Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 6 juin 2012

LES CHRONIQUES D'EL'BIB : LES RELIQUES SACREES D'HITLER de Sidney Kirkpatrick

-->



Avec Les Reliques Sacrées d’Hitler, sur la piste des secrets ésotériques du Reich, Sidney Kirkpatrick (Cherche Midi, 2012) fait véritablement œuvre d’historien. Son projet est de nous restituer l’incroyable aventure du lieutenant Walter Horn, l’un des peu nombreux enquêteurs de l’armée américaine parlant allemand lors de la débâcle germanique de février 1945. Et pour cause, puisque le lieutenant était originaire d’Allemagne où sa famille est restée, alors qu’il avait choisi les Etats-Unis pour poursuivre une carrière universitaire dans le domaine artistique. Aussi, lorsque l’un des prisonniers politiques lui parlera de façon très documentée d’une cachette aménagée rue du Forgeron à Nuremberg, au pied du château, pour entreposer le trésor historique du Reich, il franchira très vite les différents échelons de la hiérarchie militaire pour donner priorité au dossier. Et la surprise sera de taille puisque ce sont les joyaux de la Couronne du Saint Empire Romain Germanique qui seront découverts, mais avec un petit bémol : deux des dix-sept caisses sont vides. Et pour corser le mystère, la mythique Sainte-Lance ne fait pas partie des objets que l’on aurait cherché à « préserver ». S’en suivra une lancinante enquête pour retrouver les derniers trésors, sur fond d’une Allemagne qui prépare dans des ruines encore fumantes le procès de Nuremberg avec une administration ex-nazie qui déculpe son efficacité au profit du nouveau pouvoir allié. Mais le plus intéressant de la recherche est la mise en perspective que nous offre en permanence Walter Horn entre les objets étudiés et la profondeur de la dimension ésotérique nazie. L’un des amis de jeunesse de l’enquêteur, resté en Allemagne durant la guerre, lui parlera avec émotion des contributions de Otto Rahn à l’Ahnenerbe sur le Graal ; Walter Horn, lui-même, fera une conférence au carré des officiés sur la Sainte Lance, expliquant qu’elle avait perdu tout intérêt puisqu’elle n’avait pas su protéger le Führer. Nous visiterons encore le sinistre Wevelsburg d’Himmler, tout juste abandonné après une tentative d’incendie de la part des derniers occupants. Et sera évoquée l’opération « Body Snatch » ou la découverte dans une mine de Bernterode d’un sanctuaire avec les cercueils de Frédéric-Guillaume Ier ; de Frédéric Le Grand ; du Maréchal Von Hindenburg ; et d’un coffre vide pour Adolf Hitler……
Après avoir mené à bien sa mission, Walter Horn recevra les plus hautes distinctions militaires et poursuivra sa carrière de chercheur-universitaire à Berkeley. On lui doit de nombreux articles et ouvrages dans le domaine de l’Art et de l’Architecture.

Aucun commentaire: