Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

jeudi 8 novembre 2012

ON ATTEND LE PIRE A BUGARACH

Fin du Monde : le village français qui serait épargné par l'Apocalypse s'attend au pire

Partager6Votre avis :topflop
Maxime Lambert, publiée le 07 novembre 2012 
 
Genside
 
 
 
Le Pic de Bugarach sera l'un des seuls endroits au monde à pouvoir résister à la Fin du Monde // DR, Photo Flickr
Selon les croyances, la Fin du Monde 2012 approche à grands pas. Ayant lieu le 21 décembre prochain selon la Prophétie, il semblerait qu'elle ne puisse pas atteindre un seul endroit au monde : le village de Bugarach en France. Aujourd'hui, le maire du village s'attend au pire...
Si vous croyez à la Fin du Monde le 21 décembre prochain et que vous voulez absolument voir à quoi la Terre ressemblera après l'Apocalypse, Bugarach est certainement fait pour vous. Ce petit village français dans le département de l'Aude abrite un pic qui, selon les prêcheurs de la Fin du Monde, serait le seul lieu au monde à pouvoir résister au 21 décembre.
"Depuis le temps, j'en ai vu des cinglés" 
Le Pic de Bugarach serait donc le seul endroit sur Terre à pouvoir être sauvé des séismes, des raz-de-marée ou bien encore des ouragans provoqués par la prophétie de l'Apocalypse. "S'il y a des pépins, le 21, je veux pas être responsable", a déclaré Jean-Pierre Delord lors d'une interview avec Midi Libre. Effectivement, l'idée du pic salvateur a fait le tour du monde et de nombreux "tracassés du pic" ont croisé le chemin du maire de ce village de près de 200 habitants. "Depuis le temps, j'en ai vu des cinglés. Je les appelle les 'tracassés du pic'. Des types qui font l'escalade en aube, d'autres qui déambulent à poil dans les broussailles, d'autres qui se font baptiser dans le lac de la Vène. On est dans le triangle d'or où les Cathares auraient mis à l'abri leur trésor. Mais, franchement, avec cette histoire de fin du monde, les tracassés sont de plus en plus nombreux", a expliqué l'élu.
D'ailleurs ce dernier a de quoi s'inquiéter puisqu'en l'espace d'une année (de 2010 à 2011), le nombre de passages sur le pic a doublé. Et, pour éviter la catastrophe le jour-J, Jean-Pierre Delord a décidé d'employer les grands moyens : "le dispositif sera proportionnel et réversible" a déclaré la préfecture. Derrière ce jargon administratif se cache en réalité l'appel à trois escadrons de gendarmerie ainsi que la déclaration d'un arrêté préfectoral interdisant l'accès aux sentiers permettant d'atteindre Bugarach, explique Le Monde. De plus, une équipe de spéléologues a été engagée pour éviter l'accès aux galeries souterraines par les fameux "tracassés du pic".
"Des personnes recherchaient un local pour y stocker 500 000 lettres testamentaires" 
Des dispositifs peut-être légèrement exagérés, mais pas tant que cela puisque comme le rappelle l'élu de Bugarach, "à l'été 2011, un Américain y est même mort". Alors, essayez d'imaginer avec des centaines, voire des milliers, de personnes se bousculant pour être assurées d'avoir une place au sommet à 1 230 mètres d'altitude. Mais, pour le moment, il n'y a pas de raisons de s'inquiéter de la venue soudaine de milliers de "tracassés" puisque ce sont principalement les journalistes qui sillonnent les sentiers du Pic de Bugarach et les rues du village pour essayer d'obtenir de plus amples informations. D'ailleurs, Canal Plus a même prévu de diffuser un programme spécial. Et, en échange des images du village, la chaîne aurait offert aux habitants un an d'abonnement.
Enfin, on le sait, la Fin du Monde a réussi à développer un marché avec la vente et l'achat de produits tous aussi loufoques les uns que les autres. Et le village de Bugarach n'échappe pas à la règle : "J'ai été contacté par des gars de Béziers qui recherchaient un local pour y stocker 500 000 lettres testamentaires. Via internet, ils recueillent les dernières volontés de ceux qui ne pourront pas être ici le 21 décembre et leur assurent, moyennant cinq euros, qu'elles seront transmises à la postérité", a expliqué le maire.

Aucun commentaire: