Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 28 septembre 2011

LES CATHARES, UNE CONTRE-EGLISE ?

publié le 22/09/2011 à 05:00

Contre-Église


Cathares sur le bûcher à l’ époque de la croisade contre les Albigeois en France au XIIIe siècle.  ©Rue des Archives

Cathares sur le bûcher à l’ époque de la croisade contre les Albigeois en France au XIIIe siècle. ©Rue des Archives

Contre-Église

« Pouvez-vous me renseigner sur les Cathares ? Quelle est l’origine de cette hérésie ? Quand a-t-elle pris fin ? Quelle était leur doctrine ? »
Les Cathares, du grec catharos (pur), étaient les adeptes d’une doctrine dualiste, manichéenne, venue d’Orient et qui apparut dans la chrétienté occidentale au milieu du XIIe siècle.
Selon cette doctrine, deux royaumes coexistent sur lesquels règnent le Dieu du Bien et le Dieu du Mal. Le premier a créé l’âme, les cieux, les esprits. Le Dieu du mal, personnifié par Lucifer règne sur la terre, la matière, le corps, sur tout le monde visible. Les hommes, quant à eux, sont des anges déchus, emprisonnés dans des enveloppes de chair attendant d’être délivrés de ce corps, objet de souffrance et symbole du Mal.
Les Cathares prônaient la libération du corps par l’ascétisme, des jeûnes, la continence sexuelle, l’abstention de chair animale. Ils niaient aussi le libre arbitre et prêchaient la doctrine de la prédestination.
Ils ne pratiquaient qu’un seul sacrement appelé le consolamentum. Ce baptême de l’Esprit, reçu par une double imposition des mains, assurait le salut au postulant. L’adepte passait de l’état de laïc à celui de « Parfait » ou de « Bon Homme ». L’austérité à laquelle ces « Purs » s’engageaient, contrastait avec les mœurs et la richesse affichée par certains membres du clergé.

L’Inquisition

Le catharisme s’implanta fortement dans le Midi de la France, en particulier dans le Languedoc. Ses adeptes étaient appelés Albigeois en référence à la ville d’Albi. Ils se constituèrent en véritable contre-Eglise avec des diacres et des évêques ; un concile cathare se tint en 1167, à Saint-Félix-en-Lauragais, près de Toulouse.
En 1209, une croisade initiée par le pape Innocent III fut lancée contre les Albigeois. Des villages furent rasés et des populations entières furent massacrées. C’est au cours de cette période, vers 1233, que fut créée l’Inquisition confiée à l’ordre des Frères prêcheurs (ou dominicains). La croisade se transforma ensuite en une guerre entre la Couronne de France et les seigneurs occitans libres. Les prises de Montségur (Ariège), principale forteresse cathare, en mars 1244, et de Quéribus (Aude) en 1255, affaiblirent considérablement le mouvement cathare dans le Midi de la France qui s’étiola au cours du XIVe siècle.
M. L., Metz

Aucun commentaire: