Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 7 septembre 2011

LES TEMPLIERS DE BAR-SUR-SEINE

Un programme de visites traditionnel

Publié le mardi 06 septembre 2011 à 11H06 - Vu 15 fois

 
Parmi les sites qui pourront être découverts lors de ces Journées, la chapelle templière d'Avalleur attirera, sans aucun doute, les visiteurs 
 
Parmi les sites qui pourront être découverts lors de ces Journées, la chapelle templière d'Avalleur attirera, sans aucun doute, les visiteurs

Bar-sur-Seine- Un programme dans la continuité des précédentes éditions est proposé avec, au menu, l'église, les deux chapelles et certains quartiers de la Ville Les Journées du patrimoine approchent à grands pas et un peu partout, communes, associations ou offices de tourisme se mobilisent pour permettre aux habitants ou visiteurs de découvrir les petits trésors d'architecture et autre héritage du passé.
À Bar-sur-Seine, plusieurs entités s'allient afin de faire découvrir les édifices qui font la fierté de la ville. Pour ces journées du 17 et 18 septembre, l'association Notre-Dame-du-Chêne élargit ainsi ses créneaux de permanence et propose des visites commentées de la chapelle de 10 h à 12 h et 14 h à 18 h.
La commission patrimoine de l'office de tourisme ouvre, quant à elle, sa chapelle templière d'Avalleur. Mme Bélorgeot, René Jacquinet et Mme Mouton accueilleront le public costumés pour un parcours commenté de la commanderie d'Avalleur et retracer ce qu'était la vie quotidienne des Templiers sur le site barséquanais. De 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, les passionnés d'histoire ou d'architecture pourront ainsi s'imprégner de l'atmosphère particulière du lieu. À noter également une exposition sur le Moyen-Âge, qui sera visible dans la chapelle.
En parallèle, José Cotel propose de découvrir la ville de Bar-sur-Seine, samedi et dimanche dès 15 h, avec un départ de l'office de tourisme. La balade sera centrée sur le quartier de la Trinité et le guide ne sera pas avare en anecdotes sur la vie quotidienne des Barséquanais entre le XVIe siècle et le XIXe siècle (puits, gaz, nettoyage des rues…).
En fin de visite, passage par l'église Saint-Étienne. L'association des Amis d'Étienne y organisera, en outre, des permanences le samedi matin de 10 h à 12 h et les samedis et dimanches après-midi entre 14 h et 18 h. Les membres de l'association qui luttent pour la sauvegarde de l'édifice partageront, avec le public, leurs connaissances sur celui-ci.
Malgré la diversité des lieux à visiter, ceux-ci restent les mêmes d'une année sur l'autre. « Pendant ces journées, on voit des gens qu'on ne croise pas habituellement, des gens du coin qui redécouvrent leur ville. Mais il va quand même falloir se renouveler. Le public cherche quelque chose qui n'est pas ouvert toute l'année », analyse José Cotel. Élémentaire et à méditer…

À Rumilly-lès-Vaudes, les compagnons à l'honneur
Le manoir étant occupé durant le week-end des 17 et 18 septembre, c'est depuis l'église Saint-Martin que Jean Daunay abordera l'histoire des compagnons et parlera de la trace qu'ils ont laissée sur le manoir.
Alors que Jacques Daunay fera découvrir le retable, Jean Daunay, historien local, projettera, à partir de 15 h, un montage vidéo témoignant des actions des compagnons à Rumilly-lès-Vaudes.
Les visiteurs découvriront ainsi les trois caveaux renvoyant aux trois fondateurs du compagnonnage : le roi Salomon, le père Soubise et maître Jacques.
Plusieurs traits d'architecture montrent la présence des compagnons, à l'image d'une colonne aux spires inversées, l'image du chien et du loup, ou celle du renard tenant en sa gueule une poule, l'erreur dans la composition d'une plaque de cheminée.
Projection le samedi 17 et le dimanche 18 septembre, à partir de 15 h.
Aurélie GUILLEMOT

Aucun commentaire: