Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 4 octobre 2011

DRACULA L'IMMORTEL EN BD




Bofula…
Michel Dufranne   Piotr Kovalski   Dracula l’immortel
Casterman 2011 /  12.95 € - 84.82 ffr. / 48 pages
ISBN : 9782203037700
FORMAT : 24x32 cm
Imprimer

1912, Londres : depuis plus de 20 ans, Dracula, le vampire, a été vaincu par le professeur van Helsing… Mais depuis la disparition du monstre, les choses vont de mal en pis : la famille Harker est ravagée et le livre Dracula pose quelques soucis à son auteur, le bon gros Bram Stoker, qui se cherche un acteur pour le rôle. Il y aurait bien cet acteur roumain, Basarab – une version locale de Bela Lugosi – qui fera l’affaire, mais il est aussi fou que ses personnages. Seul le fils de Jonathan et Mina Harker semble pouvoir le
convaincre… mais dans l’ombre, une force maléfique, l’effrayante comtesse Bathory et ses nymphettes vampires, a entrepris de continuer l’oeuvre sanglante du comte Dracula. Qui saura se mettre en travers de sa route, cette fois‐ci ?
Il y a quelques temps, un descendant de Bram Stoker, Dacre Stoker, aidé d’un autre plumitif, Ian Holt, et convenablement stipendié, entreprenait d’écrire une suite au chef d’oeuvre de son grand oncle… Mal lui en prit : l’ouvrage, qui mélangeait joyeusement les classiques des récits de vampire (Elisabeth Bathory, la Comtesse sanglante…) et les faits divers de l’ère victorienne (Jack l’éventreur), s’avéra fade et sans intérêt. Intrigue filandreuse, clichés… La retranscription BD s’imposait elle ? Si la mise en scène est belle
et indiscutablement soignée, si certains personnages valent le détour, l’ensemble s’avère hélas assez confus, un peu tiré par les cheveux… Le travail du dessinateur, Kovalski, est pourtant réussi et l’ambiance gothique est parfaitement retranscrite. Quant à l’adaptation de Michel Dufranne, elle est impeccablement fidèle… et c’est là, sans doute que le bât blesse : sur un mauvais roman, aux clichés parfois si éculés qu’on a l’impression de lire un vrai roman victorien, il était difficile de faire quelque chose de neuf. Un album qui satisfera ceux qui ont aimé le livre, quant aux autres, ils peuvent
passer leur chemin…

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 01/10/2011 )


Aucun commentaire: