignon, Maître de conférence honoraire à l'université du Mirail, reste un défenseur passionné de parapsychologie et continue de penser que ce qu'on appelle les phénomènes paranormaux méritent une étude scientifique. Preuve en est pour lui toutes les démarches faites dans ce sens à l'étranger, mais qui ont du mal à voir le jour en France. Fondateur du Laboratoire de parapsychologie de Toulouse, Yves Lignon, est surtout connu par sa voix radiophonique qui prend l'auditeur par l'oreille pour l'amener souvent du côté de Rennes le Château, ou à la rencontre de la Dame Blanche. On peut l'entendre tous les dimanches à 18 heures sur Radio Montaillou Pyrénées dans l'émission « Les Portes du mystère ».
Statisticien, chasseur de mystère et ami de Marc Laferrière
Si les mathématiques et la parapsychologie font courir Yves Lignon, d'après lui, c'est le jazz qui le fait tenir debout : « A l'adolescence j'écoutais Sydney Bechet et ses standards comme Petite fleur, qui se vendaient à plusieurs millions d'exemplaires. Tout naturellement le jazz est devenu pour moi un flux vital. Si le matin je peux écouter du Bach, le reste de la journée, n'est que jazz, je suis comme le peuple noir, c'est le jazz qui me fait tenir debout. Jeune j'ai découvert cette musique qui m'a passionnée et aujourd'hui j'en collectionne encore les disques ».
Conférencier et auteur d'une dizaine d'ouvrages, Yves Lignon, dans son dernier livre « Enquête scientifique au cœur de l'étrange » tente de répondre aux questions que se posent le public sur un certain nombre de problèmes de parapsychologie. Bon pédagogue, sauf avec ses proches, c'est lui qui le dit, Yves Lignon est à la fois drôle, touchant, souriant et insaisissable. Il ne laisse pas indifférent. Preuve en est sa façon générale d'appréhender l'art : « Je suis comme Rémy de Gourmont, je trouve que dans les cathédrales, les plus beaux vitraux ne sont pas dans la nef, mais dans les chapelles ». On s'en serait douté : l'homme qui étudie le paranormal est hors norme. Normal non ?

Aucun commentaire: