Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 19 octobre 2012

ON VA FERMER LES GROTTES A BUGARACH

Publié le 18/10/2012 08:15
Ajouter un commentaire
 
LA DEPECHE

Début de fin du monde à Bugarach : vont-ils obstruer les grottes ?

fin du monde

Echarpe de nuages et robe de verdure, le pic de Bugarach au petit matin. / Photo DDM Didier Donnat ()
Echarpe de nuages et robe de verdure, le pic de Bugarach au petit matin. / Photo DDM Didier Donnat
Les autorités cherchent à se prémunir d'un déferlement d'hurluberlus apocalyptiques à Bugarach, lieu épargné de la fin du monde qui, selon le calendrier maya, est censé sceller notre sort le 21 décembre 2012. Parmi les scénarios envisagés, l'obstruction des cavités courant sous le pic. En attendant, gendarmes actifs et réservistes sont mobilisés.
Dans soixante-trois jours et pas un de plus aura lieu l'apocalypse. Enfin, selon une prédiction maya. Enfin, selon une prédiction basée sur le calendrier maya démenti depuis car en raison d'une erreur d'interprétation dudit calendrier la fin du monde serait reportée à une date ultérieure, d'ici environ deux mille ans. Enfin bon, en dépit de ce contretemps, selon un certain nombre de fin-du-mondistes et autres apocalyptiques, Bugarach serait épargnée de l'anéantissement ultime. Relayé par les tentacules d'internet, le message risque fort d'aimanter une flopée d'allumés dont quelques spécimens ont déjà été repérés dans les environs. À la vérité, quiconque se rend dans ce bled de 200 habitants pourra constater par lui-même qu'on est encore très loin de l'envahissement redouté des autorités.

Une toupie de béton héliportée !

N'empêche, au nom d'un sacro-saint principe de précaution désormais érigé en catéchisme, les services de l'État élaborent un dispositif susceptible de canaliser les foules prophétisées. Officiellement, nous a fait savoir le préfet de l'Aude, Éric Freysselinard, «il est trop tôt pour évoquer ce dispositif». Mais quelques informations font figure de signes avant-coureurs. Ainsi, cet arrêté municipal d'interdiction d'accès au pic pendant tout le mois de décembre.
Ainsi aussi, les services de gendarmerie nous ont-ils confirmé une «hypothèse de travail» qui consisterait à obstruer l'entrée des nombreuses grottes parsemant les abords du pech. De quoi décourager ceux qui voudraient se planquer en attendant le lendemain de la fin du monde. Reste à affiner les modalités d'une telle mesure, qui a le don d'exaspérer le président du Spéléo club de l'Aude : «Il est question d'une toupie de béton acheminée par hélicoptère pour condamner les cavités. Cela mettrait par terre 12 ans de travail pour des causes bidons alors qu'il suffirait de mettre trois tracteurs en travers», s'insurge Henri Guillem. Pour lui, les autorités nagent en plein délire car il n'y a pas - et il n'y aura pas - d'afflux d'hurluberlus sur le site : «Ils sont en train de mettre en place un dispositif totalement disproportionné. A croire que nous vivons aujourd'hui dans un état semi-policier basé sur le contrôle des gens !» De fait, les gendarmes (lire ci contre) se préparent à une drôle de fin d'année, à défaut de fin du monde.

Sous le pic, la rumeur

Le territoire de la commune de Bugarach compte une trentaine de grottes. Un véritable gruyère qui alimente les rumeurs de base extraterrestre située sous le pic aussi appelée «la montagne inversée». Un nom qui répond à une caractéristique géologique datant de sa naissance : sous la poussée de la plaque ibérique, les couches inférieures se sont retrouvées au-dessus.

Les gendarmes sur le pont

Chez les gendarmes, tous les actifs seront réquisitionnés, et les réservistes sont invités à reporter leurs vacances. Des crédits spéciaux ont même été affectés, comme en atteste le courrier qu'ont reçu les ESR (Engagement à servir dans les réserves) de leur hiérarchie : «En raison d'un surcroît d'emploi durant la période novembre/décembre et plus précisément du 20/11 au 21/12 (Bugarach)
[il vous est demandé] de communiquer dans les meilleurs délais le nombre de jours et les périodes durant lesquels vous pourriez être employable. Il vous est demandé de faire un effort particulier afin de vous rendre disponibles et de faire ainsi face aux charges de fin d'année et de consommer le budget spécifique qui a été octroyé au groupement». Outre l'interdiction d'accès au pic, les routes menant à Bugarach pourraient également être fermées aux allochtones.

Le chiffre : 5,5

km > de réseau principal. Le «buffo fret», nom du réseau de cavités souterraines principal situé sous le pic, court sur 5,5 km à ce jour explorés. Les spéléologues audois savent également qu'une rivière souterraine de 200 m de long y coule des jours paisibles, et qu'un lac s'y prélasse, lorsqu'il n'est pas à sec comme en ce moment.

Aucun commentaire: