Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 21 novembre 2012

A LA MAIRIE DE BUGARACH

Midi Libre

Limoux La secrétaire de mairie est harcelée par des illuminés qui téléphonent chaque jour

B. C.
21/11/2012, 06 h 00
De nombreuses personnes appellent la mairie.
De nombreuses personnes appellent la mairie. (Guillaume) 
 
"A chaque fois qu'il y a un reportage à la télévision ou dans la presse nationale, on reçoit des appels téléphoniques sur le répondeur de la mairie et ce, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit". Brigitte, la secrétaire de mairie, est un peu énervée. Et si elle accepte de témoigner, c'est après moultes hésitations. Elle habite Cournanel, près de Limoux. À Bugarach, elle s'y rend le mardi, le jeudi ainsi que le vendredi matin. Le reste de la semaine, elle travaille à la mairie de Roquetaillade. Elle est employée à la communauté de communes du Pays de Couiza. "Depuis que j'ai témoigné dans une émission de télévision consacrée à cette histoire de fin du monde, il y a des gens, notamment à Limoux, qui me chambrent gentiment. C'est un peu agaçant. Alors répondre encore à la presse…". Mais finalement, elle accepte. Avec une seule restriction : "Pas question de me prendre en photo. Après tout, on le sait que je suis secrétaire de mairie". Et à Bugarach, ça devient un drôle de boulot. Enfin, drôle... "Ça fait onze ans que je viens travailler ici, mais depuis quelques mois, je reçois des appels de gens qui me demandent si j'ai vu des objets volants non identifiés (OVNI), si j'ai rencontré des extraterrestres, si je connais la base spatiale installée sous le pic… Généralement, ces appels font suite à des articles ou des émissions. Et parmi ces gens, certains nous contactent pour rigoler, se moquer de nous. Mais il y a ceux qui croient vraiment à la fin du monde. Avant que Bugarach ne soit connu du monde entier, je recevais un ou deux appels téléphoniques par mois émanant d'illuminés : maintenant c'est tous les jours". Sinon, du côté des gens normaux, Brigitte note que "les étrangers sont les plus nombreux à appeler, de même que les journalistes de Paris, tous médias confondus. Et il y en a qui croient que Bugarach est une grande ville avec des hôtels !" L'une des tâches à laquelle elle doit s'adonner, c'est l'écoute de la messagerie : "Quand je reviens au bout de quelques jours, j'efface une trentaine d'appels, en moyenne, enregistrés par le répondeur. Si vous saviez ce qu'on entend, parfois…". De nombreuses personnes appellent la mairie.

Aucun commentaire: