Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 5 août 2013

CHRISTIAN DOUMERGUE OU LA SAGA D'UN PRESIDENT AU RABAIS

--> -->
 Une lettre ouverte de Claire Corbu, Antoine Captier & Philippe Marlin


Je n’ai pas la pratique des attaques personnelles, en dessous de la ceinture. Les observations faites avec Paul Rouelle sur le livre de Christian Doumergue étaient de l’ordre de la critique intellectuelle, et ne visaient aucunement la personne. Mais puisque Christian Doumergue me met gravement en cause, je voudrais lui rafraîchir la mémoire et, en employant sa méthode, avec une jolie caricature. Je cite notre brillant auteur :

« Comme il a mis la main sur l’APARC (association fondée par Jean-Luc Robin, puis passée sous la présidence d’André Galaup, avant que ce dernier ne soit évincé par Philippe Marlin selon un “coup d’état par lui orchestré [ce sont ses propres mots lors d’une conversation privée]), Philippe Marlin voulait mettre la main sur la présidence de l’Association Terre de Rhedae (position que j’occupe encore actuellement), ce à quoi je me suis opposé pour différentes raisons. Cet épisode, qui ne fut certes pas le premier soubresaut entre nous, fut pour lui, à n’en pas douter, celui qui laissa le goût le plus amer quoiqu’en dise son hypocrite visage de façade ».

Je ne reviendrai pas sur ses propos concernant l’APARC. Nessie Rouelle, Présidente de cette association, s’est exprimée. Je voudrais en revanche revenir sur Terre de Rhedae que mon ambition démesurée bien connue m’a évidemment conduit à vouloir absorber… avec appétit.

Les choses se sont déroulées de la sorte :

Membre du Conseil d’Administration de TDR (12 postes), j’ai été convoqué au conseil de septembre dernier dont l’objet était de renouveler les mandats. Plusieurs membres du dit conseil m’ont demandé de me présenter pour mettre un terme à la gestion Doumergue qui avait transformé la doyenne des associations castelrennaises en « Christian Doumergue, ma vie, mon œuvre ». Ce que j’ai fait, pensant de surcroît fort naïvement qu’il pouvait être intéressant de rapprocher les associations œuvrant sur la colline, pour plus d’efficacité. Aujourd’hui, et en dehors des manifestations doumerguiennes à la gloire de Pierre Plantard, du Prieuré de Sion et de l’égo de l’auteur, les animations sont réalisées par ODS/ARTBS/APARC (un colloque en juin, deux conférences par semaine en été, une Journée annuelle du Livre et de l’Étrange, des dîners-débats hors-saison...). Bref, il y avait matière à unir nos forces.

Le résultat des urnes fut sans appel : 6 voix pour moi, 6 voix pour le Président sortant. Afin de ne pas bloquer la situation, j’ai retiré ma candidature. Christian Doumergue a donc été élu comme président « par défaut ».
Les choses auraient pu en rester là, paisiblement, si un membre du conseil, Gérard Thome, n’avait passé un mail à certains administrateurs, expliquant que si Claire Corbu, Antoine Captier, Jean-Alain Sipra avaient voté pour moi, c’est que je les avais achetés en publiant par le biais de ma maison d’édition (EODS) leurs ouvrages. Face à cette grave diffamation, une sérieuse polémique a secoué l’association, les victimes demandant au Président d’exclure la brebis galeuse.
Après maintes tergiversations et contorsions, force est de constater que le Président par défaut n’a pas eu le courage de trancher. Attitude pitoyable, notamment après un pot au « Jardin de Marie » où il nous avait promis (nous = Antoine Captier) de faire le ménage auprès de ses « groupies » sulfureux. Il en est résulté la démission des « anciens » directement attaqués, de votre serviteur injurié, et de nos trois sympathiques « routardes du Razès »  dégoûtées (Josy, Stéphanie et Laurence).
Au total, si j’ai voulu mettre le grappin sur TDR, je dois admettre que je m’y suis très mal pris. Par contre, Christian Doumergue a été particulièrement brillant pour créer une situation de laquelle il ne pouvait résulter que l’élimination de ceux qui pouvaient lui faire de l’ombre.
Bravo l’artiste !
Je salue au passage Henri Doumergue, père et membre du conseil, en le remerciant pour les propos fort sympathiques qu’il a tenus à mon égard lors de la dernière AG de TDR.

Philippe Marlin, Rennes-les-Bains le 5 août 2013

Cher Philippe,

  Devant les propos blessants tenus par Christian Doumergue qui portent gravement atteinte à ton intégrité morale, nous tenons, Claire et moi  à t’assurer de tout notre soutien. Nous sommes très déçus par le comportement agressif de Christian à qui nous avions accordé notre confiance et amitié par le passé et même encouragé à prendre la  présidence de l’association Terre de Rhedae avant d’entrer  en désaccord avec les choix qu’il faisait une fois élu.
Certes, cher Philippe, tu as été déjà été la cible sur Internet de personnes malveillantes, mais venant de quelqu’un que tu appréciais  et avec  qui tu travaillais,  nous devinons combien cette situation est difficile  à vivre pour toi alors que tu te dévoues, malgré tant d’ingratitude de la part de certains, pour maintenir de façon régulière des manifestations culturelles à Rennes le Château.
Nombreux sont ceux qui, comme nous, t’en sont reconnaissants et se félicitent de ta présence sur notre colline;
Avec toute notre amitié.

Claire et Antoine Captier, Carcassonne le 5 août 2013

Aucun commentaire: