Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

samedi 7 janvier 2012

PROPHETIES DE FIN DU MONDE

LES PROPHÈTES DES FINS DU MONDE

Le 7/01/2012 à 06h00
L'écrivain et historien français Luc Mary comptabilise 183 annonces de 'fin du monde 'depuis la fin de l'empire romain dans son ouvrage 'Le mythe de la fin du monde' (édité par Trajectoire en 2009).
Rien que depuis le début du XXe siècle, plus de 40 prophètes divers ont ainsi annoncé qui la destruction de la planète par laser extraterrestre, ou par une pluie de météorites, ou par le feu nucléaire ou encore l'Armageddon et l'arrivée de l'apocalypse biblique (ce qui est sensiblement la même chose mais laisse la porte ouverte à un monde meilleur pour les élus).
Les prophètes modernes se recrutent essentiellement aux États-Unis (tels les Davidiens ou les enfants de Dieu qui annonçaient respectivement l'apocalypse biblique en 1995 et en 1993). Richard Noone prévoyait pour le 5 mai 2000 des tremblements de terre, la fonte des glaces submergeant les continents et des émissions de gaz mortels dus à l'inversion des pôles.
Sheldon Nidle voyait lui, le 17 décembre 1996, 15,5 millions de vaisseaux extraterrestres fondre sur la Terre pour la détruire à coups de laser. A un ou deux vaisseaux près. Peu après, Shelton Nidle a expliqué que nous avons été sauvés par l'intervention d'anges qui nous ont tous envoyés dans une énorme 'projection holographique' dans laquelle nous vivons encore, croyant fermement être sur Terre.
Plus traditionaliste William Cooper savait que Satan viendrait détruire la Terre le 1er janvier 2000.
Le Coréen Lee Jang Rim l'annonçait pour le 28 octobre 1992 et le Japonais Aum Shinrikyo prévoyait un cataclysme nucléaire entre le 30 octobre et le 29 novembre 2003. Juste quelques années avant l'explosion de la centrale de Fukushima du 11 mars 2011. Pas loin.
Un Kenyan de La Maison de Yahvé pronostiquait une guerre nucléaire totale avant le 12 septembre 2006.
COCORICOUAC
Les prophètes français sont aussi légion. L'Alliance universelle nous a vus tous disparaître avant le 18 janvier 1980, le Grand Logis a programmé un cataclysme millénariste entre le 22 juin 1989 et l'été 1995 tout comme la secte Cosmicia en septembre 1996. Les 'Trois Arches' prévoyait notre fin pour le 28 mars 1998.
En l'an 2000, la secte Sideralla, le Centre d'études gnostiques et Les amis de la croix glorieuse de Dozulé ont tous vu venir la fin. Les uns par une invasion d'ET, les autres par un choc avec une autre planète et les troisièmes par une apocalypse nucléaire déclenchée par les Russes. Moins optimistes, l'Association Rose-Croix, le cercle ufologique de Haute-Normandie et l'Ecole de préparation à l'évacuation extra-terrestre, ne prévoyaient pas que nous passerions le cap de l'an 2000.
Heureusement, deux chercheurs allemands, les frères Böhm, passionnés par la culture maya, ont fait savoir en mars dernier dans la revue 'Astronomische Nachrichten' que les calculs effectués par John Eric Thompson il y a 50 ans, et qui annonçaient la fin du grand cycle Maya pour 2012, étaient faux. Selon eux, la fin du cycle est pour 2116. Ce qui nous laisse encore un peu de temps.

Aucun commentaire: