Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 1 janvier 2012

BONNE DERNIERE ANNEE

Combien de jours avant l'extinction des feux ?

Bugarach avant la fin du monde – Yves Eudes
Ceux qui liront ces lignes ont beaucoup de chance : ils ont échappé aux onze fins du monde annoncées sur Internet depuis le début du millénaire. Après la déception du bug de l'an 2000, qui n'avait pas bloqué tous les ordinateurs de la planète, on avait noté une accalmie, mais depuis 2006, les prophètes de l'apocalypse refont surface.L'annonce la plus récente, que tout le monde semble avoir déjà oubliée, date seulement du 21 mai 2011. Elle avait été lancée par le propriétaire d'une petite station de radio californienne, qui disposait grâce à Internet d'une audience dans tous les Etats-Unis. L'histoire avait été reprise par les grands médias, et avait ensuite prospéré sur une myriade de sites et de blogs. Des milliers d'Américains avaient quitté leur travail, abandonné leur foyer, et s'étaient lancés sur les routes pour alerter les populations : les vrais croyants seraient aspirés d'un seul coup vers le paradis, tandis que les incrédules resteraient sur Terre pour y souffrir les mille morts pendant cinq mois, avant l'extinction définitive. La prophétie ne s'est pas réalisée, mais elle a quand même fait une victime : dix-neuf jours plus tard, le propriétaire de la station de radio a été victime d'une attaque cérébrale. Aussitôt, les internautes en mal de fin du monde ont remplacé le 21 mai 2011 par le 21 décembre 2012. Cette fois, c'est du sérieux : ce jour-là, la planète Nibiru, que les astronomes officiels ont oublié de répertorier, va percuter la Terre - un événement prévu de longue date par les Mayas. Certains sites, incantatoires et grandiloquents, s'appuient sur des citations approximatives de la Bible et de divers textes sacrés, et diffusent des vidéos catastrophistes ou ésotériques. D'autres, au contraire, notamment des sites en français (dont beaucoup de québécois), adoptent un ton neutre et mesuré, et se contentent de confronter les thèses en présence. Résultat : ils traitent sur un pied d'égalité les théories les plus farfelues et les arguments de leurs contradicteurs.
Un site américain donne la parole aux " célébrités " qui se disent convaincues de l'imminence de la fin du monde - notamment des stars d'Hollywood et des rappeurs. Quand on lit leurs témoignages, on découvre qu'ils sont souvent humoristiques, et qu'il faut vraiment avoir la foi pour les prendre au premier degré. Accessoirement, le site vend des livres et des DVD consacrés au 21 décembre 2012, et même des tee-shirts.
Cela dit, des sites rationalistes et scientifiques démontent sur Internet ces prophéties - notamment HoaxBuster, spécialisé dans l'analyse des fausses rumeurs en tous genres. De même, l'agence spatiale américaine NASA a ouvert un site pédagogique réfutant méthodiquement toutes les fables imaginées autour du 21 décembre 2012. Bien entendu, les blogueurs adeptes des théories du complot en concluent que si la NASA s'intéresse à l'affaire, c'est que le risque est bien réel...
Au cas où l'apocalypse ne se réaliserait pas en 2012, des prophètes prévoyants ont déjà avancé une date de rechange : le 1er juin 2014. Ce jour-là, à 9 h 15 (heure de New York), un nuage de poussière sidérale hyperacide, qui se dirige inexorablement vers le système solaire, va carrément dissoudre la planète Terre. C'est en tout cas ce qu'affirme un site Internet consacré à l'Empire romain, déjà repris un peu partout.

Aucun commentaire: