Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 5 juin 2012

UN PEU D'ASTRONOMIE




La planète Nibiru, Éris, Cérès, c'est quoi au juste ?
Mise en ligne: Samedi 2 juin 2012

Espace
Univers

Nous allons en entendre de plus en plus parler avant le 21 décembre 2012 et le départ des OVNI et des extraterrestres du Pic de Bugarach. Mais la planète Nibiru, c'est quoi au juste ? Nibiru est un nom de l’astrologie babylonienne parfois associée au dieu Marduk. Selon une croyance de la mythologie babylonienne, Nibiru (Neberu ou Neburu) était le nom un astre associé soit au dieu Marduk ou au dieu Marduk lui-même. De nos jours, Nibiru est devenue une planète inconnue dans le système solaire. Plusieurs théories s'affrontent: D'après des études archéologiques, il s'agit du nom akkadien de la planète Jupiter. Cependant, la tablette de l'Enûma Elish suscite des controverses, elle se démarque en effet d'autres textes du fait qu'elle présente une Nibiru qui pourrait avoir été l'étoile marquant le pôle nord céleste (à l'époque de Draconis -Thuban- ou Kochab). Des auteurs comme Zecharia Sitchin et Burak Eldem soutiennent une toute autre théorie, Nibiru serait un objet céleste encore non identifié. Cet astre inconnu, la planète X, passerait à proximité de la Terre tous les 3 600 ans et serait actuellement situé au-delà de Pluton. On l'assimile parfois à la planète Perséphone (astre supposé par des astronomes en observant les anomalies dans l'orbite de Neptune). Même avec une imagination débordante, on ne voit pas bien le lien avec des OVNI et des extraterrestres du Pic de Bugarach dans l'Aude.

Selon Zecharia Sitchin, une ancienne légende, "L'Épopée de la Création", découverte dans les ruines de la bibliothèque d'Assourbanipal à Ninive, ne décrit pas des combats célestes opposant les divinités mais des faits astronomiques réels. Chaque divinité représentant une planète. Il remarqua qu'une planète inconnue était mentionnée en tant que Tiamat. Une collision entre Tiamat et Nibiru (Mardouk) se serait produite et engendra la Terre et la ceinture d'astéroïdes. Tiamat fut complètement détruite durant la collision. Nibiru passe au voisinage de la Terre tous les 3600 ans, causant à chaque fois d'importantes perturbations et destructions: séismes, tsunami, éruptions volcaniques, basculement de l'axe des pôles, terres englouties (l'Atlandide ?), changements climatiques, disparitions de certaines espèces animales (les dinosaures ?), végétales et même des espèces humaines. La théorie de Sitchin a été reprise par plusieurs mouvements "New Age" associant différentes ères au passage de la planète Nibiru près de la Terre. L'avènement du "Nouvel Âge" correspondra donc à un nouveau rapprochement entre la Terre et Nibiru. La date du 21 décembre 2012, fin du calendrier des Mayas, est alors avancée. Marshall Masters soutient la théorie de l'existence de la planète X, Nibiru, dans le système solaire. Selon lui, le "South Pole Telescope", un télescope américain situé en Antarctique, a été construit pour observer cette planète invisible. Chacun est libre de penser ce qu'il veut mais il faut bien l'admettre, l'Univers -et même notre système solaire- nous réservera encore bien des surprises. Pluton et Charon en sont de bons exemples et d'autres mystères ont récemment été décelés dans le système solaire.

Éris est la plus grande planète naine connue du système solaire et le dixième plus grand objet orbitant directement autour du Soleil. Éris est un astre transneptunien mesurant 2 326 km de diamètre et 27% plus massif que Pluton. Éris est situé au-delà de la ceinture de Kuiper. Il possède un satellite, Dysnomie. En 2007, ils étaient situés à environ 97 UA du Soleil, environ trois fois plus loin que Pluton. C'est la planète naine connue la plus éloignée du Soleil. Éris fut observée en 2003 par l'équipe de Michael E. Brown du California Institute of Technology. Sa taille en fit la dixième planète du Système solaire. Cette qualification, ainsi que la perspective de découvrir d'autres objets similaires par le futur, a motivé l'UAI (Union astronomique internationale) à classer Éris en planète le 24 août 2006, Éris fut désignée comme étant une planète naine, ainsi que Pluton et Cérès. En juin 2008, l'UAI a décidé de classer Éris dans la catégorie des plutoïdes (comme Pluton). Le 6 novembre 2010, Éris a occulté une étoile de la constellation de la Baleine. Ce phénomène a été observé pendant 27 secondes depuis l'observatoire de La Silla et pendant 76 secondes depuis l'observatoire d'Alain Maury près de San Pedro de Atacama. Bruno Sicardy en a déduit un rayon de 1 165 km, soit un diamètre de 2 326 km, soit un peu moins que Pluton avec 2 344 km. Le 6 novembre 2010, suite à l'occultation d'une étoile, on attribua au planétoïde une taille comprise entre 2 320 km et 2 350 km, en faisant donc un corps plus petit que Pluton. De grandes incertitudes règnent donc sur ses dimensions et sa masse. Son satellite, Dysnomie, tournant autour en 15,774 jours, est mieux connu, il est environ 27% plus grand que Charon (le satellite de Pluton). Éris se trouve actuellement dans la constellation de la Baleine. Elle se trouvait dans le Sculpteur de 1876 à 1929 et dans le Phénix de 1840 à 1875. En 2036, elle entrera dans les Poissons et en 2065 dans le Bélier. Après cette date, elle passera dans l'hémisphère céleste nord (en 2128 dans Persée et en 2173 dans la Girafe) où elle atteindra sa déclinaison nord maximale. Du fait de son inclinaison, Éris ne traverse que quelques constellations du Zodiaque. Son satellite, Dysnomie, a été découvert le 10 septembre 2005 par l'Observatoire de Keck en Californie en même temps deux autres astres transneptuniens, Haumea et Makemake. Éris étant désormais considérée plus grande que Pluton, elle a été classée un temps comme la "dixième planète" du système solaire par la NASA mais à cause du débat sur Pluton, le 24 août 2006, Éris fut désigné "planète naine" comme Pluton. Une nouvelle sous-catégorie, les plutoïdes, a été créée par l'UAI qui regroupe les planètes naines au-delà e l'orbite de Neptune. Éris en fait visiblement partie.

Je m'interroge simplement. Si Éris, facilement observable avec un télescope d'amateur, n'avait jamais été vue, pourquoi n'en serait-il pas de même avec Nibiru ? Pluton, Charon, Éris, Cérès, Nibiru, ne pourraient-ils pas être des astres artificiels ? Non, on va encore m'accuser de voir des OVNI et des extraterrestres au Pic de Bugarach dans l'Aude. Voyons le cas de Cérès. Cérès est la plus petite planète naine connue du système solaire et la seule située dans la ceinture d'astéroïdes. Elle fut découverte le 1er janvier 1801 par Giuseppe Piazzi. Cérès a un diamètre d'environ 950 km, c'est le plus grand et le plus massif objet de la ceinture d'astéroïdes située entre les orbites de Mars et Jupiter. Elle fait le tiers de la masse totale de la ceinture. Elle a une forme sphérique, à la différence des formes irrégulières des corps plus petits. Elle pourrait contenir un océan d'eau liquide, ce qui en fait une piste possible pour la recherche de vie extraterrestre. Cérès pourrait être entourée d'une atmosphère. Il semble que Cérès possède un noyau rocheux et un manteau de glace. Le 27 septembre 2007, la sonde spatiale Dawn de la NASA a été lancée afin de l'explorer. Elle est déjà passé près de l'astéroïde Vesta et arrivera à destination en 2015.

L'idée selon laquelle une planète inconnue puisse exister entre les orbites de Mars et Jupiter fut proposée pour la première fois par Johann Elert Bode en 1768 selon la loi de Titius-Bode. La classification de Cérès a souvent changé et a été le sujet de controverses. Johann Elert Bode pensait que Cérès était la «planète manquante» dont il avait postulé l'existence entre Mars et Jupiter à une distance de 2,8 UA du Soleil. Cérès fut listée comme planète dans les livres et tables d'astronomie (avec Pallas, Junon et Vesta) pendant un demi-siècle jusqu'à la découverte d'autres astéroïdes. William Herschel inventa en 1802 le terme d'astéroïde (ressemblant à une étoile). En 2006, le débat concernant le statut de Pluton et la définition du terme planète a conduit à reconsidérer le statut de Cérès. L'une des définitions présentées devant l'UAI pour la définition d'une planète (un corps en équilibre hydrostatique en orbite autour d'une étoile et n'étant ni une étoile, ni un satellite d'une planète) aurait fait de Cérès la cinquième planète à partir du Soleil. Cette définition ne fut pas adoptée. La définition finale fut annoncée le 24 août 2006, Cérès serait cataloguée comme planète naine. L'existence possible d'eau liquide sur Cérès en fait une cible potentielle pou la recherches de vie extraterrestre. Cérès est située sur une orbite héliocentrique entre Mars et Jupiter, au sein de la ceinture d'astéroïdes principale. Sa période est de 4,6 ans. La distance moyenne au Soleil est de 2,983 unités astronomiques (UA). Avec 950 km de diamètre, Cérès est le plus grand objet de la ceinture d'astéroïdes (le plus grand après Cérès est Vesta et mesure un peu moins de 600 km ). Il ne s'agit pas en revanche du plus grand objet du système solaire en dehors des planètes et de leurs satellites, la ceinture de Kuiper contient plusieurs objets plus grands comme Pluton, Quaoar, Orcus ou Éris.

Il y a bien des mystères à la surface de Cérès. Les photographies prises par le télescope spatial Hubble en 1995 montrent un point sombre sur sa surface, on a pensé qu'il s'agissait d'un cratère (et pas d'un OVNI, c'est interdit de songer à cela). Des images ultérieures de Hubble ne montrèrent aucun signe de ce cratère. Deux zones sombres semblaient se déplacer avec la rotation de la planète naine, l'une d'entre elles possédant une région centrale brillante. Les scientifiques ont émis l'hypothèse qu'il s'agit également de cratères (pas d'OVNI, cela n'existe pas). Des images les plus récentes prises par Hubble en 2003 et 2004 mettent en évidence onze points de nature inconnue à la surface de Cérès. Selon Thomas de l'Université Cornell, Cérès pourrait contenir 200 000 000 km³ d'eau (16 à 26 % de sa masse), soit plus que la totalité de l'eau douce sur Terre. Une occultation d'une étoile par Cérès a été observée au Mexique, en Floride et aux Antilles le 13 novembre 1984.

Je voudrais conclure ces éditos sur Nibiru par un message aux extraterrestres en attente dans leur hangar à OVNI du Pic de Bugarach: «Si vous lisez ceci à Noël 2012, c'est que la fin du monde aura encore été reportée et que la planète Nibiru nous aura raté... Restez encore quelque temps jusqu'à la nouvelle fin du monde prévue quand Andromède va nous avaler si on ne fait pas tout péter avant avec nos bombes...»

Aucun commentaire: