Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 26 octobre 2011

LES VAMPIRES A L'EAU DE ROSE


Accros aux séries à crocs

De True Blood à Teen Wolf, vampires et loups-garous continuent d'envahir le petit écran : tour d'horizon des séries actuellement diffusées en France

Accros aux séries à crocs
Photo : ©NT1

Le 26/10/2011 à 10:40 par Phalène de La Valette (TV Mag)
Elle est finie l'époque où Dracula et la Bête du Gévaudan habitaient nos plus obscurs cauchemars. Twilight est passé -et repassé- par là. Aujourd'hui, ces demoiselles rêvent d'un petit ami vampire ou soupirent après les pectoraux de loups-garous aux charmes olympiens, tandis que ces messieurs envient leur style et leurs pouvoirs fabuleux. Si Buffy revenait aujourd'hui, ce n'est plus contre les vampires qu'elle se battrait mais contre ceux qui ne partageraient pas la passion de ces créatures à crocs dont nous sommes, il faut bien l'admettre, complètement mordus.

La télévision l'a compris et se fait un plaisir d'investir dans les séries du genre. Vampires et loups-garous se multiplient d'autant mieux que leur sempiternel dilemme -mordre ou ne pas mordre- a l'effet d'un aimant sur les téléspectateurs. La fièvre retombera sans doute bientôt (Twilight touche à sa fin) mais, en attendant, n'ayons pas honte d'en profiter.

Petit pitch critique des séries à retrouver en ce moment sur vos écrans :

True Blood, sang pour sang originale

L'idée de départ de True Blood est brillante : les japonais ont mis au point un sang synthétique qui permet aux vampires de faire leur «coming out» et de s'intégrer pleinement à la société humaine. Bien sûr, tout le monde ne s'adapte pas très bien à cette nouvelle configuration sociale et le racisme -anti-vampire comme anti-humain- trouve des échos politiques croissants, tandis que naissent, ici et là, des idylles tumultueuses. Fidèle aux canons de la chaîne américaine HBO qui la produit (une réalisation impeccable abondamment saupoudrée de sexe, de violence et de politiquement incorrect ), True Blood est rapidement devenue un classique. Son générique d'ouverture, oppressant et envoûtant à la fois, résume l'atmosphère de la série et vaut à lui seul le détour.

A voir jeudi à 22h10 sur NT1 (saison 2) et mardi 20h40 sur Orange cinémax (saison 4)



Vampire Diaries, petit frère ambitieux de Twilight

L'histoire d'amour entre Stefan, un vampire, et Helena, une jeune humaine de 17 ans, sonne à première vue comme un ersatz télévisé de Twilight. Mais Helena a un caractère bien trempé et Stefan un frère mal luné, bien décidé à ne pas changer son régime alimentaire. Sans se départir de son romantisme, Vampire Diaries gagne progressivement en brutalité et en complexité ce qui lui permet de rassembler un plus large éventail de téléspectateurs. A ce jour, la série est le plus gros succès de la chaîne CW qui la diffuse aux Etats-Unis.

A voir vendredi à 20h45 sur Canal+ Family (saison 2)



Being Human, improbable coloc

Remake US d'une série britannique du même nom, Being Human mise sur tous les tableaux à la fois en mettant en scène la colocation détonante d'un vampire, d'un loup-garou et d'un fantôme. Nos trois colocataires ont en effet décidé de se serrer les coudes dans ce monde hostile qu'est la société humaine et d'essayer d'y vivre «comme les autres». L'idée est amusante, les acteurs honnêtes et le scénario, à défaut d'être palpitant, reste sympathique. Une série à côté de laquelle on peut facilement passer mais qui peut vous happer tout aussi facilement. 

A voir mardi à 20h45 sur Syfy



Teen Wolf, la lycanthropie comme mal du siècle

Le dernier né de la tribu ne démérite pas et se distingue de ses prédécesseurs en offrant la vedette aux loup-garous, jusqu'alors relégués aux seconds rôles des séries de vampires. Au détour d'un sous-bois, un timide lycéen est mordu par une créature mystérieuse. D'étranges effets secondaires se manifestent alors... Remake d'un film de 1985, Teen Wolf manie assez bien les codes du drame fantastique et ceux du soap pour adolescents. La série n'échappe évidemment pas aux clichés mais sait en jouer avec une certaine modernité. Comme lorsque le héros expose ses symptômes à son meilleur ami et que ce dernier identifie, sans hésitation, «la lycanthropie» comme cause du mal. Parce qu'être un loup-garou en 2011, ça ne surprend plus personne.

A voir du lundi au vendredi à 17h50 sur MTV

(Figaro TV)

Aucun commentaire: