Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 28 septembre 2011

P'T ETRE QU'IL Y A LE TRESOR DES WISIGOTHS ?

Lastours : la mine antique livre ses secrets 
 
 L\'équipe d\'archéologues du CNRS est rattachée à l\'université Toulouse-Le Mirail.


L'équipe d'archéologues du CNRS est rattachée à l'université Toulouse-Le Mirail.  © Photos C. Boyer
Déjà célèbre grâce à ses châteaux cathares, le village de Lastours sera-t-il bientôt connu pour sa mine antique de cuivre ? C'est ce que laissent entrevoir les fouilles menées depuis 2009 sur le site des Barrencs, aux portes de la commune, par une équipe toulousaine du CNRS. La seule partie qu'ils ont explorée a révélé un réseau vertical de 120 mètres de haut et 300 mètres de galeries. Le tout, antérieur à l'époque romaine.
"Il s'agit d'une mine de très grande taille, très bien organisée. Il n'existe pas de site semblable dans la région", observe Jean-Marc Fabre, l'un des spéléo-archéologues engagés sur ce chantier. Dernièrement, l'analyse au carbone 14 de cha.
rbons de bois découverts dans la mine, a permis d'établir que le site était exploité avant la fin du IIe siècle, donc avant même l'arrivée des Romains.
"Cette découverte sur la chronologie du site est une des surprises de la campagne de fouilles qui se termine", poursuit le scientifique, confiant et enthousiaste dans la suite des recherches, dans cet environnement pourtant difficile de calcaires et de schistes. Pas moins d'une heure de progression est nécessaire pour rallier le chantier, depuis l'entrée de la mine. "A ce jour, nous avons prospecté sur 10 à 15 % du site seulement. Il y a encore plusieurs années de travail".
Vers un musée ?
Un travail archéologique qui appelle des investigations historiques. A quoi était destinée la très grande quantité de cuivre extraite aux Barrencs ? Un habitat s'était-il développé autour ? Ces questions restent à élucider.
Depuis trois ans, la mission est subventionnée par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), la Région et la mairie de Lastours. Celle-ci a déjà fait partager le résultat des fouilles à la population en organisant une conférence. Le maire, Max Brail pense déjà à "un retour économique pour la commune", par exemple grâce à la création d'un musée. La municipalité a déjà acquis le terrain où se situe l'entrée du site, sur la route de Fournes-Cabardès.

Aucun commentaire: