Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 4 mai 2012

JB BOTUL ET LES MYSTERES DU RAZES

 Les exemplaires des œuvres (devenues rarissimes) de Jean-Baptiste Botul sont actuellement en vente à la librairie française de Florence. Rappelons que l'auteur, ami du Marquis Jacques de B., s'est fortement intéressé au mystère de Rennes-le-Château et au Phénomène Bugarach. Ci-joint un extrait du Bulletin de l'Association des Amis de JB Botul.

 

De Bugarach à Lairière (et retour)

 Quelle n’est pas ma surprise en lisant dans « M », le magazine du « Monde » ( 3l/12), ce reportage sur les terres sacrées du botulisme (philosophique) ! « Il était une fois dans le sud…un petit village de l’Aude niché à l’abri d”une montagne ». Certes ce village s’appelle Bugarach et non Lairière, lieu natal de Jean-Baptiste Botul. Mais entre les deux, à vol d’oiseau, à peine 20 kilomètres… Et en voiture, seulement 43,4 kms, qui prendront 51 minutes pour un coût en carburant de 8,98 euros, selon le père Google. Le journaliste parisien qui s’est aventuré dans ces contrées sauvages est catégorique : « Bugarach et sa « montagne magique » regorgent d’histoires – ou de légendes, c’est selon. c’est d’ailleurs une spécialité dans cette Haute Vallée de l’Aude. Des communes voisines, Rennes-le-Château, Rennes-les-Bains ou Alet, connaissent une renommée mondiale et accueillent depuis longtemps des chasseurs de mythes fabuleux ». On croirait d’autant plus qu’il s’agit de Lairière que le « chapeau » de l’article précise : « Attirés comme les aimants par les croyances qui gravitent autour de ce petit village de l’Aude, ils amusent sans inquiéter vraiment. » De qui s’agit-il ? Des botuliens évidemment, dont les tribulations, signalées dans les années 2000, émeuvent encore, à l’heure où nous mettons sous presse, les autochtones.
Mon trouble est à son comble quand je rapproche cet article de la « biographie sommaire » de JB Botul proposée par Jacques Gaillard dans sa splendide édition, à paraître en janvier, de la « Correspondance à moi-même » de JBB intitulée « DU TROU AU TOUT » (tome 1, La Découverte). A la date du 18 août 1947, on lit « Inhumation de Jean-Baptiste Botul, dans un caveau privé, à Rennes-le-Château (Aude) ». A deux pas de Bugarach, à trois enjambées de Lairière… !
La conclusion s’impose : ce que nous avons semé il y a dix ans a levé ! Le blé est mûr. Il est temps, chers amis, de revenir et de récolter sur les terres du botulisme primitif.
Pour l’Éternel Retour de Botul, en avant ! Et en arrière ! Et en Lairière !
Le président F.Pagès

Aucun commentaire: